Apprendre à se connaître, et plus si affinités…

En 2001, les Eglises anglicanes de Grande-Bretagne et d’Irlande et les Eglises luthériennes et réformées de France signaient la Déclaration de Reuilly, dans laquelle elles reconnaissaient leur accord fondamental dans la foi et leur convergence sur l’Eglise et les ministères.

 

 Avec cet accord les Eglises s’engageaient à « partager une vie et une mission communes » et à « resserrer notre communion dans tous les domaines possibles de la vie chrétienne et du témoignage, de telle manière que tous les membres de nos communautés puissent progresser ensemble sur la voie de la pleine unité visible ».

 

Depuis, un « groupe de suivi des accords de Reuilly » se réunit régulièrement pour poursuivre le dialogue entre les Eglises signataires. Ce groupe a fait le constat que si les relations entre Eglises locales et paroisses sont globalement bonnes, elles se situent sur le même plan que les autres relations œcuméniques. Or si nous voulons prendre au sérieux cet engagement à « resserrer notre communion dans tous les domaines », nous avons besoin d’intensifier nos relations.

Quelques villes ont donc été discernées où expérimenter un rapprochement entre Eglises locales luthéro-réformées et anglicanes, avant de l’étendre aux autres lieux où les communautés sont voisines.

Un week-end est prévu du 2 au 4 mars 2018 pour permettre à six représentants par lieu (trois anglicans et trois luthéro-réformés) d’échanger sur ce projet de rapprochement, ce qui se fait déjà, ce qu’on pourrait faire et les envies des uns et des autres. A partir de là, chaque lieu décidera ce qu’il met en place (célébration communes, réunions de conseil communes, projet local commun sont quelques pistes parmi d’autres à explorer).

Porter l’Eglise anglicane et ces lieux d’expérimentation dans nos prières est un autre moyen de resserrer notre communion, un moyen accessible à chacun des membres de notre Eglise. 

Pasteur Claire Sixt-Gateuille,

Responsable des relations internationales de l’EPUdF et membre du comité de suivi

Partager par mail
Publié le 04 décembre 2017

Commentaires

Aucun commentaire