La demande de baptême de Lucie

Le 1er octobre 2017, Lucie a reçu le baptême, voici le témoignage qu'elle a donné, ce jour-là devant l'Eglise, sa famille et ses amis

Quelques mots s’imposent pour partager avec vous ce qui me touche et vient éclairer ma démarche.

Le protestantisme implique le courage de dire "non" quand il le faut. Ces mots de Gounelle suscitent mon admiration. Et c’est par là que j’ai souhaité commencer.  

Parce que cette protestation est possible, elle me permets d'aller aussi vers la possibilité de dire "oui". Et là il est question de ce qui a touché mon coeur et que je souhaite vous témoigner.    

Je crois sincèrement que Dieu dépasse tout ce que nous pouvons voir, toucher, penser et imaginer et que l'amour qu'il nous porte amène l'amour de l'homme.

Je n'ai pas grandi dans une famille chrétienne. Mais j'ai grandi dans une famille qui m'a appris l'amour de soi et de son prochain comme socle de notre existence. J'ai grandi dans une famille qui m'a ouverte à l'altérité, à l'empathie et à la spiritualité. J’ai grandi dans une famille qui m’a mise sur le chemin de la quête spirituelle. Cette quête qui m’a longtemps animée trouve aujourd’hui un point d’ancrage en l'Évangile de grâce. Il y a encore peu je ne savais pas ce qu’il était, ce qu’il impliquait. J’ai trouvé des mots pour dire ce que mon coeur recèle et ce qui m’habite depuis toujours. J’ai trouvé des mots pour exprimer ce vers quoi je veux tendre et sous quel principe je veux conduire ma vie. J’ai trouvé un écho à ma pensée profondément marquée par la psychanalyse et j’ai découvert les nombreux ponts qu’il est possible de faire. J’accueille avec beaucoup de joie la douceur de l’apaisement et le sentiment de complétude qui en découle.

Dieu accueille chaque être humain tel qu'il est, sans aucun mérite de sa part.

Dieu nous réconcilie sans cesse avec lui dans ce processus de transformation qu’il nous a donné à voir qui va de la vie à la mort puis à la vie renouvellée.

Je souhaite prendre place au sein de cette Église. La vérité qu’elle partage, elle ne la possède pas et elle la recherche sans cesse avec passion. Le principe d’humilité et de renouvellement change tout. Il laisse la place au doute, à la remise en question, à la critique et à l’erreur. Ces principes m’ont permis d’affiner mon choix. Ces principes me mènent devant vous aujourd’hui pour demander le Baptême.