Chaine humaine de Paix en Corée

Le samedi 27 avril 2019, le Conseil national d’Eglises en Corée (NCCK) s’est joint à des centaines de Coréens qui se sont donnés la main en différents points, le long de la zone démilitarisée des deux Corées. 

Des partenaires venus du monde entier les ont rejoints pour marquer le premier anniversaire du Sommet Intercoréen de Pyongyang entre le président Moon Jae-In (Corée du Sud) et le président Kim Jong-un (Corée du Nord).

La chaine humaine pour la paix était organisée afin de réaffirmer l’importance pour les Coréens du Sud, de l’élan qu’a suscité la déclaration de Panmunjom du 27 avril 2018 entre les deux Corées, premier pas significatif pour établir un régime de paix dans la péninsule coréenne.

Le Conseil national d’Eglises en Corée (NCCK) et ses partenaires internationaux ont célébré un temps de prière à Hwacheon Dam (un barrage électrique qui fut un des lieux de bataille stratégiques lors de la Guerre de Corée) avant de rejoindre le millier de participants de diverses organisations civiles, se tenant par la main pour former une chaine humaine.

Le processus de paix étant bloqué depuis le sommet de Hanoï (depuis février 2019 entre la Corée du Nord et les Etats-Unis), le NCCK demande à toutes les personnes de bonne volonté d’amplifier la voix des Coréens qui expriment leur désir de voir cesser la Guerre de Corée. 

Cela passe par un dialogue mutuel et respectueux afin de construire pas à pas cette confiance mutuelle.

Dans le prolongement de la dynamique suscitée par le sommet de 2018, le NCKK a annoncé préparer une prochaine campagne mondiale pour un Traité de Paix en 2020. 

Par Claire Sixt Gateuille, Secrétaire nationale aux relations internationales, EPUdF

 

 En savoir plus sur

le Service des Relations internationales

le Blog Dans les pas d'un Autre

 

Partager par mail
Publié le 03 juin 2019

Commentaires

Aucun commentaire