culte du 16 janvier 2022

Jean 2 ... tout ce qu'on peut faire à partir de l'eau 

 

Proclamation de la Grâce de Dieu

On voulait que la vie soit une fête, 

on voulait que chaque jour soit occasion de rencontres en toute légèreté, 

mais voici que la réalité nous rattrape. 

De nouveau nos jours sont marqués par des manques et des empêchements, 

de nouveau la fête est perturbée par la maladie, la prudence et la vigilance. 

Que le Seigneur soit parmi nous, 

pour nous aider à garder le lien, 

pour nous réjouir de sa présence, 

pour apporter son Esprit comme légèreté dans des moments difficiles,

pour nous faire voir ce qui compte dans notre vie: 

Son amour envers nous et entre nous. 

 

Vraiment, cela est merveilleux de chanter ensemble : 

 

Spontané :  51 / 05, 1 + 2  Tout dit qu’il est merveilleux   (page 820) 

1. Tout dit qu'il est merveilleux.

Tout dit qu'il est merveilleux.

La terre et la mer, la splendeur des cieux,

Oui, tout dit qu'il est merveilleux!

 

2. Je sais qu'il est merveilleux.

Je sais qu'il est merveilleux.

Il sauve, il guérit, il me rend heureux,

Oui, je sais qu'il est merveilleux!

 

Prière de Louange 

Je Te remercie, Seigneur,

Pour les étangs, les rivières,

La mer, les océans,

Tous si riches de vie!

Je Te remercie, Seigneur,

Pour l'eau qui vient du ciel

Et qui abreuve la terre.

Elle fait grandir les plantes

Et désaltère les hommes.

Je Te remercie Seigneur,

L’eau est un beau signe qui me dit

Que je peux vivre tous mes jours avec Toi,

Toi qui es La Source de l'Eau qui fait VIVRE!  Amen 

 

 

Volonté de Dieu  -   Prière de Repentance

Jean 7, 37   Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive ! 38 Celui qui met sa foi en moi, — comme dit l'Ecriture — des fleuves d'eau vive couleront de son sein. 

 

Prions 

Seigneur

j’ai souvent été impatient.

Je voulais tout abandonner, je voulais céder à la souffrance.

Je voulais choisir le chemin le plus facile : le désespoir.

Toi, tu n’as jamais perdu patience.

Tu as supporté toute une vie et tu as souffert

Pour me sauver aussi. 

Je t’apporte ma peine : mets en moi ta joie.

Je t’apporte ma solitude : mets en moi ta présence.

Je t’apporte mes conflits : mets en moi ta paix.

Je t’apporte mes échecs : fais germer en moi ton avenir.

Amen.

Sören Kierkegaard

 

Spontané :  43 / 12  Abba Père (page 650) 

Abba, père, je veux être à toi seulement

et ma volonté soumettre à toi constamment.

Que mon coeur reste enflammé, 

près de toi je veux rester.

Abba, père, je veux être à toi seulement. 

 

Pardon

Notre pardon n’est pas dans le fait de ne plus avoir soif. Notre pardon est près de la fontaine offerte par Dieu, toujours de nouveau, pour nous qui sommes toujours invités à nous y rendre. 

 

Spontané :  43 / 14, 1.2.3.   Veux tu naitre de nouveau  (page 652) 

 

Strophe 1
Veux-tu naître de nouveau,
Veux-tu tout recommencer,
Balayer ta vie passée ?||
C’est un don venu d’en haut,
Par Jésus qui descendit
Nous l’apporter en cadeau.

Strophe 2
Veux-tu boire de cette eau,
Source pure et vérité,
Fin de toute aridité ?||
C’est un don venu d’en haut,
C’est la vie et c’est l’Esprit
Que Christ fait jaillir à flots.

Strophe 3
Veux-tu poser ton fardeau
Et pouvoir te redresser,
Marcher libre et respirer ?||
Le pardon venu d’en haut
Que nous donne Jésus-Christ
T’ouvre des chemins nouveaux.

 

Confession de Foi   pour le dire avec Jean 


Jésus-Christ est le pain de vie. 

Celui qui vient à lui n'aura jamais faim, 

et celui qui croit en lui n'aura jamais soif. (Jean 6:35)

 

Jésus-Christ est la lumière du monde ; 

celui qui le suit ne marchera pas dans les ténèbres, 

mais il aura la lumière de la vie. (Jean 8:12)

 

Jésus-Christ est la porte. 

Si quelqu'un entre par lui, il sera sauvé; 

il entrera et il sortira, et il trouvera avec abondance. (Jean 10:7)

 

Jésus-Christ est le bon berger. 

Il donne sa vie pour ses brebis.

Ses brebis entendent sa voix; il les appelle par leur nom, 

il les conduit dehors, il marche devant elles ; 

et ses brebis le suivent... (Jean 10:14)

 

Jésus-Christ est la résurrection et la vie. 

Celui qui croit en lui vivra, quand bien même il serait mort. (Jean 11:25)

 

Jésus-Christ est le chemin, la vérité et la vie. 

Nul ne vient au Père que par lui. (Jean 14:6)

 

Jésus-Christ est le vrai cep, et son Père est le vigneron. 

Celui qui demeure en lui et en qui il demeure 

porte beaucoup de fruit. (Jean 15:1)

 

 

Prière avant lecture biblique 

Dieu, 

Nous avons soif de ta présence et voici ta parole. 

Nous avons soif de ta parole et voici la Bible. 

Donne-nous ton Esprit pour que ces textes bibliques deviennent pour nous une parole de vie.  Amen 

 

Lectures Bibliques 

Es 62, 1Par amour pour toi, Jérusalem, je ne me tairai pas ; par amour pour toi, Sion, je ne resterai pas inactif, jusqu'à ce que ta juste délivrance apparaisse comme le jour, et que ton salut brille comme une torche enflammée. 2Les peuples verront que le Seigneur t'a délivrée, tous les rois contempleront ta gloire. On te donnera le nom nouveau que le Seigneur aura prononcé. 3Dans la main du Seigneur, de ton Dieu, tu seras comme un turban royal, comme une couronne de fête. 4On ne t'appellera plus “la ville abandonnée”, on ne nommera plus ton pays “la terre dévastée”. On t'appellera au contraire “plaisir du Seigneur”, et l'on nommera ta terre “la bien mariée”. Car tu seras vraiment le plaisir du Seigneur, et ta terre aura un époux. 5Oui, comme un jeune homme épouse une jeune fille, ainsi celui qui te rebâtit sera un mari pour toi. De même aussi qu'une fiancée fait la joie de son fiancé, tu feras la joie de ton Dieu.

 

Jean 21 Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là. 2Jésus fut aussi invité aux noces, ainsi que ses disciples. 3Comme le vin venait à manquer, la mère de Jésus lui dit : Ils n'ont pas de vin. 4Jésus lui dit : Femme, qu'y-a-t-il entre toi et moi ? Mon heure n'est pas encore venue. 5Sa mère dit aux serviteurs : Faites tout ce qu'il vous dira. 6Il y avait là six jarres de pierre, destinées aux purifications des Juifs et contenant chacune deux ou trois mesures. 7Jésus leur dit : Remplissez d'eau ces jarres. Et ils les remplirent jusqu'en haut. 8Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l'organisateur du repas. Et ils lui en portèrent. 9L'organisateur du repas goûta l'eau changée en vin ; il ne savait pas d'où venait ce vin, tandis que les serviteurs qui avaient puisé l'eau le savaient ; 10il appela l'époux et lui dit : Tout homme sert d'abord le bon vin, puis le moins bon après qu'on s'est enivré ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à présent.

11Tel fut à Cana en Galilée, le commencement des signes que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

12Après cela, il descendit à Capernaüm, avec sa mère, ses frères et ses disciples, et ils n'y demeurèrent que peu de jours.

 

Spontané :  53 / 04, 1.5.  O Seigneur, dans mon coeur ( page 865) 

R. O Seigneur, dans mon coeur je t’écoute.

1. Nous voulons chercher
Tout ce qui peut te plaire,
Mais pour le trouver,
Il nous faut ta lumière.

5. Viens pour éclairer
Notre vie, notre terre,
Car en vérité,
Il nous faut ta lumière.

 

Prédication 

C’est l’heure ! 

C’est Marie qui le déclare. 

Combien de fois a-t-elle dit auparavant  ? 

C’est l’heure ! Il faut aller à l’école. 

C’est l’heure ! Partons pour faire des courses ou pour faire une visite. 

C’est l’heure ! Le jour décline, rentrez à la maison. 

C’est l’heure ! Tout est prêt. Venez manger. 

Combien de fois avait-il répondu : Mais maman, c’est trop tôt ! Laisse-moi dormir encore un peu, jouer encore un peu avec les copains… mais, laisse-moi tranquille, stp ! 

Cela pourrait paraître comme une scène de ménage de plus, entre fils et mère, quand Marie interpelle son fils : « Ils n’ont pas de vin ». 

C’est une information. 

Mais le fils qu’il est sait bien que c’est une interpellation : bouge toi ! Fais quelque chose !  

Non, ce n’est pas une scène de ménage en plus, Jésus n’est plus le petit garçon qu’il était. Il ne répond pas : Mère,  pas maintenant, laisse-moi tranquille, stp. 

Mais il répond, d’après Jean : 

Je traduits mot à mot :  « Quoi - à moi et à toi, femme ? Mon heure n’est pas encore venue.  » 

Difficile à traduire et à comprendre. Souvent, nous trouvons une traduction qui souligne un manque de respect de Jésus vis-à-vis de sa mère :  « Que me veux tu? (français courant) » ou alors « qu’est ce qu’il y a entre moi et toi ? »  (Louis Segond 1905)  

Alors que c’est au contraire : « qu’avons-nous en commun pour que tu me fasses confiance ?"  Mais est-ce l’heure de réveiller tout cela, ici et maintenant, le jour d’une fête ? Le jour d’un mariage ? 

Ne serait-il pas sage d’attendre, par exemple le jour d’une prédication à la synagogue ? 

Ou alors le jour où il serait nécessaire de guérir un malade ? 

Ou le jour où la foule manque de pain pour se nourrir ? 

Est-ce l’heure ici et maintenant pour accomplir ce que nous savons, toi et moi, femme, de la mission qui m’est donnée ?

Oui, la Marie, femme, non la Marie mère, la croyante, trouve que l’heure est venue et sans attendre elle met en relation les servants et Jésus. « Faites tout ce qu'il vous dira. »

Et c’est ainsi que le premier des signes d’après Jean s’accomplit lors d’une fête. 

Jésus ne va seulement transformer l’eau en vin, 

il va le faire en abondance. 

On choisit les jarres d’eau de purification, des grandes et énormes jarres d’eau à l’entrée de la maison, pas les petites amphores à vin. Le vin va couler en abondance. 

Cette fête va pouvoir continuer, très longtemps encore. Ils n’en manquera plus. 

ll y en a assez pour tout le monde. 

Assez de quoi ?  de vin tout court ? 

Non, 

Jean est poète et il aime parler en images et faire des allusions. 

Son premier chapitre fait allusion au livre de la Genèse et à la création du monde :  

Jésus entre dans ce monde comme la lumière au début du temps. 

Et le deuxième chapitre fait référence à la résurrection : trois jours après, ils apparaissent à un mariage et tout commence ici. 

les lecteurs / lectrices qui sont habitués à la logique chronologique de Matthieu, Marc et Luc doivent être confus. 

Chez eux le vin a son importance à la fin de la route parcourue ensemble, 

et les trois jours c’est après sa mort. 

Jean place le tout au début de son évangile. 

Le partage du vin, ce n’est pas le symbole de mémoire, ni un signe d’attente (je le boirai de nouveau avec vous dans le Royaume de Dieu), comme dans les autres évangiles,  mais chez Jean c’est d'ores et déjà la rencontre avec le Jésus vivant. 

Pas besoin d’attendre un au-delà, ou se souvenir de chacun-chacune d’entre nous qui croise le chemin de Jésus peut boire et se ressourcer. Il y en a assez pour tout le monde. 

Pour les gens de ce village, 

comme pour la samaritaine dont Jean parle deux chapitres plus tard. Jean 4, 14 celui qui boira de l'eau que, moi, je lui donnerai, celui-là n'aura jamais soif : l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira pour la vie éternelle.

Certainement il y a encore assez pour nous ici. 

Pas de vin et de l’eau sur un plan matériel, 

mais ce que cela veut dire sur un plan symbolique. 

Depuis que Noé est sorti de l’arche et qu’il s’est précipité pour planter une vigne, nous savons que le vin symbolise la présence de Dieu dans nos vies. Les prophètes comparent Israel à une vigne que Dieu lui même protège et et fait fructifier. Le royaume de Dieu est là où tout le monde se retrouve autour de la même table pour partager un grand banquet et le vin que Dieu offre. 

Et Jean de dire :  Ce temps, nous pouvons le vivre avec Jésus ici et maintenant déjà. Peut-être pas accompli, mais de manière très significative. 

Que faut il ? 

Il faut faire comme les serviteurs de la fête : faire confiance. 

Et plein de confiance remplir les jarres d’eau, puiser et partager. Et miracle… peut-être sera-ce du vin ? 

Personnellement, je vois dans ce récit un grand encouragement à la pauvre Église en manque que nous sommes depuis 2000 ans. 

Car nous manquons toujours de quelque chose : 

Ah, on n’a pas assez de croyants ! 

Ah, il manque de personnes engagées ! 

Où sont les jeunes ? 

Pour quand plus de vocations ? 

Et bien sûr que cela aussi manque depuis toujours : les deniers, les pièces d’argent, les sesterces, les florins, les francs, les d’euros… les sous dans nos caisses. 

Et c’est ainsi que nous nous plaignons de ce que nous apercevons comme un manque depuis des siècles. 

Alors que les évangiles nous rappellent qu’avec Jésus, les miracles se font à partir de trois fois rien : 

Celui qui pense que les chrétiens possèdent la recette d'une portion magique, façon Panoramix, se trompe. 

Les chrétiens sont renvoyés sans cesse vers ce qui est à proximité de nous tous : de l’eau, quelques pains, les filets de notre métier et le savoir-faire à notre niveau. 

Mais à l’aide de Dieu, 

en faisant confiance, 

en y allant pour remplir, puiser et partager le peu qu’on a… 

parfois des miracles se font, même sans que nous nous en rendions compte. 

Jean, à l’inverse des autres évangélistes,  commence son évangile par le vin et le termine par l’eau. 

Quand Jean parle du dernier repas de Jésus avec les disciples , ils ne dit rien par rapport au repas. Rien ne fait allusion à la Cène, au pain rompu ou à la coupe partagée. Mais pour Jean, il est important de transmettre ce qui se passe avant le repas : Jésus va prendre l’eau des jarres de la purification à l’entrée de la maison, pas pour en faire du vin, mais pour faire ce à quoi elle sont destinées : pour laver les pieds fatigués et poussiéreux des personnes invitées. 

Les disciples et Jésus ont parcouru tellement des routes ensemble. Avant que leurs chemins se séparent, il ne reste que cette seule chose à faire pour Jésus : prendre soin d’eux. Soigner ce qui est fatigué et les préparer à leur mission :  Jean 13, 15 Je vous ai donné un exemple pour que vous agissiez comme je l'ai fait pour vous

Si nous sommes ses disciples, encore aujourd’hui, alors le message nous remet à notre place : ce n’est pas à nous de changer l’eau en vin en claquant des doigts, mais à nous de prendre cette eau et à se mettre au service les uns des autres… et en le faisant, l’eau sera peut-être bien plus que de l’eau simple pour l’autrui, mais une vraie révélation que la charité au nom de Dieu existe. Et ce sera comme du vin. 

L’autre jour j’ai reçu une image où quelqu’un avait dessiné un Jésus en train d’arroser un pied de vigne. Et comme sous titre :  Voici comment Jésus avait transformé l’eau en vin. 

Cela se voulait comme une blague. 

Mais peut être est-ce la bonne image nous concernant : nous, dans l’Église, au lieu de nous lamenter sur tous nos manques, nous ferions mieux de prendre nos arrosoirs et de mettre un peu d’eau là où les gens ont soif. C’est l’heure  ! 

 

Amen 

 

 

musique méditative 

 

 

Prière d’Intercession 

Seigneur,

C'est l’heure de te remercier pour chaque fois que tu as su nous surprendre, 

nous bousculer dans nos habitudes et nous secouer dans nos déprimes, 

Face à nos manques, tu as su nous révéler nos ressources, 

Tu t’es tenu proche de nous pour réanimer nos rencontres, 

pour nous guider vers les puits multiples, 

pour changer  en festin le peu que nous avons mis ensemble. 

C'est l’heure de demander ton aide et ton soutien, 

pour notre engagement d’être Église, 

Aide-nous à remplir les jarres, à puiser et à aller en porter le contenu autour de nous. 

Nous savons que tu sauras faire des miracles encore aujourd’hui. 

Le miracle d’être touchés par une parole, 

le miracle de retrouver espoir en pleine déprime, 

le miracle d’une rencontre réussie après tant de déceptions

et tout miracle qui nous vient de toi. 

 

À quelques jours de la semaine de prière pour l’unité chrétienne, 

nous te prions pour l’Église universelle. 

Qu’elle reconnaisse que Jésus Christ est la source commune, 

que, dans notre diversité, nous vivions de l'amour et de la grâce que tu partages entre tous les enfants du monde, peu importe leur appartenance. 

 

C'est l’heure de demander ton aide et ton soutien

pour les familles et celles et ceux qui travaillent avec des enfants et des jeunes. 

Nous comptons sur toi pour nous inspirer comment encourager nos jeunes à s'épanouir et expérimenter, même dans un monde plein de contraintes et de barrières. 

 

C'est l’heure de  reconnaitre nos limites. 

Nous ne pouvons pas tout maîtriser, tout prévoir, fonctionner comme si de rien n’était. 

Seigneur, 

aide-nous à reconnaître nos limites, non comme un manque, mais comme un cadre à respecter et à nous contenter joyeusement de ce qui est possible. 

 

Ensemble, nous nous confions à toi avec la prière que ton fils nous a enseignée. 

 

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux, 

que ton nom soit sanctifié, 

que ton règne vienne, 

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;

pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. 

Ne nous laisse pas entrer en tentation 

mais délivre-nous du mal, 

car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, 

aux siècles des siècles. Amen.

 

Envoi et Bénédiction 

Le Royaume de Dieu vient là où des hommes et des femmes

écoutent la voix des prophètes, la parole de Jésus.

 

Le Royaume vient là où des hommes et des femmes

misent sur la force d’un amour sans défense.

 

Le Royaume devient visible, sous nos yeux et sous nos mains,

quand nous allons où le Seigneur nous envoie

et quand nous croyons à la force des actions modestes.

 

Que le Dieu de Jésus-Christ vous donne la confiance.

Croyez que l’impossible en ce monde est possible pour lui.

Il est le Dieu des promesses.

Qu’il vous donne sa paix.

 

spontané : 62 / 71  Donnons louange (page 996) 

 

Donnons louange et gloire 

au Père, au Fils, au Saint Esprit!

Et gardons la mémoire 

des biens dont Dieu nous enrichit. 

Heureux qui, pour la vie, en lui met son espoir ! 

Heureux qui se confie en son divin pouvoir. 

Seigneur, dans nos détresses, augmente-nous la foi! 

Comptant sur tes promesses, nous regardons à toi. 

 

Amen, Amen, Amen 

 

 

 

Partager par mail
Publié le 15 janvier 2022

Pour aller plus loin sur le même thème

Culte de Pentecôte

Publié le 20 mai 2022
Dimanche 5 juin à 10h30 
l'Église comme  ...    Pentecôte c'est la fête de la naissance de l'église.  Elle souffle beaucoup de bougies.  Elle s'est invitée toujours de nouveau.  Quelle image de l'église gardons nous ?    Un culte préparé avec des catéchumènes et autour de deux qui vont faire leur confirmation lors du culte.     

Culte du 1er mai

Publié le 29 avril 2022
Espérance de Pâques pour le Travail 
Culte du 1er Mai 2022 :  Espérance de Pâques pour le Travail    Ouverture Un manœuvre dans une une entreprise pousse sa vieille brouette  dont la roue grince.  un jour il se dit que cela ne peut plus durer,  il va voir son chef d’équipe,  qui le renvoie vers le contremaître,  qui le renvoie vers le grand chef.  l’ouvrier demande alors quelq...

culte café croissants du 3 avril

Publié le 27 mars 2022
avec  Pierre Hoffmann : Analyse de l'Evangile de Marc 
Accueil à partir de 10 heures  10h 30  temps de prière  puis suivi d'une introduction par Pierre Hoffmann , prêtre en retraite active    autour de l'évangile de Marc :  L'évangile de Marc comme catéchèse qui suit l'année liturgique juive ?  et débat  temps de prière et fin au plus tard à midi. ...