Culte de Pâques 2020

Culte préparé par Daniel Guichard et Françoise Mési, avec la participation de la communauté et des jeunes du KT.
Une méditation de 15 mn extraite de ce culte sera diffusée sur RCF Pays de l'Ain le dimanche de Pâques 12 avril 2020 à 9h12.

Une méditation de 15 mn extraite de ce culte sera diffusée sur RCF Pays de l'Ain le dimanche de Pâques 12 avril 2020 à 9h12. Vous pouvez la réécouter en cliquant ici.

 

Culte de Pâques 2020

"Passion Résurrection", exposition du peintre Arcabas à Bruges en 2004(1)

 

Cliquer sur le clocher pour sonner la cloche...

Bienvenue !

Culte préparé par Daniel Guichard et Françoise Mési, avec la participation de la communauté et des jeunes du KT

Que vous soyez devant votre ordinateur, votre tablette, votre téléphone, votre radio ou en train de lire le courrier que vous avez reçu, ce moment que vous réservez à fêter Pâques est un temple dans le temps que vous bâtissez avec les matériaux tirés de ce culte, de votre âme, de la joie de Pâques, de la fraternité qui nous réunit en Christ au-delà du temps et de l'espace. Bienvenue dans ce temple du temps, où vous accueillent la confiance et la paix pour vous accompagner tout au long de ce moment à part.

 

Kumbaya
écouter ou chanter (cantique 49/17 Quand le soir descend) : partition accompagnement

 

Louons Dieu

On dit que tu nous parles
Mais je n'ai jamais entendu ta voix
De mes propres oreilles;

Les seules voix que j'entends
Ce sont des voix fraternelles
Qui me disent les paroles essentielles.

On dit que tu fais route avec nous
Mais je ne t'ai jamais surpris à mêler tes pas
A ma propre marche;

Les seuls compagnons que je connaisse
Ce sont des êtres fraternels
Qui partagent la pluie, le vent, le soleil.

On dit que tu nous aimes
Mais je n'ai jamais senti ta main se poser
Sur mes propres épaules;

Les seules mains que j'éprouve
Ce sont des mains fraternelles
Qui étreignent, consolent et accompagnent.


Mais, si c'est toi, ô mon Dieu '
Qui m'offres
ces voix
ces compagnons
ces mains,
Alors, au cœur du silence et de l'absence,

Tu deviens, par tous ces frères,
parole et présence

Béni sois‑tu!

Plaçons-nous sous le regard de Dieu

Réconcilie-moi avec moi-même

Seigneur, Toi qui réconcilies les contraires:
la force et l'humilité, la vie et la mort,
viens me réconcilier avec moi-même.

Libère-moi de mes lâchetés, de mes égoïsmes...
Je me sens brisé, désarticulé, divisé, éparpillé.
Je ne m'aime plus,
et ça ne m'aide pas à aimer les autres !
Mon péché a tout fané:
l'arôme du café, la rue qui s'éveille,
le rire des enfants.

Seigneur, j'ai trop mal,
viens me réconcilier avec moi-même,
avec ton rêve d'amour sur moi.
Purifie mon cœur:
je retrouverai la joie de dire merci
pour chaque miette de la vie.

(Michel HUBAUT)

Dieu nous accueille tels que nous sommes

Dieu est un Dieu du présent

En effet, quand l'homme se redresse résolument
et se détourne du péché, le bon Dieu fait comme si
l'homme n'était jamais tombé en faute...
et il est capable d'avoir avec cet homme toute l'intimité
dont il a jamais gratifié aucun mortel.

S'il le trouve maintenant autrement disposé,
il ne regarde pas ce qu'il a été auparavant!

Dieu est un Dieu du présent:

comme il te trouve, il te prend
et te permet de venir à Lui.
Il ne demande pas ce que tu as été
mais ce que tu es maintenant.

En quoi Dieu veut nous donner à connaître
sa grande miséricorde.

(Maître Eckhart)

Ecoutons la loi que Dieu nous donne

Il y a quelque chose de préférable à la vie, c'est son sens.

Très simplement on peut dire que sa qualité est préférable à sa durée. Le choix décisif se situe, pour tout être humain, entre avoir et être. La personne humaine est prisonnière du péché du vouloir avoir, de la logique de l'avoir et de la puissance.

Car le péché, c'est de se faire et de se vouloir différent sans les autres, dans une espèce d'isolement que l'on considère comme nécessaire et heureux, et de se vouloir aussi finalement toujours contre les autres.

La logique de l'avoir est à la base de toutes les discriminations que nous connaissons dans le monde : qu'il s'agisse du racisme, du sexisme, du nationalisme, du "classisme", peut-être !

Alors que la logique de 1'être, c'est d'accepter d'être comme les autres, en rien différent, en rien supérieur ; c'est la logique d'être avec les autres, et c'est bien sûr aussi la logique de l'être pour les autres.

Mais attention à cet ordre : je dis " comme, avec, pour ".

Si on commence par le " pour " on est paternaliste, ce qui est une autre forme de discrimination.

(Georges Casalis)

Écoutons la parole

Nous prions.
Seigneur, que les paroles que nous allons lire deviennent pour chacun de nous un message de vie, un phare dans la nuit pour nous guider sur notre route.

L’évangile de Pâques, c’est dans notre lectionnaire oecuménique le début du chapitre 20 de l’évangile de Jean : Marie-Madeleine se rend au tombeau, constate qu’il est ouvert et revient prévenir Pierre et le disciple que Jésus aimait. Ils constatent que le tombeau est vide, puis ils retournent chez eux. Nous nous intéresserons ce matin aux versets qui suivent (Jean 20,11-18) :

11Marie était restée dehors, près du tombeau, et elle pleurait. Tout en pleurant elle se penche vers le tombeau 12et elle voit deux anges vêtus de blanc, assis à l’endroit même où le corps de Jésus avait été déposé, l’un à la tête et l’autre aux pieds. 13« Femme, lui dirent-ils, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répondit : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais où on l’a mis. » 14Tout en parlant, elle se retourne et elle voit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était lui. 15Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? qui cherches-tu ? » Mais elle, croyant qu’elle avait affaire au gardien du jardin, lui dit : « Seigneur, si c’est toi qui l’as enlevé, dis-moi où tu l’as mis, et j’irai le prendre. » 16Jésus lui dit : « Marie. » Elle se retourna et lui dit en hébreu : « Rabbouni » – ce qui signifie maître. 17Jésus lui dit : « Ne me retiens pas ! car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Pour toi, va trouver mes frères et dis-leur que je monte vers mon Père qui est votre Père, vers mon Dieu qui est votre Dieu. » 18Marie de Magdala vint donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur, et voilà ce qu’il m’a dit. »

 

La ténèbre
écouter ou chanter (cantique 64/13 La ténèbre n'est point ténèbre) : partition accompagnement

 

Méditons

Qu’est-ce que Marie-Madeleine vient faire au tombeau ?

Marc et Luc nous disent qu’elle vient avec d’autres femmes pour embaumer le corps de Jésus. Mais chez Jean, l’embaumement du corps a eu lieu l’avant-veille, lors de la mise au tombeau. C’est Nicodème qui s’en est chargé avec Joseph d’Arimathie – deux juifs, un notable pharisien et l’un de ses disciples. Ce sont eux qui se sont occupés de la sépulture. Et Jésus a déjà été parfumé – vivant – par Marie de Béthanie, la soeur de Lazare. Alors, que vient faire Marie-Madeleine ? Sans doute ce que nous faisons nous aussi quand nous venons de perdre un être cher. Elle est venue se recueillir devant sa tombe. Et de la même manière que beaucoup de ceux qui ont perdu un proche durant cette période de confinement, Marie-Madeleine pleure de ne pouvoir vivre un dernier hommage au défunt. On lui a volé ce dernier adieu, ce dernier moment d’intimité.

 

Nada te turbe (Taizé)
Que rien ne te trouble,
que rien ne t'effraie
Qui a Dieu ne manque de rienSeul Dieu suffit.

écouter ou chanter (cantique 64/13 La ténèbre n'est point ténèbre) : partition accompagnement

 

Un jardinier ?

Les yeux de Marie de Magdala sont pleins de larmes, elle ne distingue plus que des silhouettes. Elle cherche un mort, et elle ne voit plus qu’un tombeau vide. Elle n’y perçoit qu’une grande clarté. Des anges ?
Elle se retourne et ne distingue qu’une silhouette qui va lui demander, non pas « QUE cherches-tu ? » mais « QUI cherches-tu ? ».
Rien de tout cela ne l’ébranle, jusqu’à ce mot par lequel l’inconnu la nomme, elle, et pas n’importe quelle femme : « MARIE » ; brusquement, tout se remet en place, et Marie re-connaît, connaît à nouveau, ce Jésus qu’elle croyait connaître, ce « Rabbouni » qui va l’envoyer vers ailleurs, vers l’avenir, au lieu de se confiner dans le passé : « Va trouver mes frères et dis-leur... ».

 

Jésus le Christ
écouter ou chanter (cantique 61/18) : partition accompagnement

 

Rabbouni ?

Ce n’est pas facile de rendre compte de sa propre espérance… et pourtant ! Le jour de Pâques, que faire d’autre ? A la poursuite de Marie de Magdala courant vers les disciples, que dire d’autre ?
Lorsque celui que je pensais n’être qu’un jardinier m’appelle par mon nom, que faire sinon lui répondre ?
Notre jardinier me renvoie vers un autre passage, d’un autre Évangile, celui de Mathieu : « ce que vous avez fait à l’un de ces petits, c’est à moi que vous l’avez fait ». Le Ressuscité du matin de Pâques n’est pas un lointain souvenir, il est celui qui me fait, tant bien que mal, tenir debout aujourd’hui.
Il est celui qui me rappelle que les humains sont mes frères, quoique je puisse penser de certains parfois.
Il est celui qui, devant l’inconnu de la mort, me parle de son Père qui est notre Père.
Il est celui qui nous a rappelé le « tu aimeras » en quoi tout se résume.

Pâques aujourd'hui ?

En ce jour de Pâques, nos lieux de cultes sont déserts. Vous écoutez ou vous lisez ces mots chez vous, seul.e ou avec vos proches. Nos lieux de cultes, ce sont nos lieux de vie : nos maisons.

De la même façon que Jésus invitait ses disciples à respirer le parfum versé par Marie de Béthanie plutôt que d’attendre le rituel de l’après-mort, Jésus invite aujourd’hui chacun de nous à vivre sa présence, là maintenant, chez nous.

Et de la même façon que Jésus invitait Marie-Madeleine à aller vers les frères pour annoncer le Dieu qui est venu nous voir, Jésus nous invite à témoigner aujourd’hui de la Parole qui nous fait vivre.

C’est cela le mystère de Pâques : une bonne nouvelle qui voyage à la fois dans le temps par la transmission et dans l’espace par le témoignage. À chaque génération d’exprimer à nouveau comment cette Parole lui permet de continuer à vivre, en Christ, pour pouvoir en être les témoins.

J'ai retrouvé cette idée dans ce qu’exprimait Elizabeth II la semaine dernière aux Britanniques(2) : «  j’espère que dans les années à venir chacun se sentira fier de la manière dont il aura répondu à ce défi, et que ceux qui nous suivront pourront dire de cette génération qu’elle était aussi solide que les autres [...] La fierté de qui nous sommes n’est pas une part du passé – c’est ce qui définit notre présent et notre avenir. »

C’est pour moi le message de Pâques, année après année : les chrétiens de cette génération sont aussi solides que les autres. Ils restent le sel de la terre parce que Jésus reste présent en chacun de nous – pas parce que nous sommes les plus beaux, les plus forts ou les plus nombreux.

Bien sûr nous nous retrouverons dans nos temples et nos églises quand cette période de confinement sera terminée. Nous ferons mémoire de ceux qui nous ont quittés, et nous rendrons grâce pour tout ce que les uns et les autres nous ont donné sans compter. Nous le ferons comme Jésus y invite Marie-Madeleine : en faisant de leur souffrance et de la nôtre un point de départ vers l’avenir. Chacun d’entre nous relira ce qui s’est passé à la lumière de l’Évangile, pour redéfinir les conditions d’un présent qui soit une bonne nouvelle pour notre terre – et pour aller l’annoncer, chacun, là où il se trouve.

Confessons notre foi

Nous croyons au Dieu de l'amour
qui nous appelle à rejeter toutes les idoles
et qui recherche une communion profonde avec l'humanité.
Nous croyons au Dieu de la création
qui nous appelle à nous unir
pour créer un avenir de justice, de paix et de joie pour tous.
Nous croyons en un Dieu proche de nous
et présent dans la vie de ce monde,
partageant ses espoirs et ressentant ses douleurs.
Nous croyons en un Dieu
qui s'identifie aux pauvres et aux opprimés et à ceux qui espèrent en lui,
nous appelant à les rejoindre par la foi.
Nous croyons en un Dieu compatissant
dont le coeur souffre du Mal et dont l'alliance avec l'humanité restera inébranlable.

Et voici venu le moment de l'offrande

message de la part de nos trésoriers :

Par votre don vous donnez vie à l'Eglise car votre don lui permet de vivre. Le DON, qu'il soit gouttelettes ou flot abondant, est toujours source de VIE. Rappelons nous également que notre paroisse s'est engagée dans des travaux dans nos locaux de Bourg (cliquer ici pour voir les photos du chantier) mais aussi dans nos locaux d'Amberieu (réfection du toit de la copropriété ) et qu'il nous faut abonder le compte des immeubles.

Voici comment faire :

  • soit faire un don en ligne par carte bleue : voici le lien (c'est aussi le bouton rouge en bas au milieu sur la page d'accueil)
  • soit faire un virement en utilisant le site de sa banque - voici l’IBAN de la paroisse :
    FR27 2004 1010 0702 9935 0D03 803
    (cliquer ici si vous souhaitez afficher le RIB)
  • soit envoyer un chèque à l'ordre de EPUdF BBD 11 rue Lalande 01000 Bourg-en-Bresse (la boîte aux lettres est relevée toutes les semaines)

D'avance, merci à vous.

Rire à Pâques ?

"...ce que la croix nous apprend et ce que nous rend présent la résurrection de Pâques, c'est un Dieu tendre, simple, enfant, infiniment sensible à nos marques d'affection, infiniment vulnérable, un Dieu sans préjugés contre nous, qui prend sa joie dans notre cœur. Quel étonnement est le nôtre !
Dieu est infiniment meilleur que nous ne l'avions jamais cru, Dieu grandit devant nous à sa véritable stature, Dieu, enfin, brise l'étroite enveloppe dans laquelle l'avaient enfermé nos préjugés, nos déceptions. Dieu se montre Dieu devant nous.
C'est cela la joie de Pâques, c'est avoir retrouvé Dieu, l'avoir reconnu tel qu'il est et a toujours été, tel que nous l'avions méconnu. Pâques, c'est venir devant Dieu s'agenouiller, s'asseoir et rire de joie à la pensée qu'on le réjouit." (Louis Evely)

Nous ne nous retrouverons pas au temple pour partager la Cène, mais nous pouvons partager la joie de Pâques autrement :

Fait avec Padlet

 

Vous bondirez de joie
cliquez sur l'image pour pour chanter avec l'équipe des KT (cantique 51/09) : partition


Sainte Cène

Si vous souhaitez partager la Cène à la maison avec vos proches, vous pouvez lire dans votre Bible l'un des textes de l'institution de la Cène - voici les références que les jeunes nous rappellent :

puis invoquer la présence de l'Esprit, par exemple avec ces paroles (liturgie ERF) :

Père, au moment de nous approcher de cette table,
nous faisons mémoire des paroles et des gestes
de Jésus-Christ, de sa mort, de sa résurrection,
et nous attendons son retour.

Nous recevons de toi ce pain de vie
destiné à la nourriture du monde.
Nous recevons de toi la coupe d’alliance
que tu offres pour la joie du monde.

Tu nous rassembles et nous invites.
Par ton Esprit, renouvelle notre foi afin que ce pain
et ce vin soient les signes de la présence de ton Fils parmi nous.
Fais toutes choses nouvelles dans nos coeurs
et dans le monde.

avant de partager le pain et le vin en disant :

Le pain que nous partageons est communion au corps du Seigneur Jésus-Christ.

La coupe de bénédiction, pour laquelle nous rendons grâces, 
est communion au sang du Seigneur Jésus‑Christ.

Prière d'action de grâce à la fin de la communion

Seigneur, nous te rendons grâce pour ce repas que nous avons partagé ensemble. Accorde-nous de vivre de cette nourriture, de te célébrer toujours avec joie et d'être ainsi témoins de Jésus-Christ.

Prions les uns pour les autres

avec les jeunes du KT

Après cette attente de Pâques, nous voilà enfin arrivés dans la semaine sainte.
Ce Dimanche, le Christ est ressuscité.
C’est l’occasion de souvent se rassembler en famille.
Cependant, la Pâques de cette année sera totalement différente.
En effet, nous allons la célébrer tous ensemble mais chacun de notre côté.
Mais, tandis que nous serons à la maison peut-être en appel avec notre famille,
Certaines personnes continuent à sauver des vies.
Prions pour toutes ces personnes qui travaillent difficilement,
Prions pour toutes les personnes qui sont isolées et seules pour cette fête de la joie,
Prions pour toutes les personnes qui subissent la maladie,
Prions pour toutes les personnes qui ont perdu proches ou amis.

Aide-nous à nous recentrer sur l'essentiel,
et par cette occasion à vivre pleinement avec Toi
Aide-nous, en cette période,
à oser vivre de nouvelles choses,
à prendre du recul,
à réfléchir,
à te prier.

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;
pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre nous du mal,
car c’est à toi qu’appartiennent
le règne, la puissance et la gloire,
aux siècles des siècles.
Amen.

Dieu nous envoie dans le monde

« Pour toi, va trouver mes frères et dis-leur que je monte vers mon Père qui est votre Père, vers mon Dieu qui est votre Dieu. »

Jésus est venu partager notre condition d'homme et de femme fragiles et souffrants.
Que la joie de Pâques renouvelle notre confiance et notre espérance dans un à venir meilleur pour notre terre.

 

Recevons la bénédiction de Dieu

Que la paix de Dieu, qui dépasse infiniment tout ce que nous pouvons comprendre, garde nos coeurs et nos pensées en Jésus-Christ
(Philippiens 4,7)

 

We shall overcome
écouter ou chanter (cantique 36/18 Nous marchons vers l'unité) : partition accompagnement

 

____________________
(1) Cette image a été capturée depuis un documentaire en ligne à regarder sur https://vodeus.tv/video/arcabas-dans-la-lumiere-de-paques-533
(2)« I hope in the years to come everyone will be able to take pride in how they responded to this challenge, and those who come after us will say the Britons of this generation were as strong as any, [that the attributes of self-discipline, of quiet, good-humored resolve, and of fellow feeling still characterize this country]. The pride in who we are is not a part of our past, it defines our present and our future. » Message télévisé de Sa Majesté la reine Elizabeth II à la Grande-Bretagne et au Commonwealth - 5 avril 2020.

Partager par mail
Publié le 11 avril 2020

Pour aller plus loin sur le même thème

Culte du dimanche de Pâques 4 avril

Publié le 03 avril 2021
Culte préparé par Daniel et Odile Guichard, Marie-Rose Ferrier et Florence Chichoux Marga et mis en ligne par Catherine Boutin
CULTE DE PÂQUES Cliquer sur le clocher pour sonner la cloche... Culte au temple de Bourg à 10h30, et en visio-conférence avec le lien suivant :https://us02web.zoom.us/j/2174748767?pwd=eDZDNUtnNGYrbVJJNm83Nko0anhRQT09ID de réunion : 217 474 8767Code secret : 8MnbRt PROCLAMATION DE LA GRACE DE DIEU / Salutation Bonjour...

Célébration oecuménique du Vendredi Saint 2 avril 2021

Publié le 26 mars 2021
Célébration préparée par une petite équipe de catholiques et protestants et diffusée sur RCF VEndredi 2 avril à 11h30
Cette méditation est à écouter sur RCF le vendredi 2 avril à 11h30, ou bien ici sur notre site : lien vers l'enregistrement de l'émission  ou Lien vers la page pour la lire