Comptes-rendus du Conseil Régional

Nouvelles du conseil régional- mai et juin 2019

Préparer la rentrée
Les rencontres des mois de mai et juin du Conseil régional sont toujours largement consacrées à la préparation de la rentrée.
Cette année, notre rentrée sera marquée par le départ de huit de nos pasteurs. Trois prennent une retraite bien méritée : Eva Nocquet, Michel Jas et Gérard Scripiec. Cinq autres quittent la région pour diverses raisons. Certes nous nous réjouissons de l’arrivée de deux  proposantes, Claire des Mesnards (Nîmes) et Violaine Moné (Sommiérois-Vaunage). C’est aussi avec satisfaction que nous constatons que le proposanat d’Eliott Poujol (Sète) se déroule au mieux et que Sophie Fantoni (Béziers) a été inscrite au rôle des ministres à la fin de son proposanat. Il reste que notre région est déficitaire en ministres. Pour palier autant que possible cette pénurie, le Conseil a été amené à voter un grand nombre de missions régionales confiées à des non ministres pour présider les cultes, assurer les actes pastoraux, animer des études bibliques ....

Des projets
La vie de notre région est parfois marquée par des conflits qui attristent la vie de nos paroisses et Ensembles. A ce propos le Conseil régional rencontrera Hervé Ott afin de réfléchir avec lui à la mise en place d’une commission « Accompagnement et réconciliation ». Une bonne nouvelle, le Conseil régional a décidé de mettre en place d’ici la fin de l’année 2019 une équipe jeunesse qui devrait bénéficier du dynamisme crée par le Grand Kiff.

Question de synodes
A plus longue échéance, le Conseil doit se préoccuper de son renouvellement lors du synode 2020. Plusieurs membres ont déjà accompli deux, voire trois, mandats et ne souhaitent pas assurer un nouveau mandat. Dès le mois d’octobre, la commission de nomination, composée des présidents de consistoires, se réunira pour discerner les nouveaux candidats proposés au vote du synode. Mais, plus près de nous, le synode 2019 approche et les rapporteurs constatent que peu de retours ont été effectués. Ils étaient attendus pour le 15 juin mais ils peuvent encore leur être communiqués.