Méditation pour le 5 avril

Le président du Conseil Régional EPUdF Nord-Normandie vous invite à vous joindre aux 
rendez-vous de communion proposés aux membres des paroisses de la 
Région.

MEDIDATION DU DIMANCHE DES RAMEAUX

5 AVRIL 2020

Marc 11/ 1 à 11

 

Deux disciples envoyés pour que se réalise la parole du prophète,

Des hommes à convaincre pour que se réalise la parole de Jésus,

Une foule qui crie face au silence de la Parole faite chair,

Le silence du Temple, le silence du soir !



Crescendo et decrescendo des voix pour revenir au silence,

Multitude de visages croisés pour revenir à l’intime de la cellule familiale,

Acclamations populaires traversées pour retrouver la contemplation au Temple,

Brouhaha des rues surpeuplées pour atteindre la quiétude de la maison retrouvée !

 

Le jour des Rameaux est un jour tout en contrastes, contraste des bruits, contraste des regards, contraste du ressenti des cœurs,

contraste des gestes posés, contraste des prises de conscience…

Le jour des Rameaux est un jour tout en mouvements, déplacement pour aller chercher, pour aller rencontrer, pour aller visiter la foule,

pour aller méditer, contempler au Temple, pour aller se poser pour accueillir la Paix nécessaire pour les jours qui viennent…

Le jour des Rameaux est celui d’une parole qui s’incarne, un ânon est mis à disposition comme Jésus l’a dit,

une foule acclame comme le prophète l’avait annoncé, Jésus est ce Roi donnant sa vie pour le Salut du monde comme Dieu l’a promis…

Le jour des Rameaux tous sont-ils conscients de ce qui se passe, de ce qui se vit ? Qui reconnaît les signes posés ?

Qui se prépare aux heures qui viennent ?

 

Seul Jésus vivant ce jour avec obéissance et confiance,

semble pouvoir être dans le vrai.

Les hommes cèdent l’ânon mais perçoivent-ils le signe de royauté

qu’il devient dans cet abandon ?

Les disciples obéissent certes mais comprennent-ils ce qui se joue ?

La foule acclame certes mais se doute-t-elle de ce qui se trame ?

Seul Jésus vivant ce jour avec obéissance et confiance face au Père,

semble pouvoir poser un regard juste sur le jour qui déroule ses heures.

 

 

Le jour de Rameaux ressemble alors à un jour de fête sans toutefois que Jésus soit à la fête ! La foule n’enlève rien…

la présence des disciples n’ajoute rien… Jésus reste seul, monté sur un ânon le petit d’une ânesse, Il sait venir Sa Passion.

 

C’est pour cela qu’Il est là,

pour donner sa vie pour cette foule en liesse

qui demain tournera le dos en changeant d’attitude,

« Hosanna ! » laissera place à « Crucifie ! »,

les branches d’arbres s’agitant joyeuses au fouet lacérant le corps

les sourires aux quolibets…

 

Seul le silence du Maître sera le même progressant sur un autre chemin,

et le silence du Temple rejoindra le Golgotha…

mais cela seul Jésus le perçoit sûrement déjà !

 

Pasteur Olivier Filhol

Partager par mail
Publié le 31 mars 2020

Commentaires

Aucun commentaire