Méditation pour le 19 avril

Message du président du Conseil Régional EPUdF Nord-Normandie pour le 19 avril 2020

MEDITATION DIMANCHE 19 AVRIL 2020

1 Pierre/ 3 à 9

 

 

Chanter !

Le printemps est accompagné du chant nouveau de la vie qui s’éveille. Le ruisseau délivré de sa glace gargouille allant de galet en galet. Les oiseaux s’égaient au soleil et sous la chaleur revenue. Les arbres chantent de retrouver sur leur ramure les feuilles qui s’animent sous un vent léger et doux. Les enfants peuvent chanter à tue-tête sur les chemins et dans les jardins. La terre sort de la torpeur de l’hiver mais cette année pour l’Humain cette renaissance printanière est lente, contrainte, incertaine.

Oui au printemps la vie chante devant toi…

Pâques est accompagné du chant nouveau de la vie ressuscitée. C’est un ALLELUIA qui s’élève de la Terre et sourd des bouches libérées. La Vie chante la mort vaincue. Le silence laisse place au chant de joie. Dans la lumière du jour tout chante la Vie retrouvée après les ténèbres traversées.

Oui à Pâques la Vie chante en toi !

Une espérance qui fait vivre !

Le printemps est une saison tournée vers demain. La graine en terre est déposée non pour elle-même mais pour sa fleur et son fruit à venir. L’oiseau fait son nid non pour ce qu’est le nid mais pour ce qu’il sera, le berceau de la vie future. L’Homme trace des sillons de vie non pour dessiner la Terre mais pour donner à la Terre de porter son fruit.

Oui au printemps tout se vit tendu vers demain…

Pâques est ouverture sur l’horizon nouveau des lendemains joyeux. La vie ressuscitée l’est pour toujours. Le Salut acquis l’est pour toutes les générations présentes et à venir. La Mission confiée l’est pour ceux qui sont là et ceux qui viendront. La Bonne Nouvelle l’est pour ce jour et pour l’Eternité.

Oui à Pâques l’Espérance est pour toujours !

Attendre avec joie !

Le printemps se vit avec patience. Il arrive après un temps d’attente, d’incertitudes parfois face aux gelées tardives qui ralentissent la germination ou viennent fragiliser les premières pousses sorties de terre. Pourtant le printemps reste le printemps, un temps promis à la moisson et aux récoltes. Sa douceur est promise à la chaleur de l’été, ses tendres verdures sont promises aux verts soutenus et résistants aux rayons du soleil. Ses nids sont promis aux pépiements joyeux. Ses rires sont promis aux amours de vacances et qui sait, pour la vie.

Oui le printemps se vit dans une attente joyeuse et confiante de demain…

Pâques est porte ouverte sur l’Éternité. Le prénom prononcé au jardin est promesse de l’appel de chacun par son prénom. La visite dans la chambre haute est promesse de la visite à chaque humain jusqu’à la fin du Monde. La marche vers Emmaüs est promesse du compagnonnage sur tous les chemins de la vie. L’envoi en mission est promesse d’une mission confiée inlassablement à tous les disciples de tous les temps et en tous les lieux.

Oui à Pâques la Joie est mêlée d’une attente confiante !

 

Car pour nous et pour le Monde, Dieu garde en son sein des bienfaits promis,

Là ils sont protégés de toute malveillance…

Crois en Dieu qui te garde et t’a sauvé,

Chante l’Espérance qui te fait vivre,

attends avec joie la réalisation en plénitude de la promesse réalisée !

 

Pasteur Olivier Filhol

 

 

 

 

Partager par mail
Publié le 15 avril 2020

Commentaires

Aucun commentaire