Les Églises britanniques face au Brexit.

Lettre ouverte des Églises en Grande-Bretagne aux Églises dans les États membres de l'Union européenne.

Chers sœurs et frères,

A 23 heures GMT le vendredi 31 janvier 2020, le Royaume-Uni ne sera plus membre de l'Union européenne. Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, mais nous ne quittons pas l'Europe.

Nos Églises ont contribué aux traditions chrétiennes en Europe et s'en sont enrichies pendantdes siècles. Les premiers évangélisateurs de ces îles sont venus avec l'empire romain. Ils ont été suivis par les missions de saint Augustin de Cantorbéry (originaire de ce qui est aujourd'hui l'Italie) et de Saint Colomba d'Iona (originaire de ce qui est aujourd'hui l'Irlande). Depuis les premiers jours, la foi des chrétiens britanniques a eu ses racines dans l'Église européenne. L’impact de la Réforme en Allemagne, en Suisse et aux Pays-Bas a été très important pour les Églises, la société britannique et les nations d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande, impact qui se fait encore sentir aujourd’hui. Des communautés issues des Églises britanniques se trouvent également dans de nombreuses villes d’Europe et nous gardons une fraternité étroite avec les Églises partenaires à travers Europe. Nous sommes et seront toujours des Églises européennes, en tant que membres de l'Église mondiale.

La diminution des liens et de la responsabilité politiques ne changera ni n'empêchera notre engagement envers nos partenaires dans d'autres régions de l'Europe. Nous continuerons d’être membres actifs et présents des organisations oecuméniques européennes et nous continuerons de soutenir nos communautés et nos Eglises partenaires en Europe.

Nos Églises continueront de promouvoir les valeurs que nous partageons avec vous, d’encourager la paix et de protéger les droits et la dignité de l'homme.

Nous continuerons de répondre aux préoccupations que nous partageons avec vous, afin d'assurer le bien-être de tous les citoyens ; nous continuerons de rappeler leur responsabilité à nos gouvernements quant aux questions de sécurité, de liberté et de partage des richesses. Nous continuerons à travailler avec vous sur les grands défis de notre temps : comment les pays européens répondent à la migration forcée et comment nous nous adaptons et réagissons devant la crise climatique.

Nous continuerons de rester attachés aux principes de solidarité qui nous unissent depuis de nombreuses années et auxquels il nous faut tenir ferme pendant cette période de montée de la xénophobie, de la discrimination religieuse, de l’inégalité des richesses et du repli national.

Nous avons apprécié votre soutien et votre intérêt pour notre situation pendant les dernières années, et nous vous demandons de vous tenir à nos côtés pendant que nous découvrons ce que l’avenir nous réserve et comment nous allons travailler ensemble pour offrir l’espoir et la réconciliation à toutes nos communautés, alors que nous cherchons à suivre Jésus dans notre vie quotidienne.

Priez pour nous, comme nous prierons pour vous.

1ère lettre de Paul aux Corinthiens, 12,12-27
Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ. Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit.Ainsi le corps n’est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres. Si le pied disait: Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps, ne serait-il pas du corps pour cela? Et si l’oreille disait: Parce que je ne suis pas un œil, je ne suis pas du corps, ne serait-elle pas du corps pour cela? Si tout le corps était œil, où serait l’ouïe? S’il était tout ouïe, où serait l’odorat? Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu. Si tous étaient un seul membre, où serait le corps? Maintenant donc il y a plusieurs membres, et un seul corps. L’œil ne peut pas dire à la main: Je n’ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n’ai pas besoin de vous. Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires; et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d’un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins décents reçoivent le plus d’honneur, tandis que ceux qui sont décents n’en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur à ce qui en manquait, afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui.Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

Lettre de Paul aux Ephésiens, 4,1-6

Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec amour, vous efforçant de conserver l’unité de l’Esprit par le lien de la paix. Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.

Révérend Docteur Barbara Glasson et le Professeur Clive Marsh, Présidente and Vice-Président de l'Église méthodiste en Grande-Bretagne, Révérend David Mayne, Modérateur du Conseil de l'Union baptiste de Grande-Bretagne, Révérend Colin Sinclair, Modérateur de l'Église d'Écosse Révérend Nigel Uden et M. Derek Estill, Modérateurs de l'Église réformée unie.

Télécharger le PDF.

Partager par mail
Publié le 31 janvier 2020

Pour aller plus loin sur le même thème

Journée mondiale de Prière contre le COVID

Publié le 13 mai 2020
Le COE (Conseil Œcuménique des Églises) invite toutes ses Églises membres à observer un jour de prière le jeudi 14 mai.
Le COE, dont le secrétaire général par intérim est le père Ioan Sauca, invite toutes ses Églises membres à observer une journée mondiale de prière le 14 mai. L’initiative conjointe avec les membres du Haut comité pour la fraternité humaine, dont...

Amitiés franco-allemandes

Publié le 29 avril 2020
Les Églises protestantes du Pays de Bade et du Palatinat et de l’UEPAL signent une déclaration commune au sujet de la crise sanitaire actuelle.
"Nous Églises protestantes d’Alsace Lorraine, du pays de Bade et du Palatinat : Nous reconnaissons et respectons les mesures prises par les responsables politiques de leur territoire respectif, y compris les restrictions au passage des frontières. Nous sommes reconnaissants que des patients d’Alsac...

Des pasteurs envoyés témoignent

Publié le 24 avril 2020
Quelques échos de la manière de vivre le confinement dans une Eglise protestante au Caire et dans des institutions en France.
Un pasteur envoyé est un pasteur de l’Eglise protestante unie de France qui, pour un temps, choisit d’exercer son ministère dans une autre institution que l’EPUdF. Ces institutions sont diverses : Eglises protestantes en France ou à l’étranger, Fondations à caractère social ou m&e...

Commentaires

Aucun commentaire