Camp franco-allemand avec participation au Grand Kiff

Camp franco-allemand avec participation au Grand Kiff

 

Cet été, des jeunes de la paroisse ont participé à un camp franco-allemand organisé par les EUL et FUB-Oese, avec le soutien de l'Office Franco-Allemand pour la Jeunesse. Après dix jours passés ensemble à Agon-Coutainville, le groupe a rejoint Saint-Malo pour participer au Grand Kiff.

Voici deux articles écrits par les participants pour raconter leur séjour

 

 

Grâce à l'aide de l'Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, nous avons pu participé à un camp franco-allemand à Agon-Coutainville, puis au Grand Kiff à Saint Malo. Pendant le camp, nous avons rencontré des Alsaciens et des Allemands. Ceci nous a permis d'apprendre à nous connaître et de former un groupe avant d'aller ensemble au Grand Kiff.


Le camp était cool : il y avait une bonne ambiance, les activités étaient sympas et les repas étaient bons. De plus, ça nous a permis de casser nos clichés envers les Allemands et les profs ! Le seul problème, c'est que le code wifi ne nous a été donné qu'après le départ !

Pendant le camp, il y avait des activités proposées, mais aussi du temps libre pendant lequel nous avons pu faire des jeux, nous promener... Au Grand Kiff aussi, nous pouvions participer aux activités qui étaient proposées mais il n'y avait pas d'obligation.

Au Grand Kiff, nous avons bien aimé la nuit de la musique, la nuit du cinéma, les ateliers ZeBible, les cultes qui étaient construits différemment. Il y avait beaucoup d'autres jeunes de notre âge et c'était sympa de pouvoir échanger avec eux.


Nathan, Niels et Valentin.

 

 

 

 

 

Cet été, nous sommes partis en Normandie dans le cadre d'un camp franco-allemand organisé par les les EUL et FuB OESE (l'association allemande).
Ce fut une expérience multi-culturelle. En effet, il y avait douze petits Alsaciens, sept petits Normands, un Parisien (oui : nous non plus on ne savait pas ce qu'il faisait là !) et huit grands, très grands Allemands (on t'aime Vilja ❤️).
Tout cette belle petite tribu s'est rendue en bus à Agon-Coutainville, une ville côtière où nous allions séjourner dix jours.
Nous avions donc souvent l'occasion d'aller à la mer même lorsqu'elle n'y était pas (vive la marée basse). Malgré quelques divergences de point de vue au niveau vestimentaire côtier (#Manu #toi même tu sais ), nous avons tous bien profité de la plage.
Mis à part le sable et les rochers (comprendront ceux qui veulent), nous sommes, en bon touristes, partis à la découverte de la Normandie avec le Mont Saint Michel et sa baie, la ville de Cherbourg et sa cité de la mer (et son Mac Donald) mais également la nature brute comme à ses origines : effectivement nous nous sommes égarés sur une plage naturiste lors d'une balade sur la pointe d'Agon (#Manu le retour ) !

Le temps ne nous a peut-être pas permis de faire du char à voile mais nous en avons profité pour faire d'autres bêtises et tisser des liens très forts entre nous ce qui nous a valu une super ambiance. Nous avons entre autre initié la gente masculine aux souffrances féminines au travers de l'épilation des jambes (je vous promets que d'après leurs réactions ça fait très mal). Il y a aussi eu le déménagement nocturne suite à la visite de Jeunesse et Sport (merci les copains on vous revaudra ça ❤️). Malgré cela, nous avons eu le droit à des activités passionnantes :  la lessive, les offices, les services de tables et de nettoyage des sanitaires, et les activités linguistiques ; des choses plus légères comme peindre son sac, la veillée jeux de société ; mais aussi des activités qui ont fait resurgir nos âmes de guerriers tel que la "Beach Island Cup", les Olympiades aquatiques et la soirée danse.

 

Après ces dix jours de liberté nous avons été enfermé dans un parc clôturé par des murs couverts de bouts de verres pour nous garder à l'intérieur (la première impression était très rassurante...). Heureusement les animateurs pouvaient sortir et ils nous achetaient du saucisson et des chips (merci Sandra). Mais si nous nous sommes retrouvés dans ce parc c'était pour participer au Grand Kiff, un rassemblement des jeunes protestants de France. Avec les mille autres jeunes présents, nous avons participé à des cultes vivants où tous chantaient en chœur mais aussi à un flashmob (danse collective) réalisé en hommage au prêtre décédé la veille à Saint Etienne du Rouvray en signe de protestation contre la violence. Il y a aussi eu des ateliers spirituels en petit groupe tel que les activités Ze Bible du matin, "l'actualisation" des 95 thèses de Luther, etc...
Mais ces quinze jours sont passés à une vitessse folle et ce fut par des adieux déchirants que le groupe a dû se séparer en attendant de nouvelles aventures...

Salomé, Clothilde, Myriam