Le confinement est un défi

Communiqué de la pasteure Emmanuelle SEYBOLDT, Présidente du Conseil national de l’Eglise protestante unie de France - Paris, le 17 mars 2020, 12h00

Frères et sœurs,

En ces temps d’épreuve, en ces temps inédits, recevons la grâce et la paix de notre Seigneur.

Le Président de la République a annoncé lundi 16 mars de nouvelles mesures afin d’enrayer l’épidémie de Covid-19. A compter de ce mardi 17 mars à midi, tous les déplacements sont interdits (sauf nécessité alimentaire, médicale, et pour certaines professions dont la liste est reprise dans l’arrêté).

Cela signifie qu’il n’est plus possible pour notre Église de poursuivre ses activités, aucune réunion ni aucun culte ne pourront avoir lieu jusqu’au 31 mars. Comme je l’avais déjà indiqué, toutes les assemblées générales sont bien entendu repoussées.

Hier et ce matin, l’Union nationale a pris toutes les mesures nécessaires pour que la continuité des services soit assurée.

Le confinement est un défi : pour les pasteurs et les prédicateurs, comment vivre l’accompagnement des personnes endeuillées ? Ce qui semble possible, c’est l’accompagnement au cimetière, en respectant les distances et dans la stricte intimité familiale. Mais nous attendons encore les dernières consignes du gouvernement sur le sujet.

Dans tous les cas, il convient de s’en tenir aux directives des pompes funèbres, les indications pouvant varier d’une Préfecture à l’autre.

De nombreuses personnes sont et vont être touchées, malades ou accompagnant des proches souffrants, beaucoup sont angoissées par cette épidémie. Il est de la responsabilité de chacun d’être attentif à ceux qui nous entourent : téléphone, courses à faire pour les personnes à risque, et tout autre geste que nous pouvons imaginer pour briser l’isolement de ceux qui sont seuls.

Cette épidémie est un défi pour notre société : que la responsabilité, la solidarité et l’entraide prennent le pas sur les comportements insouciants et égoïstes.

Partout fleurissent des initiatives : chaînes d’appels téléphoniques, mails, vidéotransmission des cultes, sites internet mis à jour très régulièrement. La région Sud-Ouest propose que chacun vive un temps de prière à 18h tous les jours. Quelle belle initiative !  Enracinons-nous dans la prière afin de tenir dans la confiance pour les semaines à venir.

Frères et sœurs, je le redis, que notre prière porte les personnes malades et leurs familles, les endeuillés, les soignants qui se donnent sans compter. Que notre prière porte aussi tous ceux qui ont peur de la maladie, de la mort, tous ceux qui sont dans l’angoisse de perdre leur travail. Que cette épreuve révèle des trésors de solidarité et d’entraide.

Pour tous ceux qui sont arrêtés dans leur course quotidienne, que ce temps tout à coup donné ouvre de nouveaux possibles.

Pour les soignants soumis à une pression considérable, que leurs forces soient renouvelées, jour après jour.

Que le Seigneur accompagne chacune et chacun. Que ce temps d’épreuve nous conduise à nous en remettre à lui car « rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ, notre Seigneur. » En Lui est notre confiance.

Emmanuelle SEYBOLDT

 

Télécharger le communiqué

Partager par mail
Publié le 17 mars 2020

Pour aller plus loin sur le même thème

Reconnaissance et confiance

Publié le 08 mai 2020
Communiqué de la pasteure Emmanuelle SEYBOLDT, Présidente du Conseil national de l’Eglise protestante unie de France - Paris, le 8 mai 2020.
Frères et sœurs, C’est avec reconnaissance et confiance que je vous écris aujourd’hui. Reconnaissance d’abord, parce que je sais tout ce que vous avez mis en œuvre ces dernières semaines pour manifester la communion fraternelle aux personnes isolées, pour soutenir celles q...