L'Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien

Le mot de Jean-Charles Tenreiro,  
pasteur de la paroisse de l’Église protestante de Levallois-Clichy.


Vous connaissez ce verset par coeur ; vous l’avez même reçu chez vous puisque le conseil presbytéral a choisi d’en faire notre « message » de l’année 2018 et je l’avais déjà commenté dans la lettre qui l’accompagnait à la fin de l’année dernière.

Je me suis dit que nous pouvions le recevoir à nouveau en cette période, déjà bien entamée, de reprise… Le Psaume 23 est au coeur de notre spiritualité.

En peu de mots, il décrit le parcours d'une vie de confiance. Nous vivons tous de confiance. Sans un minimum de confiance, notre existence serait impossible.

Nous n'oserions pas boire, manger, sortir, parler, travailler, engendrer, aimer.

Mais nous n'avons pas tous remarqué que la confiance évoquée dans la Bible (la foi) est en ligne directe avec ce trésor à la fois caché et évident.

La démarche spirituelle va donc commencer à en prendre pleinement conscience.

Ensuite, il s'agira de trouver la source de cette confiance pour qu'elle s'épanouisse complètement.

Pour le croyant (ou le fidèle, c'est - à - dire, étymologiquement, celui qui vit de cette confiance, qui fait confiance et qui est digne de confiance), cette source est en Dieu lui - même que l'on rencontre sur les sentiers de la justice qu'il fait apparaître devant nous.

Le Psaume 23 ne dit pas que le chemin est simple...

...Il évoque l'adversité et la peur de la mort.

Mais il désigne l'objectif: retrouver la source et en vivre pleinement, sans aucune peur.

Une année gracieuse pour nous tous et une invitation à prier et à agir pour que notre Eglise grandisse au diapason de cette confiance.

Seigneur nous te prions pour que cette nouvelle année d’activités paroissiales soit la tienne. Pour que tu nous orientes, nous guides, nous animes, nous aimantes dans cette route commune que nous empruntons maintenant.

Nous te prions pour que tu nous aides à distinguer l’essentiel du superflu, à être en tous temps et pour toute chose les témoins de ton Évangile.

C’est ton Évangile qui fait l’Eglise.

C’est ta grâce qui nous rassemble, c’est ton amour qui nous porte, c’est ta confiance qui nous fonde.

C’est toi qui fait l’Eglise que nous voulons maintenant contribuer à faire vivre.

Seigneur nous remettons cette année qui s’ouvre entre tes mains pour que cette année soit la tienne.

Jean-Charles TENREIRO

Partager par mail
Publié le 08 décembre 2018