Culte du dimanche 6 juin 2021

Cliquer sur le clocher pour sonner la cloche...

Accueil

Bienvenue à tous dans ce culte dominical, qui va éclairer cette belle journée et qui va nous permettre de passer un moment tous ensemble !

Dieu nous accueille et se réjouit de nous voir réunis,
Avant que nous ne le cherchions, Il nous a cherchés,
Avant que nous ne le connaissions, Il nous a connus,
Avant que nous ne venions ici, Il nous avait convoqués.

Proclamation de la grâce de Dieu / Salutation

La grâce et la paix nous sont données de la part de Dieu qui nous rassemble et de Jésus-Christ qui nous aime et nous conduit.

Nous voici, comme les disciples, assemblés pour écouter.
Par ton Saint-Esprit,
éveille notre intelligence et notre cœur afin que nous puissions recevoir la bonne nouvelle de ton amour.
Amen.

Louange / adoration

Nous louons Dieu.

Bénis l'Éternel, ô mon âme

Bénis l'Éternel, ô mon âme
Que tout en moi bénisse ton nom !
Bénis l'Éternel, ô mon âme et
n'oublie aucun de Ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie
Il arrache ta vie à la tombe
et te couronne d'amour et de tendresse
Il comble de bien tes vieux jours
tu renouvelles, comme l'aigle ta jeunesse


Volonté de Dieu

Écoutons la loi que Dieu nous donne, dans l'Ancien testament, au livre d’Ésaïe (30,15) : le prophète dénonce Israël qui s'est choisi de mauvais alliés :

Voici la parole du Seigneur, le DIEU saint d'Israël :
Vous serez sauvés seulement en vous tournant vers moi et en restant calmes.
Votre seule force, c'est de rester tranquilles et de mettre votre confiance en moi.
Mais vous ne voulez pas.


Seigneur, dans les difficultés de la vie, tu dénonces l'illusion de vouloir tout contrôler, qui ne peut conduire qu'au désastre, que ce soit la pandémie qui frappe le Monde, les attentats terroristes, les persécutions des chrétiens d’Orient ou tout simplement la pauvreté qui frappe de plus en plus de personnes en Europe et dans le Monde.

Tu nous rappelles que la seule autorité durable est celle qui se fonde dans la conscience de notre humilité et le respect des plus faibles.

Prière de repentance / confession des péchés

Viens, Seigneur, cherche ton serviteur,
viens, bon berger,
cherche la brebis épuisée,
laisse les autres et cherche la seule qui est perdue.

Viens vers moi que guette l'incursion des loups.

Cherche-moi, trouve-moi, accueille-moi, porte-moi.

Tu peux trouver celui que tu cherches,
Accueilles celui que tu trouves,
place sur tes épaules celui que tu as accueilli.

Ce fardeau n'est pas pour toi une charge.

Viens donc, Seigneur, chercher ta brebis, viens toi-même.

Porte-moi sur la croix,
qui est salutaire à ceux qui sont perdus,
qui est reposante aux fatigués,
qui est vivifiante aux mourants.

Viens, et il y aura le salut sur la terre
et de la joie au ciel.

Viens, bon berger (tiré d’une prière d’Ambroise de Milan au IVème siècle)

Déclaration et accueil du pardon

Dieu est amour (Jean 4 :9-10-13)

Ceux qui se tournent vers Dieu avec confiance reçoivent de lui : la certitude de leur pardon, et la grâce d'une vie renouvelée :

En effet, voici comment Dieu
a manifesté son amour pour nous :
il a envoyé son Fils unique dans le monde,
afin que nous ayons la vie par lui.

Et l’amour consiste en ceci :
non pas en ce que nous avons aimé Dieu,
mais en ce que lui, Dieu, nous a aimé le premier.
Et il a envoyé son Fils pour être le Sauveur du monde.

Dieu est amour!

Confession de foi

Je crois en Dieu,
il est la source,
le début de toute chose,
hors de l'espace et du temps,

Au-delà de toute pensée
et pourtant si proche que l'homme en a l'intuition
et peut recevoir de lui une dynamique de réconciliation
avec lui, notre Dieu,
avec les autres, nos frères & sœurs,
et avec nous-même, dans une paix féconde.

En Christ nous avons connu
ce Dieu, source de vie,

À ceci tous reconnaîtrons que nous sommes ses disciples
si nous avons de l'amour les uns pour les autres.

Je crois au Saint-Esprit,
qui rend témoignage à notre esprit que
nous sommes tous enfants de Dieu.
Nous avons été baptisés d'un seul Esprit
pour former un seul corps

Prière avant la lecture de la Bible

Seigneur, nous te remercions d’être ensemble aujourd’hui et nous prions :

Seigneur, nous te remercions
de nous avoir réunis en ta présence,
pour nous révéler ton amour et nous unir à ta vie.

Fais taire en nous toute voix contraire à la tienne.

Et permets que nous sachions recevoir ta Parole,
non seulement l'entendre, mais aussi la recevoir,
non seulement la connaître, mais aussi l'aimer,
non seulement l'apprécier mais également la mettre en pratique,

Ouvre, par ton Esprit, nos esprits et nos cœurs à ta fidélité,

Au nom de Jésus-Christ...

Prédication

J’ai choisi de ne pas prendre la lecture du texte du jour. Je vous propose aujourd’hui :

Mathieu 5, 1-11

Quand Jésus vit toute la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait: « Heureux les pauvres de cœur: le Royaume des cieux est à eux! Heureux les doux: ils obtiendront la terre promise! Heureux ceux qui pleurent: ils seront consolés! « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice: ils seront rassasiés! Heureux les miséricordieux: ils obtiendront miséricorde! Heureux les cœurs purs: ils verront Dieu! Heureux les artisans de paix: ils seront appelés fils de Dieu! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice: le Royaume des cieux est à eux! Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux! »

Quelles pensées vous inspirent ce texte ? Comment pourrait-on l’expliquer ?
Le texte en question est tiré de l’Evangile de Matthieu : « Heureux les pauvres, les doux, les miséricordieux, heureux ceux qui ont soif de justice, heureux les cœurs purs »… ce texte qu’on appelle les béatitudes, est un des récits les plus extraordinaires, puissants et poétiques à la fois, mais surtout un des plus essentiel de ce qui est sorti de la bouche du Christ. Nous sentons tous que nous touchons ici au cœur même du message du Christ.

C’est en tout cas le sentiment de Matthieu qui a placé ces paroles au début du ministère du Christ, de l’annonce de la Bonne Nouvelle. Plus précisément au début du Sermon sur la Montagne où il a réuni des paroles essentielles du Christ comme un florilège, comme un résumé de son message. Et de ce sermon sur la montagne, les Béatitudes en sont l’ouverture et donc la porte d’entrée.

Lire, entendre et surtout vivre ces paroles c’est entrer dans le monde du Christ, dans son message pour les hommes et sa vision pour un monde meilleur. C’est s’engager sur le chemin qu’il propose à ses disciples……. c’est entrer de plein pied dans sa spiritualité, en somme c’est une manière de vivre, d’espérer et d’aimer.

Et cette spiritualité, ce chemin avec le Christ, à la suite du Christ, est placée sous le signe de la joie : huit fois Jésus dit Heureux es-tu si tu engages ta vie avec moi sur ce chemin !

Suivre Jésus est une invitation à la joie, la joie d’une confiance en Dieu, la joie de se tourner vers l’avenir de Dieu, la joie de se tourner vers l’amour de Dieu pour tous les hommes, la joie de se donner à la cause de la justice, de la paix, la joie de pardonner, la joie d’un cœur intègre et en paix avec soi-même et avec Dieu, la joie de la douceur du cœur et la joie de l’humilité, même la joie de se voir ridiculisé par le monde, voire persécuté pour la cause du Royaume.

Jésus nous invite à la joie. Mais pas à une joie facile ... Le chemin d’aimer selon sa vision et son exemple n’est pas facile, mais exigeant et parfois même très exigeant. Mais c’est un chemin qui nous libère de notre préoccupation égoïste de nous-même pour nous ouvrir aux autres, à la vie et concrétise l’amour et la bonté du cœur, aussi et d’abord dans la relation aux autres de tous les jours et avec mes plus proches.

Comment pouvons-nous comprendre la première béatitude "Heureux le pauvres en esprit car le Royaume de Dieu est pour eux." ?

Par expérience, je sais qu’il nous pose le plus de problème ; que nous avons du mal à saisir ce que le Christ nous dit ici : c’est qui le pauvre en esprit ? En quoi il est heureux ? 

Pourtant c’est la première béatitude qui sort de la bouche du Christ. Pour Jésus, je pense, il est très important, fondamental, j’en suis sûr. Essayons donc de saisir avec toute notre force, âme et intelligence ce que Jésus veut nous dire ici…

Heureux les pauvres en esprit est la traduction la plus courante et la plus connue.

Il faut d’abord évoquer un problème qui se pose à tous lecteur des évangiles : Est-ce que Jésus a dit heureux les pauvres en esprit – la version de Matthieu- ou heureux les pauvres – la version de Luc ?

Ce n’est pas la même chose : la pauvreté matérielle ou la pauvreté de l’esprit ! Luc oppose le bonheur des pauvres qui reçoivent le Royaume de Dieu au malheur des riches qui ont déjà leur salaire. Il parle donc bien de la pauvreté matérielle. Ce qui n’est pas le cas de Matthieu.

En fait : Matthieu et Luc ont traduit un mot araméen – la langue des évangiles – et le mot araméen qu’a utilisé Jésus avait les deux connotations. Matthieu a choisi la connotation la plus spirituelle et Luc la connotation la plus matérielle !

Jésus a parlé de « anawine ». Ce mot trouve dans sa forme hébreu souvent dans les psaumes et souvent chez les prophètes. Il évoque littéralement ceux ou celles qui sont courbés. Et ce mot est utilisé pour parler des pauvres qui souffrent de leur pauvreté…

L’humble et le pauvre ont ceci en commun qu’ils comptent sur Dieu, qu’ils crient vers Dieu, qu’ils ne trouvent pas la force, la puissance, la solution de leurs problèmes en eux-mêmes : ils le cherchent en Dieu. 
Et c’est à cela que Jésus pense en proclamant sa première béatitude.

Le pauvre, l’humble, est dans la bible celui qui compte sur Dieu et attend tout de lui. C’est dans ce sens là que Jésus lui-même se considère un anawine de Dieu quand il dit « je suis doux et humble », ou encore « le père m’a tout donné ». Jésus se tourne à chaque instant de sa vie vers Dieu dans une attitude d’humilité. Pas comme un homme écrasé ou courbé, non !, mais comme un homme débout et libre qui reçoit son existence de Dieu.

C’est pourquoi Jésus a besoin de prier. Il a besoin de se recevoir de son Père ; quand il ne sait plus, quand cela devient compliqué dans sa tête, quand il est tenté… Jésus prie. Jésus aussi a besoin de se tourner vers Dieu pour voir plus clair, pour faire ce qui est juste, faire le bon choix. Jésus ne compte pas seulement sur ses propres forces, même ayant reçu l’Esprit de Dieu en plénitude et en puissance.

D’ailleurs toutes les béatitudes sont un portrait de Jésus…

Pour conclure : Qu’est-ce qui menace le plus notre foi ?

Peut-être notre autosuffisance. Car l’autosuffisance spirituelle qui nous guette tous, c’est de vivre comme si notre propre intelligence, notre expérience, notre savoir-faire, notre personnalité, nos diplômes, notre force financière ou notre habilité sociale suffit pour faire face à tout, pour faire ce qu’il faut faire…..sans que nous ayons besoin de Dieu… dans mon travail, ma vie avec les autres, mes engagements…

Il me semble que Jésus nous invite tous à trouver avec lui l’humilité pour laisser Dieu entrer dans notre vie quotidienne. Et de lui dire chaque jour j’ai besoin de toi, de ta présence dans ma vie, de ton esprit d’amour pour mieux faire, mieux aimer surtout, pour mieux agir et surtout être avec les autres, aide moi à voir ce que je ne vois pas, aide moi à faire ce que je trouve difficile à faire surtout dans ma relation aux autres.

C’est cela, je pense avoir un cœur de pauvre comme Jésus. Et c’est ainsi que Dieu peut vraiment venir habiter notre cœur, et régner sur notre cœur. Rappelons-nous que Jésus dit à ses disciples et donc à chacun de nous : « Demandez et vous recevrez, frappez et Dieu vous ouvrira, cherchez et vous trouverez »

AMEN

Offrande

Voici le moment de l'offrande.
Éclairés par la Parole de Dieu, nous manifestons par notre offrande que le Christ est vraiment le seigneur de nos vies. Pensons à ce que nous allons offrir autour de nous aujourd’hui : un geste, une parole ou un sourire.

Pour faire un virement sur le compte de l’Église Protestante Unie Bresse-Bugey-Dombes: La Banque Postale (Lyon): FR27 2004 1010 0702 9935 0D03 8038
Il est aussi possible de faire un don en ligne sur le site de l’EPUdF Bresse Bugey Dombes, en cliquant ici.
Ou encore d'envoyer un chèque par courrier à EPUBBD, 11 rue Lalande, 01000 Bourg en Bresse.

Père, accepte notre offrande joyeuse;
"C'est à toi qu'appartiennent l'or et l'argent." Ag2.8
Amen.

Annonces

Préface

Louons Dieu:

C’est notre joie de te célébrer, ô Dieu notre Père,
pour ce monde que tu as créé si beau
et que tu gardes à travers ses douleurs
jusqu’au jour où, selon ta promesse, viendra ton Royaume.

C’est notre joie de te célébrer pour ton Fils,
Jésus-Christ, notre Seigneur, né de notre chair, baptisé, tenté, transfiguré, condamné, crucifié,
ressuscité d’entre les morts, élevé dans la gloire.

C’est notre joie de te célébrer pour ton souffle de vie, l’Esprit d’adoption qui nous apprend à te dire Père,
qui exorcise nos peurs et illumine notre foi.

Aussi, avec les cieux et la terre,
avec la multitude de ton peuple,
par tous les temps et par tous les lieux,
nous célébrons ton nom

Intercession

Nous rassemblons dans l’intercession et nous prions.

Seigneur, sois béni pour ta Parole de vie

Ô notre Dieu, sois béni pour ta Parole de vie,
Parole qui dépasse tout ce que l'on peut en dire,
Accorde-nous de la recevoir précieusement dans nos cœurs,
et qu’elle y purifie la source de nos pensées et de nos désirs.
Que ton puissant amour l’emporte sur notre faiblesse,
et que ton Saint-Esprit nous inspire et nous fortifie à jamais.

Et qu'ainsi nous puissions servir en parole et en actes, notre prochain

Béni sois-tu, Éternel, notre Dieu,
Que toute la terre soit remplie de ta présence créatrice !

Béni sois-tu …

Notre Père qui es au cieux
Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal
Car c’est à toi qu’appartienne le règne, la puissance et la gloire pour les siècles des siècles
Amen

Envoi

Rappelons-nous toujours qu’il faut avoir un cœur de pauvre comme Jésus. Et c’est ainsi que Dieu pourra vraiment venir régner sur notre cœur, car comme Jésus dit à ses disciples: « Demandez et vous recevrez, frappez et Dieu vous ouvrira, cherchez et vous trouverez »…

Nous nous levons pour la bénédiction finale.

Bénédiction

Recevons la bénédiction de la part de Dieu :
Que la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que nous pouvons comprendre, garde nos cœurs et nos pensées en Jésus-Christ. (Ph 4,7)

Un bon dimanche à tous et une excellente semaine !