Message du Président du CR NN

Message du Président du conseil régional de la région Nord-Normandie Février 2020

Message du président

Février 2020

 



Chers amis,

Il est venu le temps des………    

Assemblées générales au sein de nos communautés !

Et comme dans la nature pour les fleurs ou les fruits, il y a les précoces qui apparaissent dès les derniers jours de janvier, les tardives jusqu’aux premiers jours d’avril et la pleine saison autour du 15 mars ! Chacune à sa joie, ses questions, ses bilans, ses perspectives… Et chacune est un lieu de la vie locale où se dit quelque chose du plus vaste de l’Eglise… Et chacune est le moment où se dit l’engagement d’un grand nombre pour que vivent des projets d’annonce de l’Evangile qui se traduisent dans des activités diverses…

L’Eglise est entrée dans… une nouvelle mandature !

Car cette année nos Assemblées générale sont un temps d’élections des conseils presbytéraux, un temps de renouvellement dans la continuité, la reconnaissance et la confiance.

          La continuité en effet ! Certains renouvellent leurs engagements, d’autres y mettent un terme, d’autres encore acceptent de rejoindre une équipe et de la constituer pour servir la communauté locale dans la communion avec notre Union d’Eglises. Les projets menés hier porteront encore leurs fruits, des projets pensés hier se concrétiseront demain, des projets nouveaux verront le jour… mais toujours dans le souci de vivre l’Evangile en témoignant aujourd’hui comme hier, demain comme aujourd’hui d’une espérance en paroles et en actes…

          La reconnaissance en effet ! Pour ce qui a été donné par celles et ceux qui quittent les conseils, pour le temps, les dons, les engagements dans le service de la communauté, et les services sont divers dans les domaines de la spiritualité, de l’administration, de la gestion du patrimoine commun, de l’écoute et du partage, de l’organisation et du discernement… La reconnaissance aussi, tournée vers celles et ceux qui entrent dans un conseil pour y apporter leur compétence, leurs idées, leur nouveauté… et leur engagement est à accompagner par tous car nous sommes toutes et tous appelés à être acteurs de la vie de la communauté rassemblée par le Seigneur autour de sa Parole, dans la louange et l’annonce, dans la prière et l’action,  frères et sœurs témoins d’une fraternité élargie à la communauté des hommes et des femmes vers laquelle le Christ nous envoie.

          La confiance en effet ! Elle est nécessaire pour vivre l’Eglise dans la diversité des dons, des vocations, des projets, des attentes, des réalités locales… La confiance en Dieu en premier lieu, Lui qui accompagne la vie de son Eglise gardant son regard bienveillant posé sur chacun. La confiance en l’autre, ce frère, cette sœur que le Seigneur nous donne et avec qui l’on partage l’aujourd’hui de la vie de l’Eglise. La confiance en soi face aux responsabilités que d’autres nous ont confiées, reconnaissant ainsi le possible service que nous pouvons rendre. La confiance dans les relations, dans les partages, dans les complémentarités, dans les fragilités aussi, car jamais nous ne sommes l’Eglise seul, jamais une communauté n’est isolée des autres même si les distances peuvent paraître infranchissables. La confiance signe qu’un Autre sait au-delà de ce que nous savons, qu’un Autre rassemble au-delà de ce que nous pouvons mobiliser, qu’un Autre bénit au-delà de ce que nous pouvons penser de nos réussites.

Oui il est venu le temps des Assemblées générales

 et avec lui l’Eglise est entrée dans une nouvelle mandature !

Les témoins d’aujourd’hui veulent écrire leur histoire ensemble, l’histoire d’une communauté locale qui trouve sa place dans l’Histoire du peuple de l’Alliance, qui trouve sa joie dans la joie de la farandole du peuple de l’Alliance, qui trouve son espérance dans la fraternité des enfants de l’Alliance.

          Alors qu’il soit béni le temps des Assemblées générales et qu’avec lui la communauté dise sa reconnaissance et vive en confiance, car de génération en génération Dieu veille, Dieu accompagne, Dieu donne vie à son Eglise.

Pasteur Olivier Filhol

Partager par mail
Publié le 23 février 2020

Commentaires

Aucun commentaire