Un tout premier bilan

La moitié des paroisses de l’EPUdF a répondu à l’appel du Synode national lancé en mai dernier à Nancy, pour une protestation publique et une mobilisation symbolique en faveur de l’accueil des Exilés.

Le Synode national réuni à Nancy avait pris, le 8 mai dernier, la décision suivante : 

« Un drame historique se déroule à nos portes : par milliers des gens meurent de refuser la guerre et l’oppression, de choisir la vie et la liberté. Ne les accueillir qu’avec parcimonie est indigne de notre héritage spirituel et est insupportable pour nos consciences. (…) Le Synode national de l’Eglise protestante unie de France (…) décide de l’organisation d’une protestation / manifestation symbolique et publique, et charge le Conseil national d’en déterminer les modalités pratiques ».
(79 pour, 1 contre)

Le Conseil national s’est aussitôt mis au travail et Laurent Schlumberger, président du Conseil national a écrit les 25 mai et 18 juin 2016 à toutes les président(e)s des Eglises locales et pasteurs pour leur présenter les enjeux et les modalités de cette mobilisation publique et symbolique. Il a aussi interpellé les membres de la Fédération protestante de France, et les instances œcuméniques et interreligieuses pour constituer un collectif.

14 partenaires ont répondu favorablement à cet appel : Coexister, la Communauté des Diaconesses de Reuilly, Les Éclaireuses et éclaireurs unionistes de France, l’Église protestante unie de France, La Fédération de l’Entraide Protestante, la Fédération protestante de France, la Fondation des Diaconesses de Reuilly, l’Institut protestant de théologie, la Cimade, la Mission Populaire Évangélique de France, l’Union bouddhiste de France, l’agence communication Aggelos, l’hebdomadaire Réforme, le portail Regardsprotestants.com.


Une protestation publique
À l’occasion de la fête nationale du 14 juillet, qui rassemble tous les Français autour de la devise républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité, la volonté du collectif est de proclamer : Exilés : l’accueil d’abord ! Il demande que cet accueil soit conforme aux principes républicains et aux capacités de la France. Que la fraternité mentionnée dans le devise républicaine se concrétise par un accueil plus généreux des exilés à la hauteur des engagements pris par l’Etat. Face au drame historique qui se déroule en Europe en Méditerranée, la France doit et peut faire mieux pour accueillir ces hommes, ces femmes et leurs enfants qui fuient au péril de leur vie, leur pays dévasté par la guerre ou la famine.

 

Une réelle mobilisation sur le terrain
Concrètement deux actions symboliques étaient proposées :
- l’affichage d’une bannière sur les façades des églises, temples, associations et bâtiments pour porter ce message.
- L’interpellation des élus sur les réseaux sociaux ou par courrier pour un engagement concret dans les communes, les départements et l’État.

Plus de deux cents Eglises locales et associations partenaires ont répondu à cet appel par l’affichage d’une bannière. Dans une période estivale marquée par la dispersion et la baisse des activités, c’est un impact remarquable. De nombreux initiatives ont été menées en partenariats : conférences, cultes, point presse, cercle de silence, exposition, distribution de badges, lettre d’interpellation aux élus…
C’est donc une mobilisation réelle qui s’est vécue, organisé par les Eglises locales qui a permis de renforcer des liens entre Eglises, diaconats et partenaires associatifs.

 

Un faible engagement sur réseaux sociaux
Si le Web accueillons-les-exiles.fr a permis d’accéder à une documentation et des outils de communication, l’usage des réseaux sociaux facebook.com/accueillonslesExiles/ et twitter.com/accueillonsles a été faible. Il est donc difficile d’évaluer l’impact de la campagne de teasing du 11 au 14 juillet 2016 sur les comptes Facebook de Fr. Hollande, M. Vals, B. Cazeneuve, J.M Ayrault. Ils ont cependant été personnellement informés de cette protestation par Laurent Schlumberger. Le président François Hollande lui a répondu par courrier le 25 juillet 2016.

 

Une couverture médias limitée en fonction de l’actualité immédiate
Des articles ont été publiés dans La Croix, Réforme, Regardsprotestants, Observatore Romano et un certain nombre de quotidiens régionaux.
Les sites web et les réseaux sociaux des partenaires ont relayé sur leurs pages d’accueil cette mobilisation.
Des interview radio : France Info, RCF, Fréquence protestante ont été réalisés entre le 8 et 14 juillet à l’issu de conférence de presse à la Eglise des Batignolles à Paris

Le culte d’adieu le 7 juillet de Michel Rocard à Paris et l’attentat du 14 juillet à Nice ont focalisé les médias et ont impacté cette campagne médiatique.

Un bilan plus complet de l’opération sera effectué. Le prochain numéro de la revue Ressources en octobre 2016 poursuivra et approfondira cette réflexion, par des témoignages concrets d’engagements et des analyses théologique et sociologiques. A suivre, donc.

 

Quelques publications de la page Facebook

 

Et beaucoup d'autres à lire sur www.facebook.com/accueillonslesExiles !

 

 

Partager par mail
Publié le 30 août 2016

Commentaires

Aucun commentaire