Apprendre pour la vie !

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine qui auront lieu les 19 et 20 septembre, de nombreuses paroisses se mobilisent pour ouvrir leurs locaux et accueillir les visiteurs.

Les 37e journées européennes du patrimoine auront lieu les 19 et 20 septembre , autour du thème : « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie ! ».

Le temps d’un week-end, de nombreux monuments, édifices et autres curiosités architecturales, pour la plupart fermés le reste de l’année, vont ouvrir leurs portes aux curieux.

Un accueil qui se fera forcément dans des conditions particulières cette année.

Les visiteurs seront accueillis « dans le respect des normes sanitaires qui seront en vigueur au moment de l’événement » précise dans un communiqué le ministère de la Culture. 

Un patrimoine protestant à (re)découvrir

Dans nos paroisses, ces journées du patrimoine sont l'occasion d'ouvrir nos édifices aux personnes désireuses de mieux connaître l'histoire du protestantisme et son identité locale. 

Nous avons sélectionné ici quelques initiatives mais n'hésitez pas à vous adresser à votre propre paroisse pour de plus amples informations. 

Temple protestant de Châtillon-sur-Loire

Lors des journées européennes du patrimoine, une visite commentée du temple est proposée avec la participation de Guy Brucy et de Christophe Jonneau. Rendez-vous devant le parvis de la mairie. Port du masque obligatoire. Entrée libre.

Rendez-vous samedi 19 septembre à 15h devant le parvis de la mairie !

Eglise protestante unie du Douaisis (Douai)

La thématique de ces journées européennes du patrimoine est "la traversée du protestantisme à travers des verbes: visiter, croire, hériter, se repérer, s'interroger, accueillir, être en relation."

Regarder/voir : Accompagner les visiteurs qui entrent dans un temple à partir des éléments visibles: la Croix, la Bible , la Chaire, la Table.
Différencier/comprendre : Expliquer les fondements de la Foi chrétienne puis les spécificités protestantes, à partir de l'Histoire de la Réforme et des questionss fréquentes des différences entre catholiques et protestants.
Découvrir/ouvrir : Présenter le fonctionnement de l'Église, expliquer le sens du culte et détailler l'accompagnement des familles lors des grandes étapes de la vie: baptême, mariage, obsèques.
S'Interroger/réfléchir : Réfléchir aux questions qui nous sont souvent posées: Dieu est-il juge? Pourquoi le mal si Dieu existe? Dieu est-il tout puissant? Pourquoi la souffrance, le doute, la solidarité, l'écologie?
Horaires des visites : 19/09 de 15h00 à 17h00 et le 20/09 de 12h00 à 17h00

Eglise protestante unie du Douaisis, 70, rue de l’Hippodrome - Douai

Oratoire du Louvre (Paris)
L'église protestante unie de l'Oratoire du Louvre, classée monument historique, vous accueille pour les Journées du Patrimoine le samedi 19 septembre 2020. Au programme, des visites libres et guidées pour tout savoir sur cet édifice religieux, ses chapelles et de sa grande sacristie mais pour en savoir plus sur le protestantisme et son histoire

Oratoire du Louvre : 145 rue Saint Honoré, 75001 Paris

Eglise protestante unie de Reims
Après avoir disposé de différents lieux de culte depuis 1833, l’Église réformée de Reims s’installe en 1867 dans un édifice au 13ter bd Lundy. Elle s’appelle maintenant Église Protestante Unie de France, regroupant la confession réformée et la confession luthérienne.
Détruite par les bombardements de la première guerre mondiale, la reconstruction du bâtiment est due à Charles Letrosne (1868-1938), architecte en chef des bâtiments civils et des palais nationaux. S’inspirant du temple de Levallois-Perret, l’édifice allie les références de l’architecture médiévale et la modernité constructive, avec sa structure et sa nef en béton.
Le jardin du temple, que les Rémois appellent « cloître », visible du boulevard, est une exception dans la typologie des édifices cultuels protestants. Inauguré le 11 novembre 1923, il évoque le passé douloureux de la première guerre mondiale à Reims, puisqu’il a une fonction de monument aux Morts, à la mémoire des 113 militaires « enfants de la paroisse, morts pour la France » et des 14 victimes civiles des bombardements.
Eglise protestante unie de Reims, 13 t Boulevard Lundy, Reims.
Partager par mail
Publié le 02 septembre 2020