Rencontre interreligieuse à la cathédrale d'Apt

Le dimanche après-midi 24 Avril 2016, le Conseil Pastoral de l'Eglise catholique d'Apt, avec les Pères Lucien et Barthélémy, ont ouvert les portes de la cathédrale à tout public, en particulier aux musulmans de la Mosquée d’Apt, pour une rencontre fraternelle d’échange et de visite des trésors qui s'y trouvent.

 La cathédrale Sainte Anne au coeur de la cité (Apt a été un évêché du Ier siècle A.D. jusqu'à 1801)

 Un public nombreux s'est retrouvé dans la chapelle royale Sainte Anne pour l'ouverture de la rencontre interreligieuse

 Parmi les participants, le Père Serge CUENOT de la communauté des Oblats de Lumières

(Il anime, avec le Pasteur Thomas MENTZEL, le groupe oecuménique de Goult et environs)

 

Les participants sont officiellement accueillis par M. Pierre-Marie FERAUD,

modérateur de la rencontre 

La parole est donnée aux représentants des communautés présentes : de droite à gauche M. Khalid BEL KHADIR, Président du Conseil régional du culte musulman de la Région PACA; Mme Dominique SANTONI, Maire d'Apt; M. l'Abbé Lucien AURARD, Curé d'Apt; M. Ahmed FECKH, Président de la mosquée d'Apt et M. Thomas Mentzel, Pasteur de l'Eglise protestante unie du Nord-Luberon (qui n'est pas sur la photographie car il prend la photo)

Les participants bénéficient d'une visite guidée des Trésors de la cathédrale, conduits par Mme Iris PIERRE, employée de la Direction des Affaires culturelles et du Musée de l'Aventure industrielle de la ville 

Le "voile de Sainte-Anne", longtemps considéré comme une relique chrétienne, est en fait un chef d'œuvre de l'art textile fatimide, réalisé à Damiette, en Egypte, en 1096-1097 et qui porte le nom du calife Al-Musta'li. Ce voile est une espèce de « robe d'honneur » du calife, rapporté en Provence par le seigneur et évêque d'Apt, probablement après la première croisade. Peut-être enveloppait-il alors quelques reliques.  

D'autres objets précieux : reliquaires, châsses médiévales en émail de Limoges (XIIe- XIIIe s.), coffrets de mariage (Florence, XVe s.), coffret arabe en ivoire (XIIIe s.), vases et objets liturgiques XVIIe-XVIIIe s.

 Notre guide Iris nous fait remarqué une vieille tapisserie...

... sur laquelle est représenté la ville d'Apt, avec à droite du pont l'ancien Hospice qui héberge aujourd'hui l'Office du tourisme de la ville

 Dans les entrailles de la cathédrale : la crypte inférieure avec une base de statue

d'époque romaine honorant un certain "Caius Allius Celer"

"A Caius  Allius Celer appartenant à la tribu Voltinia, quattuorvir (= magistrat), flamine (= prêtre) et augure (= interprète officiel des phénomènes naturels en vue de la prédiction des événements à venir) de la colonie Iulia d'Apt..."

 Crypte supérieure avec au centre l'autel monolithe provenant de l'ancienne

cathédrale Saint-Pierre

Sur le pourtour extérieur de la crypte, le long du mur, se trouvent des sarcophages du XIIIème siècle dans lesquels ont été rassemblés les ossements des fidèles s'étant fait inhumer sous le dallage de la cathédrale. 

La visite se poursuit au rez-de-chaussé pour repérer les différents styles de construction

de la cathédrale (principalement romans et gothiques)

 Un sacrophage paléochrétien réempoyé comme autel

Sur le sacrophage, une figure inhabituelle du Christ

Dans l'apside, un vitrail de 1501, le plus ancien de la cathédrale, mais qui a subi quelques retouches... 

Il s'agit de l'arbre de Jessé : au centre, Sainte Anne (la grand-mère de Jésus)

qui tient dans ses bras Marie et l'enfant Jésus


Le public, très attentif, s'installe sur les bancs pour écouter un morceau de musique sur l'orgue...


 Photo de souvenir des amis musulmans avec le Père Lucien AURARD

 La rencontre interreligieuse se termine en beauté dans le jardin de la cathédrale

où un goûter copieux attend les participants... 

Un grand merci aux organisateurs et à toutes les bonnes volontés !