Prolongation des mesures sanitaires

Pas de réels changements dans les mesures de précautions générales concernant les cultes, suite à l'annonce du décret national du 11 juillet. La prudence est toujours de rigueur.

Le 11 juillet 2020, le Premier ministre, sur le rapport du ministre des solidarités et de la santé, a annoncé les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé.

Concernant la question des cultes, les dispositions générales concernent deux chapitres : 

Article 1

I. - Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d'hygiène définies en annexe 1 au présent décret et de distanciation sociale, incluant la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes, dites « barrières », définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance.
II. - Les rassemblements, réunions, activités, accueils et déplacements ainsi que l'usage des moyens de transports qui ne sont pas interdits en vertu du présent décret sont organisés en veillant au strict respect de ces mesure;

Article 47 

Les établissements de culte relevant du type V défini par le règlement pris en application de l'article R. 123-12 du code de la construction et de l'habitation sont autorisés à recevoir du public dans le respect des dispositions qui leur sont applicables et dans des conditions de nature à permettre le respect des dispositions de l'article 1er.
Toutefois, les personnes appartenant à un même foyer ou venant ensemble dans la limite de dix personnes ne sont pas tenues de respecter une distanciation physique d'un mètre entre elles dans ces établissements.
II. - Toute personne de onze ans ou plus qui accède ou demeure dans ces établissements porte un masque de protection.
L'obligation du port du masque ne fait pas obstacle à ce que celui-ci soit momentanément retiré pour l'accomplissement des rites qui le nécessitent.
III. - Le gestionnaire du lieu de culte s'assure à tout moment, et en particulier lors de l'entrée et de la sortie de l'édifice, du respect des dispositions mentionnées au présent article.
IV. - Le préfet de département peut, après mise en demeure restée sans suite, interdire l'accueil du public dans les établissements de culte si les conditions de leur organisation ainsi que les contrôles mis en place ne sont pas de nature à garantir le respect des dispositions mentionnées au présent article.

En bref, les cultes sont toujours autorisés en respectant un mètre entre 2 personnes et le port du masque en permanence. Pas de date de fin de respect de ces mesures pour le moment. Une prudence qui reste plus que jamais recommandée en cette période estivale propice aux rassemblements. 

Lire le décret du 11 juillet dans son intégralité

Partager par mail
Publié le 15 juillet 2020

Pour aller plus loin sur le même thème

Questions éthiques

Publié le 25 juin 2020
Pour avoir une vision synthétique sur les débats et les décisions des synodes, découvrez une nouvelle rubrique consacrée aux "Questions éthiques" (écologie, économie, éthique médicale, famille, migrants et étrangers, violence et paix).
Ecologie : Dans la chronologie des décisions du synode national, les préoccupations écologiques apparaissent sous deux aspects : d’une part le...