Eglise protestante unie de France

Houilles, Sartrouville, Maisons-Laffitte

Entraide

Logo Entraide

 

 

Le projet de l'Entraide pour 2018 : "La famille au pays"

Dans le cadre de l’Entraide, nous avons vocation à aider notre prochain ici mais aussi à penser à ceux qui sont loin, qui sont démunis. Nous souhaiterions en 2018 porter un projet qui émane de notre communauté via l’Entraide. Certains se rappellent sans doute de notre soutien financier à une coopérative de femmes dans le centre du Togo qui produisait du savon. Aujourd’hui, elles sont autonomes et non plus besoin de notre aide. Parfois, l’Entraide agit aussi en envoyant un don lors de catastrophes naturelles.

En discutant avec des paroissiens qui ont de la famille au pays, comme on dit. On sent que certains vivent difficilement de ne pas pouvoir aider davantage leur famille qui parfois souffre. Par exemple, une paroissienne adresse régulièrement un carton (1mx1m) remplit de denrées, pâtes, boîte de tomate, huile, à sa famille au village. Parfois faute de moyens elle ne peut pas. D’autres envoient régulièrement de l’argent.

Notre projet est de repérer au sein de la paroisse des personnes en contact avec des gens au pays qui souhaitent monter une action. Cette action, elle peut prendre différentes formes, par exemple : une collecte de nourriture pour envoyer des denrées, une collecte de vêtements, de vieux téléphone, de livres, aider à l’achat de semences ou de poules (vente d’œufs)... - cela suite aux besoins qu'un paroissien a pu repérer en lien avec la famille ou des connaissances de sa région, «  au pays ».

Il s'agit d'un projet qui doit s’ancrer dans une réalité qui n’est pas la nôtre. La situation dans certains pays d’Afrique est souvent compliquée, nous n’avons pas toujours les codes. Et, ils vivent une réalité qui est loin de la nôtre. D’ici, nous avons des représentations plus ou moins pertinentes.

Les étapes à suivre : Identifier deux ou trois projets à étudier ou un ou deux paroissiens qui souhaitent travailler sur une idée avant l’été. L’été serait le temps d'observation du terrain, par exemple lors d’un séjour au pays ;  puis à la rentrée se revoir pour affiner les idées. Puis constituer un groupe de travail avec les paroissiens souhaitant contribuer au projet, sachant qu’il y aura besoin des dons de tous… (ex : en temps, en logistique, en matériel à récupérer, en manutention et aussi en argent).

Les conditions de la réussite : être porté par l’Espérance, avoir une personne ressource de confiance sur le terrain, avoir un projet simple, permettre au projet d’avoir une relative pérennité, mener un projet qui corresponde à nos possibilités et qui ne soit pas trop ambitieux. Et surtout ne pas avoir peur de croire que l’on peut réussir.

 

Béatrice Keïta pour l'Entraide

 

Présentation de l'Entraide: ici