Qui est Pierre Olivétan ?

Olivétan est le premier traducteur de la Bible en français à partir des textes originaux en hébreu et en grec. Sa Bible, préfacée par le Réformateur Calvin, est imprimée à Neuchâtel en 1535.

Pierre Olivétan avec son jeune cousin Jean CalvinNé à Noyon vers 1506, Pierre Robert dit Olivétan est un cousin de Jean Calvin. Il fait ses études à Orléans, puis étudie l’hébreu à Strasbourg. Il se consacre à l’enseignement.

En 1532, en vallée vaudoise du Piémont, les Vaudois adhèrent à la Réforme sous l’influence de Guillaume Farel (Réformateur de Neuchâtel, Suisse romande).

L’Église vaudoise est issue de la prédication de Pierre Valdo, au XIIème siècle, à partir de Lyon. Persécutés, lui et ses disciples se réfugient dans les vallées alpines, et y perpétuent leur foi jusqu’au XVIème siècle. À cette époque, la majorité d’entre eux suivent la Réforme protestante, ce qui entraîne une nouvelle persécution.

Les Vaudois décident en 1532 d’éditer une Bible en français. Farel charge Olivétan de la traduction. Olivétan réalise ce travail en deux ans. Pour la première fois, une traduction française part des textes originaux, en hébreu et en grec. Olivétan s’inspire du travail d’autres érudits comme Lefèvre d’Etaples. Sa bible est préfacée par Calvin qui n’a alors que 25 ans. Elle est imprimée à Neuchâtel en 1535.

La Bible d’Olivétan est appelée la « Bible des martyrs ». Bible des Vaudois, qui subirent de nombreuses persécutions, au XVIIème siècle, elle est la Bible des prophètes cévenols, des galériens de la foi, des huguenots chassés de France à la Révocation de l’Edit de Nantes. A l’issue de nombreuses révisions, elle devient la Bible de Genève en 1562. A nouveau corrigée en 1744, elle devient la Bible la plus répandue chez les protestants dans les pays de langue française, jusqu’à la Bible (traduction) Segond.

Image : Pierre Olivétan avec son jeune cousin Jean Calvin - DR