Temps spi' du dimanche après-midi

1/ Chant « Tu fais toute chose nouvelle »

2/ Actes 2, 14-18

3/ Commentaire :

Dans ce texte, nous avons tendance à nous jeter sur la référence aux enfants, qui eux aussi peuvent prophétiser. Et nous avons raison. Nous avons vu combien les enfants et ados ont tellement à nous dire. Mais il y aussi les vieux, les anciens qui auront des songes. Et nos Eglises sont pleines de vieux. Avant de parler de renouvellement, est-ce que nous prenons le temps d’écouter leur témoignage, de les faire parler, raconter aux enfants qui, lorsque l’on saute une ou deux génération sont souvent davantage à l’écoute.

Enfin, ce sont les esclaves qui diront aussi des prophéties. Des petits, des mal considérés.

Quelle écoute de ceux qui sont vulnérables, qui n’ont pas toujours les mots, la culture, la compréhension…

Enfin, c’est bien tout le peuple qui est concerné.

Fini les prophètes officiels ou héroïques. Le peuple tout entier est appelé à prophétiser.

(est- ce que nous profitions pleinement de l’expérience des membres de nos Eglises ? les projets d’échange intergénérationnel sont toujours très féconds, mais il faut adapter la méthode selon les âges.)

Prophétiser, c’est pas faire le devin, donner une parole magique. c’est à la lecture des Ecritures, et ouvert à l’Esprit, dire ce qu’on a reçu de la part de Dieu

La Réforme a insisté sur le fait que nous sommes tous capables de témoigner. La communauté, l’Eglise, étant le lieu de la réception et du discernement pour ne pas non plus laisser une autorité aux faux prophètes ou paroles délirantes.

Notre rôle, c’est de créer un espace et un temps dans lesquels la confiance peut être vécue.

Mais c’est Dieu qui donne l’Esprit pour que chacun et chacune puisse être inspiré, recevoir et témoigner.

Créer les conditions pour que les jeunes s'ouvrent et après, c'est Dieu qui agit. Faire de l'espace aussi bien à l'extérieur (moment, lieu) qu'à l'intérieur (spiritualité).

Si un espace est créé, dans la confiance, les jeunes alors s’y engouffreront.

Les adultes pédagogues permettront, non pas de valider, mais de recueillir, valoriser, mettre en débat…

Devenons des créateur de ces espaces de paroles ou d’expression de foi. Ou bibliquement dit, « préparons le chemin du Seigneur ». il vient, levons les obstacles à sa venue, les enfants et tous les membres de la communauté l’accueilleront et lui feront un passage pour qu’il soit révélé dans leur vie et dans le monde.

 

4/ Avant de se séparer, chacun va faire un cadeau à son voisin :

Partager une parole, une question ou une attitude d'enfant ou d'ado que j'ai reçue en plein c?ur ou en pleine figure et qui m'a touché-e dans ma foi. Si on n'a pas d'idée personnelle, on peut aussi partager une phrase d'ado entendue pendant le we.

Se mettre par 2. Temps de silence (1mn ou 2) puis on se tourne vers son voisin pour échanger.

 

5/ Chant « Je crois quand tu m'appelles »

6/ Prière d'envoi :

Seigneur,

Il y a tous les moments de nos vies où nous disons : t’es où ? dans les moments d’épreuves, quand nos ministères sont chargés, quand les fruits de nos engagements ne sont pas visibles ou quand tout simplement nous nous sentons loin de toi…

Et puis il y a des moments où à travers la parole d’un enfant, d’un ados ou d’un adulte, tu viens nourrir notre foi.

« Tu es là au c?ur de nos vie », avons-nous chanté au KT il y a déjà de nombreuses années.

En cette fin de WE, nous voulons te dire Merci pour ta présence et pour ce que tu nous as déjà apportés. (…)

Et dans ce WE,

Pour ce que tu as inspiré à Agnès et son ministère

Pour les expériences partagées

Les chants, les prières, les repas, les temps informels que nous avons vécus

Seigneur, viens nourrir, encourager et inspirer nos ministères de catéchètes.

Inspire notre Eglise dans les choix qu’elle fait chaque jour pour renforcer la vie communautaire, aider au témoignage et ne pas avoir peur d’une évangélisation respectueuse, paisible et joyeuse dans la cité.

Et surtout, nous te prions pour les enfants et les adolescents. Que leur soif de sens puisse rencontrer ta parole, grâce à aux témoins que nous sommes.

 

….(à personnaliser si besoin en fonction du vécu)

 

Seigneur, bénis maintenant nos routes du retour et nos engagements

 

Chant : Chaîne d’amour

« On ne peut pas faire confiance à Dieu car sans nous, il ne pourrait rien faire... » Christophe 3ème

« Il faut croire en ce qu'on fait sinon ça ne marche pas. Dieu attend aussi que l'on prenne confiance en nous, tous. » Bérénice 4ème

« Parfois ça m'arrive de penser à lui (Dieu) mais pas jusqu'à avoir confiance en lui. Il faudrait se connaître mieux pour ça... » Eliasse 5ème

« Je ne peux pas savoir 1% de ce que sait Dieu, tellement c'est Dieu. Mais je peux chercher. Dieu est comme le petit poucet, il sème des cailloux dans les vies pour que chacun retrouve le chemin de la maison. » Katell 4ème

« On cherche « bip... » par un chemin alors que « Bip... » EST le chemin » Lauréna 5ème

« Dieu est trop grand devant nous pour le voir. » Tania 6ème

« C'est comme dans la BD « Où est Charlie ? » il est en plein milieu de l'image et on ne le voit pas. » Aurélie 5ème

« Dieu attend. Dieu (nous) attend. La vie c'est pas se rapprocher de Dieu mais laisser Dieu se mettre près de toi. » Eva-Marie 5ème