Une aventure théologique

Du 10 au 16 juillet avait lieu à la faculté de théologie de Montpellier le premier camp « Alternative Théologie ». Une quinzaine de participants ultra motivés, entre 18 et 33 ans. ont levé l’ancre découvrir la théologie en approfondissant ces quelques chapitres de l’histoire de Noé.

Un camp empreint de découvertes 

Dans une ambiance détendue avec des temps de jeux, une balade en bateau à la découverte de Sète et de sa côte et de baignade à la mer, les participants ont redécouvert une histoire biblique qu’ils pensaient déjà connaitre. Richesse de l’Ecriture, de ses détails, de ses incohérences et découverte avec des prolongement bibliques, cinématographiques, historiques, dogmatiques et éthiques ont ainsi été au programme de la semaine presque frustrante par tout ce qu’elle a fait jaillir comme sujets.

Le camp s’est terminé le samedi par une journée d’ateliers créatifs d’où ont émergé de formidables tableaux, écrits et même une mini pièce de théâtre avant une matinée conclusive de dimanche plus cultuelle où les prières avaient été préparées par les participants.

 

Une dynamique menée par plusieurs intervenants

Des professeurs de l’Institut protestant de Paris (Corinne Lanoir ; Valérie Nicolet) et Montpellier (Christophe Singer, Dany Nocquet, Céline Rohmer, Guilhen Antier, Gilles Vidal) les ont ainsi accompagnés avec Katharina Schächl de Théovie dans une dynamique d’animation biblique avec Sophie Schlumberger et des membres du réseau jeunesse (Dalip Hugon, Marc Schaefer). D’autres théologiens avaient été également contacté pour passer quelques heures en compagnie des participants (James Woody et Claire Sixt-Gateuille) ou pour participer sous forme de vidéos témoignages comme Olivier Abel ou encore Martin Kopp.

 

Certains participants devraient concrétiser leur questionnement et suivre des études en théologie, d’autres cherchant à trouver un lieu en Eglise entre pair pour approfondir leur foi ont ainsi trouvé dans ce camp un lieu où exprimer en confiance leurs questions. Vécus, partages, découvertes, joies ont rythmé cette rencontre qui a tissé des liens entre ces différents participants et l’équipe d’animation. De longs échanges notamment sur les parcours des uns et des autres ont eu lieu « en coulisse » lors des temps de repas et de pause permettant pour certains d’éprouver leur propre vocation...

 

Tous sont repartis ravis de cette première et se sont donnés rendez-vous pour une prochaine édition avec d’autres jeunes qui auront ainsi envie de partager à leur tour un tel camp ! En attendant ce prochain rendez-vous, une bonne partie des participants se retrouveront à Strasbourg à l’occasion de Protestants en fête en octobre 2017...

Partager par mail
Publié le 20 juillet 2017

Commentaires

Aucun commentaire