Culte du 30 août 2020

Culte du 30 août 2020

 

 

ici pour imprimer les textes

Ce culte est une collaboration entre le pasteur Ulrich Rüsen Weinhold EPU Houilles- Sartrouvilles-Maisons Lafitte et Christina Weinhold (EPU Marly-le-Roi et environs) et reprend des textes choisis et écrits pour le culte à la radio RCF du 29 août.  

 

Proclamation de la Grace de Dieu

Que nos oreilles s’ouvrent à la parole de Dieu,
nos cœurs s’émeuvent de sa présence auprès de nous,
nos yeux s’ouvrent et reconnaissent la beauté du chemin qu’il éclaire devant nous,

et nos bouches chantent la joie qu’il y a d’être ses enfants,

recevant de lui dès maintenant la grâce, la liberté et la paix.

 

Louange 

Prions, louons, le Seigneur :

Pour la douceur de ton amour

et pour la force de ton amour,

béni sois-tu!

Pour la venue de Jésus parmi nous,

pour son règne secret sur nos cœurs,

pour la promesse de son retour et de son Royaume,

béni sois-tu!

Pour ta lumière sur notre passé,

sur notre présent et sur notre avenir,

béni sois-tu!

Pour ta fidélité à tes promesses,

pour ton alliance avec le peuple d'Israël,

pour ta fidélité envers ton Église,

envers tous les fidèles qui, au long des âges,

ont annoncé et rayonné ton Nom,

béni sois-tu!

Pour notre présence ici, tous ensemble avec Toi,

malgré la distance physique qui nous sépare les uns des autres,

pour cet honneur que tu nous fais de nous appeler tes enfants,

et que tu nous appelles à ton service,

béni sois-tu!  Amen

Nous te louons pour Jésus-Christ :

il a proclamé la bonne nouvelle du Royaume

au risque de devoir prendre sa croix.

Nous te louons pour l’Esprit Saint :

il nous rassemble malgré nos différences,

et fait de nous un seul peuple, ton peuple.

Il est notre soutien en temps de souffrance.  Amen

 

chant :  Alléluia 44-15

  1. C'est vers toi que je me tourne,
    je veux marcher dans tes voies. J'élève mes mains pour te rencontrer, mon cœur désire te chanter  pour bénir et célébrer ton saint nom, car tu es fidèle et bon.
    Seigneur, ô Seigneur, je veux te donner, Seigneur, ô Seigneur, ma vie à jamais.
  2.  Mes yeux contemplent ta gloire, Ta vie ranime ma foi, Ta paix et ta joie inondent mon cœur, Toi seul fait tout mon bonheur. Je veux proclamer que tu es Celui qui chaque jour nous bénit ! Seigneur, ô Seigneur, je veux partager Seigneur, ô Seigneur, Ton éternité.

Volonté de Dieu

Rassuré par l’amour et le soutien de Dieu,

écoutons ce qu’il veut pour nous et nous appelle à vivre:

Romains 12.1-2

1 Frères et sœurs, puisque Dieu a ainsi manifesté sa bonté pour nous, je vous invite à vous offrir vous-mêmes en sacrifice vivant, qui appartient à Dieu et qui lui est agréable. C'est là le véritable culte conforme à la parole de Dieu. 2 Ne vous conformez pas aux habitudes de ce monde, mais laissez Dieu vous transformer et vous donner une intelligence nouvelle.

 

Prière de Repentance 

Seigneur,

ce n’est pas dans nos habitudes, de ne pas se conformer aux habitudes du monde.

Ce qui est conforme, est aussi confortable.

Or nous  savons bien

que nous avons besoin d’être transformé,

que nous avons besoin d’un autre type d’intelligence. 

Car, notre terre souffre de l’exploitation et de la pollution des ressources,

notre monde souffre d’une répartition injuste des biens,

les humains gémissent sous des fardeaux multiples :

Ils succombent sous le poids de leur travail,

comme sous le manque de ressources,

ils portent lourdement le poids de la discrimination

ils s’épuisent sous des attentes démesurées.

Aide nous à changer nos habitudes et à nous ouvrir à une intelligence bienveillante qui nous vient de toi. Amen

 

Déclaration du Pardon

Frères et Sœurs,

Dieu est amour: il entend la confession de notre cœur.

Par Jésus-Christ, notre péché nous est pardonné.

Par le Saint-Esprit,

la puissance de vie nouvelle nous est accordée.

Que Dieu nous mette au cœur l’assurance de son pardon

et qu’Il nous donne de marcher derrière son Fils vers le Royaume

 

Confession de Foi

Nous croyons en Dieu, Esprit éternel,
Père de notre Seigneur Jésus-Christ et notre Père et nous témoignons de ce qu'Il fait pour nous.

Par sa Parole, Il établit le monde,
Il crée l'homme à son image,
et le laisse libre de marcher vers la vie ou vers la mort.

Dans son amour,
Il veut sauver tous les hommes du désespoir et du péché.

Il juge hommes et nations par sa juste volonté annoncée par les prophètes et les apôtres.

En Jésus-Christ, l'homme de Nazareth,
notre Seigneur crucifié et ressuscité
Il est venu à nous,
Il a partagé notre vie, vaincu le péché et la mort et réconcilié le monde avec Lui-méme.

Il répand sur nous son Saint Esprit.
Il crée et renouvelle l'Eglise de Jésus-Christ.
Il rassemble dans son alliance les croyants de tous les âges, de toutes les langues, de toutes les races.

(Confession de foi de l'Eglise Unie du Christ aux Etats-Unis.)

 

cantique :   Alléluia 47-03

  1. Dans toutes nos détresses, Dieu nous protégera. Soyons dans l’allégresse, le Malin s’enfuira. Il est perdu d’avance, malgré fureurs et cris, Car la toute puissance à pour nom Jésus-Christ.
  2. Il promet la victoire, Dieu nous protégera. Et son règne de gloire triomphe de la mort. Si l’enfer plein de haine redouble de fureur, Bientôt sa force vaine connaîtra son erreur.
  3. Croyons en la parole du Dieu de vérité ;
    C’est lui qui nous console, nous rend la liberté.
    Il nous montre la route de justice et de paix,
    Et malgré tous nos doutes, nous fait siens à jamais.
  4. Pleins de reconnaissance, louons notre Seigneur : Peuple de son alliance, ayons la joie au cœur ! Il est toujours le même, hier, aujourd’hui, demain.

Prière d’Illumination

Viens, Saint-Esprit,

toi que je ne vois pas et qui dessilles les yeux,

que je n’entends pas et qui déplies les oreilles ;
Toi qui arrives chargé de l’effluve des prophètes

ou des senteurs des psaumes,

toi qui t’es posé sur le Messie

et celles et ceux qui l’ont suivi:

ô viens, Saint-Esprit,

sur toute la face du monde et enflamme nous pour une parole

qui veut illuminer nos pas. Amen


Lectures Bibliques

Écoutons ces versets de l’évangile de Matthieu 16.21-27

21Dès ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il devait aller à Jérusalem, beaucoup souffrir de la part des anciens, des chefs des prêtres et des spécialistes de la loi, être mis à mort et ressusciter le troisième jour. 22Alors Pierre le prit à part et se mit à le reprendre en disant: «Que Dieu t’en garde, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas.» 23Mais Jésus se retourna et dit à Pierre: «Arrière, Satan, tu es un piège pour moi, car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.»

24Alors Jésus dit à ses disciples: «Si quelqu’un veut être mon disciple, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive! 25En effet, celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la retrouvera. 26Que servira-t-il à un homme de gagner le monde entier, s’il perd son âme? Ou que pourra donner un homme en échange de son âme? 27En effet, le Fils de l’homme va venir dans la gloire de son Père, avec ses anges, et alors il traitera chacun conformément à sa manière d’agir.

 

Prédication

porter sa croix et laïcité

« Porter sa croix »

Pas évident en France, de porter une croix. La laïcité oblige.

A madame le professeur il est demandé de glisser sous son pull sa croix, un bijou familial auquel elle est attachée,

L’aide soignant range sa croix avec ses autres affaires dans son casier quand il échange son T Shirt contre une blouse et qu’il se rend dans son service.

Monsieur le maire est pratiquant mais ne voudrait jamais se montrer avec un signe religieux. Les représentants de l’état et celles et ceux qui travaillent dans l’espace public doivent rester neutre, exige la loi. La croix y est proscrite,

Bon, quelques exceptions existent : Irène Frachon, par exemple, médecin qui dénonçait les effets dangereux du médicament Mediator, se montre volontairement avec sa croix huguenote, aussi bien à l’hôpital que dans les médias.

Venant de l’étranger, j’étais étonnée d’étendre tant de bruit autour du signe de la croix en France. Et nulle part ailleurs je n'ai vu finalement autant de gens porter une croix : Des croix huguenotes, pour les messieurs et les dames, des croix basques, des croix occitanes, des croix provençales, « la badine » que j’ai découvert dans le Tarn, des croix avec le crucifié ou sans, des croix simples et petites, et des croix grandes comme des médailles, portées bien visiblement. En bref, des pendentifs de toutes sortes, partout. Et je l’ai entendu plus d’une fois au moment des obsèques, cette justification que je n’avais jamais demandée : « Notre père n’était pas très pratiquant, mais il a toujours porté sa croix ! » (ce qui voulait dire, « sa croix huguenote »)

Avec le temps j’ai compris qu’en France, « porter sa croix » est une question bien complexe, une question très identitaire, et que plus on va l’interdire,  plus en les verra, ces croix. L’autre jour, j’ai vu circuler cette blague qui disait : « Pour que les Français portent enfin des masques, en vérité, il faudrait l’interdire. » Dans toute blague, il y a cette graine de vérité. 

appel de porter sa croix et rentrée

Oui, oui, je sais bien, quand dans l’évangile de Matthieu Jésus invite à porter sa croix et le suivre, ce n’est pas à ces bijoux qu’il pensait. Mais c’était la deuxième chose qui m’était venue à l’esprit, après avoir découvert et lu ce texte pour ce dimanche 30 août.

Ma première pensée était, je vous l’avoue : « Ah non ! ? Comment peut on proposer un tel texte pour une rentrée ? » Parler de prendre sa croix, au moment où pas mal de gens rangent avec regret leurs sacs de plage ou les sacs à dos de montagne, pour prendre sur eux de nouveau les cartables avec les affaires de l’école ou les serviettes à documents pour retourner à l’entreprise … franchement j’avais espéré quelque chose de plus motivant que cet appel à prendre la croix.

regard de près sur le texte de Matthieu

Effectivement, Jésus ne pensait pas au petit bijoux (autour de notre cou) lorsqu’il prononçait ces paroles. C’est une parole qui n’est pas si évidente, surtout pour une rentrée. Je propose de regarder ce texte de près, et qui sait, peut être la première inspiration n’est pas aussi loin de ce que l’évangile peut nous dire pour aujourd’hui.

« Porter sa croix ! » Jésus s’adresse à ses disciples et décrit les exigences pour le vrai disciple : laisser tomber le regard sur son propre monde, « renier soi-même », refuser de suivre ses propres chemins, être derrière Jésus, pas devant, pour le suivre. Ainsi que Jésus a avancé le chemin dans l’obéissance de Dieu, ainsi les disciples le suivent.

On voit bien que le passage commence par un désaccord. Pierre avait juste avant rendu témoignage qu’il reconnaisse en Jésus le Christ, le Messie, le Fils du Dieu vivant. (Mt 16, 16) Mais il ne supporte pas que Jésus annonce ensuite sa passion. Être le fils de Dieu, aller sur le chemin de Dieu, être sauveur, pour Pierre, cela ne va pas  avec l’idée de souffrir, d’être renié par les autres, d’être humilié. « Que Dieu épargne Jésus de cette croix ! », pense Pierre.

Mais ce n'est pas uniquement que Jésus insiste pour faire comprendre que sa mission peut aussi inclure la souffrance, le martyre, mais plus encore ! Il va dire : Tel que vous me voyez, tel  vous devriez aussi voir et comprendre votre rôle à vous, votre mission.    Tel Christ, tel chrétien.

Ces paroles que le Christ annonce ici aux disciples, ces paroles décrivent  les exigences pour le vrai disciple : Comment suivre le Christ ? Comment être chrétien ?

Il ne s’agit pas d’une recherche de souffrance à tout prix ou une sorte d’ascèse. C’est le fait d’être disciple, et être disciple du Christ qui coûte, qui demande un engagement ferme, un engagement qui peut même avoir des souffrances comme conséquences ; et le martyr serait la dernière conséquence du disciple derrière le Christ.

Les souffrances qui sont la conséquence d’être disciple du Christ, elles ne sont pourtant pas un subir passif, mais une vie active, une décision active : Jésus parle deux fois de « vouloir » : « Si quelqu’un veut... » et puis : « quiconque voudra sauver sa vie… (v.24.25). Être disciple du Christ est chaque jour un engagement actif, vouloir – vouloir suivre le Christ.

« Porter sa croix », se renier soi-même, mettre la volonté du Christ au premier plan et pas la sienne, vivre d’après la volonté de Dieu et non conformément aux habitudes du monde (Romains 12, 2), cela est un engagement actif chaque jour. Cette décision consciente pour une autre direction de vie qui n’est pas orientée par son propre ego, cette décision est fondamentale pour tous les évangiles. Cela ne veut pas dire suicide ou la pratique des lois chrétiennes, mais une forme de vie qui n’est pas égocentrique en étant lié au Christ, c’est-à-dire en le suivant, ensemble avec la communauté de ceux qui le suivent

suivre le Christ aujourd’hui

Je reviens à ces gens qui portent des croix. Pour certains d’entre eux, c’est probablement juste un objet décoratif. Un collègue avait découvert une fois une croix huguenote exposée dans une vitrine d’une bijouterie avec une note à côté qui indiquait « porte bonheur ». Comme on peut se tromper !

Mais pour nombreux qui portent cette croix c’est plus qu’un bijou. J’avais déjà donné l’exemple d’Irène Frachon. La croix huguenote donne une idée d’où elle puise le courage et la force, pour être aussi têtue pour se battre pendant des longues années contre un système qui continue à prescrire des médicaments malsains au nom du profit et en dépit de la santé des patients.

Mais la prof qui glisse la croix sous le pull ou l’aide soignant qui la laisse dans son casier, ou le maire qui la laisse à la maison .. ils ne cessent pas de porter la croix pour autant, ils ne cessent pas d’être des chrétiens. La loi de la laïcité souhaite une apparence neutre et on peut le comprendre, mais aucune loi ne peut enlever à un chrétien qui s’engage sur la place publique, le fait de croire et d’agir en sorte. « Porter sa croix » pour moi, c’est aussi cet engagement d’agir comme chrétien là où je suis, au risque de se heurter au système, au risque de ne pas toujours être conforme.

Pendant quelques années de mon ministère j’ai accompagné un groupe d' entrepreneurs et dirigeants chrétiens. Le thème était sans cesse celui là: « Comment, dans un contexte qui suit les règles du marché, on peut rester chrétien et discerner en toute  conscience ses actions ? » ou pour le dire avec le texte d’aujourd’hui : « Comment porter sa croix, au sein d’une entreprise , encore plus, dans une fonction de responsable d’ entreprise ? » Et parfois, cela voulait dire de renoncer à certains bénéfices, à protéger un employé en difficulté ou à décliner certaines offres pour des raisons éthiques. Ce n’est pas un martyre au risque de sa vie, mais cela demande quand même parfois du courage et de la conviction de vouloir être chrétien sur la place publique.

On peut aussi penser au bénévolat au sein de l’église-même.

Déjà, prendre cet engagement est un vrai choix. Il y a tellement d’offres dans notre société, tellement de pression comment remplir son temps.

« Si quelqu’un veut me suivre… » cela peut aussi signifier de renoncer à certaines activités et loisirs ; cela signifie de toute façon une fidélité et un engagement pour le Christ et auprès les autres disciples du Christ, faire vivre le corps du Christ et le faire grandir. La fidélité envers le Christ veut dire que je mets mon temps et mes dons au service de son église.

Et en même temps, le bénévolat ou l’engagement au sein de l’église locale est certes de temps à autre un lieu de souffrance ! Il n’est pas toujours facile quand il y a des hommes et des femmes ensemble : Il y a des idées qui s’affrontent, des conflits, des déceptions par rapport à un idéal que l’on voit pour son église. C’est « porter sa croix » en quelque sorte.

porter sa croix en communion et se découvrir porté par celui qui nous précède

Mais nul part comme ici, nous allons découvrir que nous ne portons pas notre croix tout seul, mais que nous vivons en communion les uns avec les autres, derrière le Christ qui nous précède et qui nous aide à porter nos croix au sein de ce monde.

« Porter sa croix » : Cela veut dire « être derrière Jésus », activement, s’engager – en société ou en église. Mais cela veut dire probablement aussi, en portant sa petite croix, de se sentir porté dans nos activités par celui qui nous précède sur le chemin. Et cela permet d’y aller bien motivé. Bonne rentrée en suivant le Christ. Amen

 

Musique après la prédication  et cantique 

Chant indiqué :   44 / 07 Tu me veux à ton service

  1. Tu me veux à ton service, Moi qui sans toi ne suis rien. Qu’à toute heure s’accomplisse Ton désir et non le mien! Ce que j’ai, tu le possèdes, Mais tu veux le recevoir: Conduis nous, toi qui nous aides A mettre en toi notre espoir!
  2. Le plus grand parmi les hommes, Tu l’as dit, Maître très doux, Sur cette terre où nous sommes, C’est le serviteur de tous. Tu fis mieux que de le dire Quand, pour nous, tu vins t’offrir. Confonds ce cœur qui n’aspire Qu’à se faire encore servir!
  3. Jésus, si ta main me guide, Je marcherai par la foi; Tout chemin sera limpide, Tout travail sera pour toi. Je suis prêt pour la bataille, Sa douleur et son effort. Je vais où tu veux que j’aille, Dans la vie et dans la mort.

Prière d’Intercession 

Seigneur,

nous te prions pour tous les hommes

et toutes les femmes qui s'engagent,

qui prennent des responsabilités, aussi des risques

afin de montrer ainsi ce que l'amour du Christ leur inspire.

Les infirmières et soignants qui malgré les contraintes / les protocoles

montrent un visage humain.

Les responsables cadres qui respectent des valeurs plus que la loi du marché

Le responsable politique qui s'engagent pour justice et paix parmi les citoyens.

Seigneur,

“porter la croix” signifie (dans différents pays) pour des hommes et des femmes

souffrance, persécution et angoisse,

du simple fait qu'ils sont des chrétiens.

Nous te prions pour celles et ceux qui n'ont aucun pouvoir,

pas même celui de faire entendre leur voix,

et qui fuient devant la force des puissants.

Beaucoup de nos frères et de nos sœurs en Christ

comptent aujourd’hui sur notre intérêt pour eux et notre prière.

Nous te confions des associations comme ACAT ou Portes Ouvertes

qui nous rappellent les souffrances des chrétiens dans le monde

et nous engagent à la  prière.

Seigneur,

La rentrée s’annonce, et elle sera différente,

Difficile, comme toute l’année que nous avons déjà traversée.

Nous te prions pour la reprise des activités,

La rentrée des classes et de l’université,

Et aussi la rentrée de l’église.

Permets nous de nous revoir,

Mais protège nous de la maladie,

Et aussi de l’imprudence au quotidien.

 

Père céleste, nous nous unissons avec les chrétiens de tous les temps et partout dans le monde par la prière que ton fils nous a enseignée:

Notre Père 

Notre Père qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;

pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du mal,

car c’est à toi qu’appartiennent

le règne, la puissance et la gloire,

aux siècles des siècles. Amen.

 

Envoi / Exhortation

Etre disciple, être chrétien,

C’est rendre visible le Christ,

Rendre présent son amour,

Rendre active sa Parole.

 

C’est relever les paralysés de la vie,

Réintégrer les exclus,

Rejeter les jugements qui lapident,

 

C’est éveiller les consciences,

S’élever sans répit

Contre tout ce qui dénature les vivants,

 

Annoncer une lumière,

C’est dévoiler la tendresse du Père

En se livrant à la faim de ses frères,

 

C’est ouvrir au pardon,

C’est accueillir l’Esprit,

Et chercher les lieux et les cœurs,

Où déjà il est à l’œuvre

Pour renouveler la terre.

 

Être disciple, c’est une mission !

 

Pas un honneur, pas une dignité,

Pas une propriété, pas une distinction.

C’est une vocation où l’on donne tout,

A la suite de Celui

Qui nous a consacrés dans ce travail !

 

Bénédiction

Que Dieu vous bénisse et vous garde sur votre chemin de disciple,

maintenant et pour toujours. Amen!