Commencer la journée avec la parole biblique !

Votre foi ne peut pas s'appuyer sur la sagesse humaine, mais sur la puissance de Dieu.  

1 Corinthiens 2.5 

 

1 Corinthiens 2.1-16 

Moi-même, frères et sœurs chrétiens, je suis venu chez vous pour vous annoncer le projet caché de Dieu. Mais je ne l’ai pas fait avec des paroles compliquées ni avec des connaissances extraordinaires.

En effet, au milieu de vous, je n’ai rien voulu savoir, sinon Jésus-Christ, et Jésus-Christ cloué sur une croix.

Moi-même, devant vous, j’ai été faible, j’avais peur, je tremblais.

Ma parole et mon enseignement n’avaient rien à voir avec les discours convaincants de la sagesse humaine. Mais c’est la puissance de l’Esprit Saint qui apparaissait clairement dans ce que je disais.

Ainsi votre foi ne peut pas s’appuyer sur la sagesse humaine, mais sur la puissance de Dieu.

La sagesse de Dieu

Pourtant, c’est bien une sagesse que nous enseignons aux chrétiens adultes dans la foi. Mais cette sagesse n’est pas la sagesse de ce monde. Ce n’est pas la sagesse des puissances mauvaises de ce monde, qui seront détruites.

Nous, nous enseignons la sagesse mystérieuse de Dieu qui était restée cachée. Mais avant que le monde existe, Dieu avait préparé cette sagesse pour nous donner de la gloire.

Aucune puissance mauvaise de ce monde n’a connu cette sagesse. Si ces puissances l’avaient connue, elles n’auraient pas fait clouer sur une croix le Seigneur plein de gloire.

En effet, les Livres Saints disent : « Il y a des choses que les yeux ne voient pas. Les oreilles ne les entendent pas, les êtres humains n’y ont jamais pensé. Eh bien, ces choses-là, Dieu les a préparées en faveur de ceux qui ont de l’amour pour lui. »

Et c’est à nous que Dieu les a fait connaître par l’Esprit Saint. En effet, l’Esprit Saint connaît tout, même les secrets les plus profonds de Dieu.

Les secrets d’une personne humaine, qui les connaît ? Personne, sauf l’esprit humain qui est en elle. De même les secrets de Dieu, qui les connaît ? Personne, sauf l’Esprit de Dieu.

Nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, nous avons reçu l’Esprit qui vient de Dieu. Alors nous pouvons reconnaître les dons que Dieu nous a faits.

Nous ne parlons pas de ces dons avec les mots que la sagesse humaine enseigne, nous en parlons avec les mots que l’Esprit de Dieu nous enseigne. Ainsi nous expliquons les choses de l’Esprit de Dieu avec les mots qui viennent de cet Esprit.

Celui qui pense seulement de manière humaine n’accepte pas ce qui vient de l’Esprit de Dieu. Pour lui, c’est une folie, et il ne peut pas comprendre cela. Oui, c’est seulement l’Esprit Saint qui permet de bien juger ces choses.

Et celui qui a l’Esprit Saint peut juger de tout, mais lui, personne ne peut le juger.

Les Livres Saints disent : « Qui connaît la pensée du Seigneur ? Qui peut lui donner des conseils ? » Eh bien, nous, nous avons la pensée du Christ.

Psaume 65 

Ô Dieu, tu mérites nos louanges

Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale. Chant.

Ô Dieu qui habites Jérusalem, tu mérites nos louanges, et pour toi, nous devons tenir nos promesses.

Toi, tu écoutes les prières, tous peuvent s’approcher de toi.

Mes fautes sont plus fortes que moi, mais toi, tu les pardonnes.

Il est heureux, celui que tu choisis, il peut habiter chez toi. Les richesses de ta maison, les choses saintes de ton temple feront notre bonheur.

Dieu, notre sauveur, tu es fidèle, tu nous réponds par des actions magnifiques. Tous les peuples du bout du monde et des mers lointaines mettent leur confiance en toi.

Par ta force, tu rends les montagnes solides, tu es armé de puissance.

Tu calmes le grondement des mers, le grondement des vagues et le rugissement des peuples.

Devant tes actions étonnantes, les gens du bout du monde trembleront de peur. Tu fais crier de joie les pays d’Orient et d’Occident.

Tu prends soin de la terre, tu fais tomber la pluie, les récoltes sont abondantes. Ô Dieu, ta rivière est pleine d’eau, tu donnes la nourriture aux habitants de la terre. Voici comment tu prépares les champs :

tu donnes de l’eau aux sillons, tu casses les mottes, tu rends la terre humide de pluie, tu donnes aux graines la force de pousser.

À la fin de l’année, tu nous couvres encore de bienfaits. Quand tu passes, les richesses débordent.

Les terres sèches sont couvertes de récoltes, les collines sont entourées de joie.

Les pâturages portent les moutons et les chèvres, les vallées sont couvertes de blé : toute la campagne chante et danse de joie.

 

© FPF 2007 et SBF 

www.la-bible.net

La Bible : Parole de Vie