Culte des Rameaux

Culte préparé par le pasteur Kim Goertz, aumônier aux armées, avec la participation des jeunes du KT.

Cliquer sur le clocher pour sonner la cloche...

Bienvenue !

Culte préparé par le pasteur Kim Goertz, aumônier aux armées, avec la participation des jeunes du KT

Recevez, de la part de Dieu, la grâce, la joie et la paix, dans votre cœur et dans votre vie.
Dieu nous accueille et se réjouit de nous voir réunis.
Avant que nous ne le cherchions, Il nous a cherchés;
avant que nous ne le connaissions, Il nous a connus;
avant que nous ne venions ici, Il nous avait convoqués.
Père, tu nous donnes ton Saint-Esprit,
comme tu l’as promis par Jésus-Christ “pour nous et nos enfants ainsi que pour tous ceux qui vivent au loin et que tu appelleras.”

Je louerai l’Eternel de tout mon coeur, Je raconterai toutes tes merveilles,
Je chanterai ton nom.
Je louerai l’Eternel de tout mon coeur, Je ferai de toi le sujet de ma joie.
Alléluia !

Louons Dieu

Que tout ce qui est en moi bénisse ton saint nom.
Que mes mains te louent par leurs gestes,
Que mes pas te louent par leurs chemins.
Que mes lèvres te bénissent à travers leurs chants,
Que mes yeux te célèbrent en reflétant ta lumière,
Que mes oreilles te répondent en écoutant ta voix.

Que ma mémoire te rende grâces en rappelant tes délivrances, Que mon intelligence te loue en cherchant la voie de ta sagesse, Que ma volonté t’honore en se faisant servante de la tienne. Que mon coeur te loue en aimant de ton amour, que ma force te loue en s’offrant à toi, Que mon corps, demeure de ton Esprit, te loue sans cesse.

Que tout en moi te rende gloire.

Psaume 47 A : Frappez dans vos mains écouter partition accompagnement

Ecoutons la loi que Dieu nous donne

Mettez la Parole en pratique.
Ne vous contentez pas de l’écouter, vous vous abuseriez.
Celui qui écoute la Parole sans la pratiquer, ressemble à un homme qui s’observe dans un miroir et puis s’en va et oublie comment il était.
Au contraire, celui qui se penche sur la loi parfaite de liberté et s’y attache, non comme un auditeur distrait,
mais pour la pratiquer en actes, celui-là est heureux.

Oh ! Parle-moi, Seigneur, ton serviteur écoute ;
Je dis ton serviteur, car enfin je le suis.
Je le suis, je veux l’être et marcher dans ta route,
Et les jours et les nuits.

Plaçons-nous sous le regard de Dieu

Père, si nous avons fait naître la douleur,
si par notre faute quelqu’un a pu tomber,
et si nous avons refusé d’aller à toi,
Pardonne-nous.
Si nous avons parlé en vain, sans vérité,
si nous avons laissé sans aide le malheureux,
si nous n’avons pas accueilli l’étranger,
pardonne-nous.
Si nous avons voulu vivre dans l’indifférence,
fuir le combat, nous épargner tout effort,
alors que tu nous voulais au fort de la lutte,
Pardonne-nous.
Nous reconnaissons devant toi notre péché, Dieu bon.
Que le mal n’ait pas raison de nous.
Fais-nous marcher sur ton chemin!

Seigneur, reçois ; Seigneur, pardonne
Notre misère et nos péchés
Et ce pardon que tu nous donnes,
Enseigne-nous à le donner.
O mon Seigneur, mon Dieu, mon roi,
Aie pitié, aie pitié de moi.

Dieu nous accueille tels que nous sommes

L'amour de Dieu pour nous a été manifesté en ceci :
"Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous ayons la vie par lui." (1 Jn 4,9)
Le Dieu de Jésus-Christ nous accueille maintenant tels que nous sommes.
Il nous réconcilie avec lui, avec nos frères et nos sœurs,
et avec nous-mêmes.
Il nous relève et nous envoie pour que nous soyons des hommes et des femmes de foi et de liberté.
Dieu nous fait grâce, Dieu nous sauve.
Qu’Il nous mette au cœur l’assurance de son pardon
Et qu’Il nous donne de marcher vers son Royaume.
Chantons notre reconnaissance.

Nos cœurs te chantent, Nos voix aimantes
Te célèbrent, Fils de Dieu.
Joie et lumière Où la prière Dit enfin ce que tu veux.
Nos cœurs désirent Ton seul sourire,
Ton seul visage, Ton seul message.
Nos cœurs te chantent, Alléluia !

Nous prions Dieu avant de lire les Ecritures,

afin qu’elles deviennent pour nous Parole de vie.

Père, tu n’ignores rien de nos réticences ni de nos résistances devant ta Parole.
Tu sais combien nous nous esquivons lorsque ton Evangile se fait précis,
Combien nous interprétons lorsqu’il nous interpelle trop,
Combien nous oublions lorsqu’il se fait dérangeant.
Et pourtant, nous revoici ce matin à l’écoute de ce que nous disent les Ecritures.
C’est pourquoi nous te prions :
Que ton Esprit nous accorde un cœur ouvert et une intelligence accueillante à ton Evangile.
Derrière les mots que nous entendons,
Donne-nous de discerner ta Parole de Vie, ta Parole pour nos vies.
Amen.

Écoutons la parole

1 Corinthiens 12, 12-27

12En effet, prenons une comparaison: le corps est un, et pourtant il a plusieurs membres; mais tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps: il en est de même du Christ. 13Car nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit en un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit. 14Le corps, en effet, ne se compose pas d'un seul membre, mais de plusieurs. 15Si le pied disait: «Comme je ne suis pas une main, je ne fais pas partie du corps», cesserait-il pour autant d'appartenir au corps? 16Si l'oreille disait: «Comme je ne suis pas un œil, je ne fais pas partie du corps», cesserait-elle pour autant d'appartenir au corps? 17Si le corps entier était œil, où serait l'ouïe? Si tout était oreille, où serait l’odorat ? 18Mais Dieu a disposé dans le corps chacun des membres, selon sa volonté. 19Si l'ensemble était un seul membre, où serait le corps? 20Il y a donc plusieurs membres, mais un seul corps. 21L'œil ne peut pas dire à la main: «Je n'ai pas besoin de toi», ni la tête dire aux pieds: «Je n'ai pas besoin de vous.» 22Bien plus, même les membres du corps qui paraissent les plus faibles sont nécessaires, 23et ceux que nous tenons pour les moins honorables, c'est à eux que nous faisons le plus d'honneur. Moins ils sont décents, plus décemment nous les traitons: 24ceux qui sont décents n'ont pas besoin de ces égards. Mais Dieu a composé le corps en donnant plus d'honneur à ce qui en manque, 25afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient un commun souci les uns des autres. 26Si un membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance; si un membre est glorifié, tous les membres partagent sa joie. 27Or vous êtes le corps de Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

Mathieu 21.1-11

1«Lorsqu'ils approchèrent de Jérusalem et arrivèrent près de Bethphagé, au mont des Oliviers, alors Jésus envoya deux disciples 2en leur disant: «Allez au village qui est devant vous; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et un ânon avec elle; détachez-la et amenez-les-moi. 3Et si quelqu'un vous dit quelque chose, vous répondrez: ‹Le Seigneur en a besoin›, et il les laissera aller tout de suite.» 4Cela est arrivé pour que s'accomplisse ce qu'a dit le prophète: 5Dites à la fille de Sion: Voici que ton roi vient à toi, humble et monté sur une ânesse et sur un ânon, le petit d'une bête de somme. 6Les disciples s'en allèrent et, comme Jésus le leur avait prescrit, 7ils amenèrent l'ânesse et l'ânon; puis ils disposèrent sur eux leurs vêtements, et Jésus s'assit dessus. 8Le peuple, en foule, étendit ses vêtements sur la route; certains coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. 9Les foules qui marchaient devant lui et celles qui le suivaient, criaient: «Hosanna au Fils de David! Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient! Hosanna au plus haut des cieux!» 10Quand Jésus entra dans Jérusalem, toute la ville fut en émoi: «Qui est-ce?» disait-on; 11et les foules répondaient: «C'est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée.»

Cantique 52/19 : Une flamme en moi partition accompagnement

et pour rire un peu venez chanter avec nous  !

c'est comme au temple :
on n'est pas tout à fait ensemble et
la pianiste essaie de nous suivre (ou inversement),
mais,
mis à part le stress d'avoir à suivre en même temps
la partition, l'accompagnement et la caméra
on est super contents de chanter :-)

Méditons

Humilité

Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l'Éternel ? 2 Il s'est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n'avait rien pour nous plaire. 3 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas. 4 Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. 5 Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
(Esaïe 53, 1-5)

En cette période de crise, où il n’est question que de coronavirus, ce texte du prophète Esaïe nous invite à l’humilité.
Humilité, car il nous rappelle que la manifestation de Dieu ne se produit pas de façon spectaculaire. Pas de « buzz », pas d’éclat, rien qui ne puisse « attirer nos regards ». Humble à sa naissance, humble à son entrée à Jérusalem, il restera humble jusqu’à sa mort sur la croix.
Et c’est dans cette humilité que Jésus incarnera en même temps plusieurs rôles, rôles dont tous ont besoin en temps de crise, à savoir : le bouc émissaire, le sauveur et le héros.
Le bouc émissaire. En acceptant son sort, malgré sa toute puissance (et, justement, parce qu’il est tout puissant), Jésus entre à Jérusalem pour devenir la victime expiatoire, rachetant l’humanité au prix de son sang, portant, ainsi, tout le Péché du Monde. Victime expiatoire, bouc émissaire non seulement pour son temps mais aussi pour le temps à venir.
Le sauveur. Par sa mort à venir, Jésus devient l’ultime sacrifice afin de sauver l’humanité et, comme le dira Paul, la réconcilier avec Dieu. Comme l’écrivait Luther dans sa confession de foi, ce rachat, cette réconciliation ne s’est pas faite « non point à prix d’or ou d’argent, mais par son sang, par ses souffrances et par sa mort innocente, afin que je lui appartienne pour toujours et que je vive d’une vie nouvelle comme lui-même qui, ressuscité des morts, vit et règne éternellement. ». Cette vie nouvelle nous est offerte, non après notre mort, mais bien dès notre naissance afin que nous en profitions toute notre vie durant et que nous puissions en témoigner.
Le héros. Le héros n’est pas forcément le sauveur. La figure du héros peut être temporaire car si la foule acclame Jésus en héros à son entrée à Jérusalem, elle n’hésitera pas à réclamer sa mort quelques jours plus tard. Ce qui fait de Jésus le héros véritable réside dans le fait que son héroïsme a duré à travers le temps. Il n’est pas le héros des belles histoires qui tue le méchant et sauve la princesse. Il est le héros qui se sacrifie pour que la princesse vive et soit sauvée.
Et 2000 ans après quelle signification en tirer ? Que signifie pour nous, pour moi, ces paroles vieilles de plusieurs siècles qui auraient pu se perdre dans les méandres de l’Histoire ?
Je l’écrivais au début de ce texte : il nous invite à l’humilité.
Dans ces temps difficiles où nous vivons, chacun a son avis sur la pandémie qui nous frappe. Je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression que notre pays est peuplé, à la fois, d’infectiologues, de politiciens, de personnes omniscientes…La rapidité de nos moyens de communications a favorisé cette émergence de vérités et de contrevérités.
Cette débauche d’informations (ou de non-informations), ce climat anxiogène nous renvoient, surtout, à notre impuissance face à la situation. Alors, nous cherchons des boucs émissaires (gouvernement, mouvement évangélique, Dieu…) ; nous cherchons des sauveurs, peut-être pour garder espoir et qui ne sont, peut-être, que des placébos (infectiologues, remède miracle…) ; nous cherchons des héros qui, hier, faisaient partie de notre paysage et auxquelles nous n’accordions, parfois dans notre confort, pas le moindre regard (personnels médicaux, commerçants, routiers…).
Pourtant, comme nous le rappelle Paul, comme pour l’Eglise, dans notre société, chacun a un rôle à jouer.
Savoir rester humble, c’est savoir ne pas se mettre à la place de l’autre en pensant que nous ferions mieux. Savoir rester humble, c’est accepter l’autre tel qu’il est avec ses qualités, certes, mais aussi ses défauts. Savoir rester humble, c’est, peut être avant tout, rester discret.
Comme Jésus nous l’a montré, sachons rester humbles dans nos paroles et dans nos gestes. Ne rejetons pas la faute sur l’autre mais acceptons notre part des responsabilités. Ne nous prenons pas pour des sauveurs car seul Jésus a sauvé le monde. Ne nous prenons pas pour des héros car, comme le disaient les Romains « La roche Tarpéienne est proche du Capitole ».
Sachons rester humble comme Jésus l’a toujours été, lui qui nous a laissé ces paroles « Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé. »
Amen

Psaume 33 : Réjouis-toi, peuple fidèle écouter partition accompagnement

Confessons notre foi

Je crois que je ne puis, par ma raison et mes propres forces,
croire en Jésus-Christ, mon Seigneur, ni venir à lui.
Mais c’est le Saint-Esprit qui m’a appelé par l’Evangile, m’a éclairé de ses dons, m’a sanctifié et m’a maintenu dans la vraie foi,
de même qu’il appelle, assemble, éclaire,
sanctifie toute l’Eglise sur la terre et la maintient,
en Jésus-Christ, dans l’unité de la vraie foi.
C’est lui qui me remet,
chaque jour, pleinement tous mes péchés,
ainsi qu’à tous les croyants;
c’est lui qui, au dernier jour, me ressuscitera,
moi et tous les morts, et me donnera,
ainsi qu’à tous les croyants en Christ, une vie éternelle.
Ceci, en toute certitude, est vrai. Amen

Et voici venu le moment de l'offrande

message de la part des KT :
Il faut mettre quelque chose d’un peu drôle pour que les gens fassent des dons. On pourrait dire que les KT sont inquiets pour leurs sponsors. Comment on va faire pour acheter les saucisses, les merguez et les marshmallows du barbecue de notre week-end de juin ??
Peut-être ils ne savent pas comment on peut faire - moi je ne sais pas.
Alors précise Anne-Lise on peut :

Merci à tous ceux qui auront pensé à nos saucisses et au matériel pour nos bricolages, qui est bien rangé dans le garage de Simon ! On vous promet une super fête d’été ! Même si c’est à distance, on fera un barbecue en ligne ! Mais on espère vraiment se retrouver en juin…
On vous embrasse tous - à distance !

Prions les uns pour les autres

Seigneur, toi qui es notre Dieu et notre Père,
En Jésus le Christ tu es venu habiter notre terre.
Dans l’Evangile, nous lisons que tu as guéri le paralysé qui était porté par ses quatre amis ;
Nous te prions pour ceux qui sont malades et alités,
Ceux qui ont peur de l’avenir, dont l’espérance est blessée.
Tu as touché le lépreux qui criait son exclusion ;
Nous te prions pour ceux qui se sentent abandonnés,
Qui ont le sentiment qu’il n’y a pas de place pour eux dans notre société.
Tu es allé à la rencontre de Marthe et Marie dans leur deuil ;
Nous te prions pour ceux qui ont perdu un être aimé,
Qui se battent contre le vertige du silence et de l’absence, en particulier pour toutes celles et tous ceux qui ont perdu un proche à cause du corona virus.
Tu as parlé à la veuve de Naïn qui avait perdu son fils unique ;
Nous te prions pour ceux qui sont seuls,
Qui n’ont personne avec qui partager leurs joies, leurs peines,
Leurs rires et leurs questions.
Tu as été adopté par Joseph,
Tu as donné du souci à tes parents,
Tu as confié Marie à ton disciple,
Nous te prions pour les familles,
Qu’elles soient des espaces de parole et de vie,
Des refuges où chacun se découvre intentionnellement aimé.
Tu t’es arrêté chez Zachée qui était à la fois riche, petit et collecteur d’impôts ;
Nous te prions pour ceux qui luttent contre les préjugés,
Qui savent reconnaître la personne derrière le personnage.
Tu as lavé les pieds des disciples rassemblés pour ton dernier repas ;
Nous te prions pour ceux qui se mettent au service des autres,
Qui ont le courage de s’agenouiller devant le prochain et particulièrement pour toutes celles et tous ceux qui se dévouent pour le bien des autres en ces temps de crise
Tu as multiplié les pains pour la foule venue t’écouter ;
Nous te prions pour ceux qui luttent contre la faim,
Qui réparent, qui soignent et qui tendent la main.
Tu as pardonné aux soldats qui te crucifiaient ;
Nous te prions pour ceux qui oeuvrent pour la réconciliation,
Qui lancent des passerelles et qui osent le pardon.
Tu as dit à tes apôtres que c’est l’amour
Qu’ils auront les uns pour les autres
Qu’ils seront reconnus comme disciples ;
Nous te prions pour notre Eglise et pour celles et ceux qui te suivent,
Que l’amour soit la motivation de toutes nos actions.

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;
pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du mal,
car c’est à toi qu’appartiennent
le règne, la puissance et la gloire,
aux siècles des siècles. Amen.

Cantique 36/24 : Tous unis dans l’esprit écouter partition accompagnement

Dieu nous envoie dans le monde

Béni soit Dieu,
Il nous a donné sa Parole pour que nous l’entendions,
Il nous a promis son Royaume pour que nous espérions.
Allons, avec nos soeurs et nos frères,
Dans l’audace et l’adoration,
“la joie de Dieu sera notre force”.

Recevons la bénédiction de Dieu

Que le Dieu trois fois saint, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,
Le Dieu de Jésus Christ nous bénisse et nous garde.
Qu’au creux de nos vies, Il dépose l'espérance.
Que dans le creux de nos mains, Il dépose son amour.
Qu’au fond de nos yeux, Il dépose sa lumière.
Que dans le fond de vos cœurs, Il dépose sa paix. Amen

Partager par mail
Publié le 04 avril 2020

Pour aller plus loin sur le même thème

Culte du dimanche de Pâques 4 avril

Publié le 03 avril 2021
Culte préparé par Daniel et Odile Guichard, Marie-Rose Ferrier et Florence Chichoux Marga et mis en ligne par Catherine Boutin
CULTE DE PÂQUES Cliquer sur le clocher pour sonner la cloche... Culte au temple de Bourg à 10h30, et en visio-conférence avec le lien suivant :https://us02web.zoom.us/j/2174748767?pwd=eDZDNUtnNGYrbVJJNm83Nko0anhRQT09ID de réunion : 217 474 8767Code secret : 8MnbRt PROCLAMATION DE LA GRACE DE DIEU / Salutation Bonjour...

Célébration oecuménique du Vendredi Saint 2 avril 2021

Publié le 26 mars 2021
Célébration préparée par une petite équipe de catholiques et protestants et diffusée sur RCF VEndredi 2 avril à 11h30
Cette méditation est à écouter sur RCF le vendredi 2 avril à 11h30, ou bien ici sur notre site : lien vers l'enregistrement de l'émission  ou Lien vers la page pour la lire