Commencer la journée avec la parole biblique !

Le Seigneur donne la victoire. 

1 Chroniques 18.13 

 

1 Chroniques 18.1-17 

Plus tard, David bat les Philistins. Il détruit leur puissance et il leur prend la ville de Gath et les villages voisins.

Il bat aussi les gens de Moab. Ensuite, les Moabites sont sous le pouvoir de David et ils doivent lui payer un impôt.

David bat encore Hadadézer. C’est le roi de Soba, en Syrie, et son royaume s’étend vers Hamath. Cela se passe au moment où Hadadézer essaie d’étendre son pouvoir sur la région du fleuve Euphrate.

David lui prend 1 000 chars, il fait prisonniers 7 000 cavaliers et 20 000 soldats de l’armée de Hadadézer. Il garde pour lui environ 100 chevaux pour tirer les chars et il fait couper les jarrets à tous les autres chevaux.

Les Syriens de Damas viennent au secours de Hadadézer, roi de Soba. David les bat aussi et il tue 22 000 soldats syriens.

Il place des gouverneurs dans leur pays. Les Syriens sont sous le pouvoir de David et ils doivent lui payer un impôt. Le Seigneur donne la victoire à David partout où il va.

David prend les boucliers d’or des gardes de Hadadézer et il les emporte à Jérusalem.

Il prend aussi du bronze en très grande quantité à Tibath et à Koun, deux villes du royaume de Hadadézer. Plus tard, Salomon utilise ce bronze pour fabriquer la grande cuve ronde, les colonnes et les objets en bronze du temple.

Toou, roi de Hamath, apprend que David a battu toute l’armée de Hadadézer.

Il envoie son fils Hadoram auprès du roi David. Hadoram salue le roi et le félicite, parce qu’il a attaqué Hadadézer et qu’il l’a battu. En effet, Toou était en guerre avec Hadadézer. Hadoram apporte à David des objets d’or, d’argent et de bronze.

Le roi David les consacre au Seigneur. Il a déjà consacré de la même façon l’argent et l’or venant des peuples vaincus : Édomites, Moabites, Ammonites, Philistins et Amalécites.

Abichaï, fils de Serouia, bat les Édomites dans la vallée du Sel. Il en tue 18 000.

David place des gouverneurs dans leur pays, et les Édomites sont sous son pouvoir. Le Seigneur donne la victoire à David partout où il va.

Les fonctionnaires de David

David est roi de tout le pays d’Israël. Il gouverne tout son peuple avec justice et en respectant les lois.

Joab, fils de Serouia, commande l’armée. Yochafath, fils d’Ahiloud, est le porte-parole du roi.

Sadoc, fils d’Ahitoub, et Abimélek, fils d’Abiatar, sont prêtres. Chavecha est secrétaire.

Benaya, fils de Yoyada, commande les Crétois et les Pélétiens qui sont les gardes du roi. Les fils de David sont ses principaux adjoints.

Psaume 55 

Ô Dieu, écoute ma plainte : même mon ami m’a abandonné

Enseignement de David, pris dans le livre du chef de chorale. Avec instruments à cordes.

Ô Dieu, écoute ma prière, quand je te supplie, ne te cache pas !

Sois attentif et réponds-moi ! Je suis bouleversé et je dis ma plainte, je ne sais plus ce que je dis.

Car mon ennemi crie contre moi, des gens mauvais m’insultent. Ils font tomber le malheur sur moi et ils m’attaquent avec colère.

Mon cœur est serré dans ma poitrine, et je suis effrayé comme si j’allais mourir.

J’ai vraiment très peur et je tremble, je suis mort de peur.

Alors je dis : « Ah, si je pouvais avoir des ailes de colombe ! Je m’envolerais et j’habiterais ailleurs.

Je partirais très loin, j’irais habiter au désert.

Je trouverais vite un abri contre le vent violent, contre la tempête. »

Seigneur, embrouille les paroles de mes ennemis, divise-les ! Oui, je vois la violence et des disputes dans la ville.

Jour et nuit, elles font le tour de ses murs. Dans la ville, c’est le malheur et la misère.

Dans la ville, on tue les gens. Sur les places publiques, on passe son temps à mentir et à tromper les autres.

Ce n’est pas un ennemi qui m’insulte, cela, je le supporterais. Ce n’est pas celui qui me déteste qui se dresse contre moi, sinon je l’éviterais.

Mais c’est toi, un homme de chez moi, mon ami, toi qui es toujours avec moi.

Avec toi, nous échangions des paroles d’amitié et nous marchions ensemble dans la maison de Dieu.

Le cœur de mes ennemis est plein de méchanceté. Alors, je souhaite que la mort tombe sur eux, qu’ils descendent tout vivants dans le monde des morts !

Et moi, je crie vers Dieu, et le Seigneur me sauvera.

Le matin, à midi et le soir, je me plains, je soupire. Dieu entend mon appel.

Il m’apporte la paix, il me délivre dans le combat que je mène contre de nombreux ennemis.

Que Dieu m’entende, lui qui est roi depuis toujours ! Qu’il détruise leur orgueil ! Ils ne sont pas capables de changer, ils ne respectent pas Dieu.

Mon ami d’autrefois a frappé ceux qui vivaient en paix avec lui, il n’a pas tenu sa promesse.

Sa bouche est plus sucrée que le miel, mais son cœur est en guerre. Ses paroles sont plus douces que l’huile, mais elles blessent comme des lances.

Dépose sur le Seigneur ce qui pèse sur toi, il te fera tenir debout. Il ne laissera jamais glisser l’homme qui lui obéit.

Et toi, mon Dieu, tu feras descendre ces gens-là au fond de la tombe. Ce sont des assassins et des hommes faux, ils ne vivront pas la moitié de leur vie. Mais moi, j’ai confiance en toi.

 

© FPF 2007 et SBF 

www.la-bible.net

La Bible : Parole de Vie