Dieu ne manque pas de souffle !

« Je crois que Dieu, pour le salut du monde, ne manque pas de souffle » F. Clavairoly


Voici le centième numéro du journal paroissial CAP de Caux. J’ai eu le plaisir d’écrire la méditation pour le premier numéro portant sur Noël. Pour cette centième édition la proximité de la Pentecôte invite à partager quelques réflexions sur cette autre fête chrétienne. Selon le livre des Actes des Apôtres, les amis de Jésus confinés par peur dans une maison à Jérusalem, ont reçu l’esprit de Dieu qui les encourageait à sortir et à s’ouvrir aux autres. Il les aidait à comprendre le sens des événements importants de leur vie, et à se faire comprendre par leurs interlocuteurs.

Mais qu'est-ce qu'est l'Esprit Saint ? Pour moi, c'est une force, une puissance qui pousse au dialogue avec les autres et les Ecritures. Dans la langue hébraïque, le mot parole (dabar) signifie toujours une parole prononcée et, en même temps, l’impact qu’elle a sur la personne ou l’objet auquel elle est adressée. Dans la Genèse, l’Esprit de Dieu qui plane sur le tohu-bohu créé par la parole qui est source de création. Ainsi en est-il avec les textes bibliques. Depuis 2000 ans ils s'adressent à des personnes de cultures et d’expériences très différentes, qui, face aux textes, posent des questions, expriment leur accord ou leur opposition et font ainsi vivre la parole de Dieu. Mais, avons-nous toujours compris le message ?

Parfois je croyais l’avoir bien saisi et que les autres auraient besoin d’un peu plus d’Esprit Saint. Or, d’autres pouvaient penser la même chose à mon égard. Mais chercher à comprendre n'est-ce pas déjà une action du Saint-Esprit ? Dans mon ministère pastoral il y a eu des moments difficiles, des moments de doute, de crise de foi, de repli, des moments où j'ai été incapable de communiquer, où l'Esprit n'était pas sur moi. Sans doute se reposait-il alors en quelqu’un d’autre. C'est le lot de chacun. Fort de ces expériences, j’ose dire que le passage par de tels creux peut avoir aussi des conséquences bénéfiques. L’Esprit Saint est pour moi une puissance, une dynamique stimulant la croissance de l’amour et du respect de soi-même, d'autrui et de la création toute entière.

Pentecôte nous rappelle que l’Esprit Saint est promis à chacun sans condition. Essayons de le discerner dans nos relations de tous les jours. Oui, cela peut nous occuper
toute une vie. Mais ce n’est pas peine perdue : un dialogue en toute humilité, inspiré de l’Esprit Saint ne peut qu'enrichir l'humanité.

Richard Taufer, pasteur

Partager par mail
Publié le 28 octobre 2015

Commentaires

Aucun commentaire