Accueillons les exilés !

Accueillons les exilés !

 

Face au drame historique qui se déroule sous nos yeux, la France doit faire plus et mieux pour accueillir les femmes, les enfants, les hommes, qui fuient au péril de leur vie leur pays dévasté et qui cherchent refuge.
Comme beaucoup d’autres pays d’Europe, la France se cantonne pour l’instant à un accueil parcimonieux, étroit, qui n’est à la hauteur ni de ses principes, ni de la situation, ni de l’avenir.
À l’occasion de la fête nationale du 14 juillet, qui rassemble tous les français autour de la devise Liberté, égalité, fraternité, un collectif intitulé Exilés : l’accueil d’abord !, initié par l’Église protestante unie de France, appelle à un accueil conforme aux principes républicains et aux capacités de la France. De nombreux partenaires se sont déjà joints à ce collectif.

L'entraide protestante du Havre et l'Eglise protestante unie du Havre – Etretat – Montivilliers s'associent à ce collectif.
Trois actions seront menées sur la région havraise :
>   Un   courrier   d'interpellation   sera   envoyé   aux   députés   et   sénateurs   du   territoire,   les problématiques liées à l'accueil des exilés relevant principalement de politiques menées au niveau national.
> Une grande bannière sera dressée sur la façade du temple protestant du Havre (47 rue Anatole France) afin de partager cette interpellation à l'ensemble des citoyens, en un lieu passant.
> L'invitation sera faite à tout citoyen ou collectif de partager cette interpellation à travers les réseaux sociaux.

Pour le lancement de cette campagne,  un temps fort aura lieu le dimanche 10 juillet 2016.
A 10h30, le culte célébré au temple du Havre fera écho à l'interpellation Exilés : l'accueil d'abord !
A 11h45, suite au culte, aura lieu l'inauguration de la bannière déployée sur la façade du temple.


Rappelons aussi que cette campagne s'inscrit dans la continuité d'engagements concrets pour l'accueil des exilés notamment mis en œuvre par l'entraide protestante du Havre (distribution alimentaire, soutiens financiers divers, etc).

Contre la logique de méfiance et de rejet, nous voulons faire entendre une voix généreuse et réaliste.
Oui, pour accueillir les exilés, la France doit faire plus et mieux !