Confessions de foi

Nous vous proposons quelques confessions de foi.

Symbole des Apôtres (Credo) : cette confession de foi est dite dans toutes les Eglises chrétiennes francophones. Je crois en Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre. Je crois en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint Esprit et qui est né de la vierge Marie. Il a souffert sous Ponce-Pilate, il a été crucifié, il est mort, il a été enseveli, il est descendu aux enfers. Le troisième jour, il est ressuscité des morts, il est monté au ciel, il siège à la droite du Dieu le Père tout puissant, il viendra de là pour juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit Saint, je crois la Sainte Eglise universelle, la communion des Saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair et la vie éternelle. Amen.


Nous croyons en Dieu le Père, nous croyons qu’il a créé le monde pour les hommes. Nous croyons qu’il a tout créé dans la même joie et le même émerveillement. Nous croyons en Jésus-Christ. Il est venu chez nous et pour nous. Il a vécu comme nous mais en allant jusqu’au bout de la vérité, de l’amour et du don. Nous croyons en l’Esprit Saint, le souffle de Dieu par qui le monde reçoit la vie. Il rend possible la justice et l’espérance. Amen.


Nous croyons en Dieu. Malgré son silence et son secret, nous croyons qu’il est vivant. Malgré le mal et la souffrance, nous croyons qu’il a fait le monde pour le bonheur et la vie. Malgré les limites de notre raison et les révoltes de notre cœur, nous croyons en Dieu. Nous croyons en Jésus-Christ. Malgré les siècles qui nous séparent de lui, nous croyons en sa parole. Malgré sa faiblesse et sa pauvreté, nous croyons que sa mort est notre vie. Malgré nos incompréhensions et nous refus, nous croyons en sa résurrection. Nous croyons en l’Esprit Saint. Malgré les apparences, nous croyons qu’il conduit l’Église. Malgré la mort, nous croyons à la vie éternelle. Malgré l’ignorance et l’incrédulité nous croyons en l’amour fou de Dieu pour tous les hommes. Amen.


Nous croyons en Dieu le Père. Il nous a créés nous et toutes les créatures, pour nous faire vivre ensemble et célébrer sa présence. Nous croyons en Jésus-Christ, notre Seigneur, venu parmi nous pour partager et sauver notre vie. Il nous a aimés jusqu’à la mort. Il est vivant et donne un sens à notre espérance. Nous croyons en l’Esprit Saint, il œuvre dans le monde, anime l’Église et l’envoie annoncer l’Évangile jusqu’aux extrémités de la terre. Amen.


Nous croyons en toi, Dieu créateur du ciel et de la terre. Quand la nuit pèse sur le monde, quand les étoiles font palpiter le ciel, Tu viens et Tu nous parles. Nous croyons en Toi, père des cieux, Dieu de notre enfance, Die de notre aujourd’hui, Dieu de nos lendemains. Nous croyons en toi, Jésus de Nazareth, vrai homme et vrai Dieu. Quand la terre n’en finissait pas de tourner sur sa douleur, Quand l’espérance s’enlisait dans la peur, Tu as pris corps au ventre de Marie, et tu as vécu comme l’un de nous. Tu en es mort crucifié, Tu as connu l’abîme, Tu as crié l’abandon et le silence de Dieu. Le troisième jour, Celui qui veille t’a levé d’entre les morts. Nous croyons en toi, Jésus de Nazareth, tout ce que tu as dit nous brûle le cœur. Nous croyons en toi, Esprit Saint, Consolateur incomparable, quand la mort marque nos corps au fer rouge de la séparation, quand le ciel semble rester muet à nos questions, Tu viens pacifier tout ce qui nous fait la guerre, Tu viens sanctifier nos « pourquoi » et nos prières. Nous croyons ton Église sainte et sans frontière, nous croyons la disparition du péché, la résurrection des morts et de tout ce qui est mort, et la vie à jamais. Nous croyons. Amen.


Nous croyons et proclamons avec joie que Jésus-Christ s’est donné pour toute l’humanité Pour celles et ceux qui ont vécu depuis les origines de l’histoire, pour celles et ceux qui naîtront jusqu’à la fin des temps, Pour les foules qui se pressent dans les villes, pour les habitants de la montagne la plus reculée, pour le bébé qui vient de naître et pour le vieillard sur le seuil de l’éternité. Nous croyons qu’il s’est donné pour nos amis et nos ennemis, pour les croyants et les incroyants, pour les riches et les pauvres, pour les martyrs et les bourreaux. Oui pour tous, pour toi, pour moi, le Christ Jésus est venu. Il a vécu, enseigné, lutté, souffert, il a traversé les ténèbres de Gethsémané et celles de Golgotha. Il a triomphé de la mort et ouvert devant nous les portes d’une irréductible espérance de sort qu’avec l’apôtre Paul nous pouvons dire : « j’ai l’assurance que rien, ni la mort ni la vie, ni le présent, ni l’avenir, ni les forces d’en haut, ni les forces d’en bas, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » Amen.


Nous croyons en Dieu le père tout puissant, créateur du ciel et de la terre, le seul Dieu. Nous croyons en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, le seul Sauveur. Il est venu vivre dans le monde, il est mort sur la croix, il est ressuscité. Aujourd’hui et pour toujours, il est présent parmi nous. Sa parole est vérité. Nous croyons en l’Esprit Saint, il nous fait vivre et grandir dans la foi. Nous croyons que l’Eglise est la famille des enfants de Dieu, jusqu’à la venue du royaume. Amen.


Je crois en Dieu, qui a créé le monde pour que nous le cultivions et en célébrions la beauté. Il est la source de notre vie. Je crois en Dieu qui a remis son pouvoir à Jésus-Christ, le serviteur mort et ressuscité pour le pardon et pour la liberté des hommes. Il est le prix de notre vie. Je crois en Dieu qui par son Esprit Saint nous unit à son Fils pour que nous combattions le mal et construisions une juste paix dans l’espérance de son royaume. Il est le sens de notre vie. Amen.


Il y eut un homme, un homme différent, qui n’a pas cherché la grandeur, qui s’est fait petit, qui s’est mis au service de moi, de toi, de nous. Il y eut un homme, dans ses yeux et dans sa voix, lumière et vie, joie et espérance. Il y eut un homme, qui s’est laissé crucifier, qui n’a crucifié personne, qui a tenu parole, qui est mort à cause de sa Parole. Il y eut un homme, qui a croisé notre vie, qui nous a donné son amour et sa vie, qui nous ouvre espérance et abondance, là ou sévit la mort. Il y eut un homme, dont la mort est devenue vie, dont la vie est devenue source. Il y eut un homme, son nom : Jésus. Aujourd’hui encore, nous croyons en lui. Amen.


Croire en Dieu signifie vivre en se sachant connu, suivi, aimé et porté. Ce Dieu qu’on ne peut comprendre ni atteindre, qui nous dépasse infiniment, nous environne de sa tendresse, nous soutient dans nos défaillances, nous anime de son ardeur. Dieu se rencontre partout, dans la réflexion des sages et la prédication des prophètes, dans les visages des petits, dans nos histoires tourmentées, dans la nature et dans la beauté. Dieu se rencontre, surtout, dans celui qui s’est abaissé, et qui s’est donné, Celui qui s’est approché de nous pour nous parler, nous secourir et nous transformer. Il est en Jésus-Christ qui a lutté, souffert, qui est mort pour nous conduire à lui. Il est en Jésus-Christ ressuscité qui fait jaillir en nous une vie nouvelle. Il fait naître en nous une volonté de paix, une soif de justice, le goût du service, la compassion pour le prochain. Il suscite une confiance qui ne désespère jamais, un amour que rien ne rebute, Une espérance qui nous permet de voir plus loin que le monde. Croie, en Dieu, par Jésus Christ et dans l’Esprit : nous le voulons. Amen.


Nous ne sommes pas seuls, nous vivons dans le monde qui appartient à Dieu.   Nous croyons qu’il fait le monde pour le bonheur et pour la vie ; malgré les limites de notre raison et les révoltes de notre cœur, Nous croyons en Dieu.   Nous croyons qu’il travaille en nous par son Esprit pour nous apporter la réconciliation et le renouveau, Nous avons confiance en lui.   Il nous appelle à nous rassembler : pour célébrer sa présence, pour aimer et servir les autres, pour rechercher ce qui est juste et résister au mal.   Nous proclamons le Royaume de Dieu, Dans la vie, dans la mort, dans la vie après la mort, il est avec nous. Nous ne sommes pas seuls.   Nous croyons en Dieu.


Je crois en Dieu qui est créateur de toutes les choses visibles et invisibles, et qui aime comme un père. Dieu est Esprit, Dieu est Amour.   Je crois en Jésus-Christ, fils de Dieu et fils de l'homme, qui est venu pour nous annoncer la bonne nouvelle du salut, de la vie et de l'amour que Dieu offre gratuitement à tout homme, appelant à la foi et fondant notre espérance.   Je crois au Saint-Esprit, qui est Dieu, agissant dans son peuple et dans nos cœurs et nous conduisant vers son royaume.   Je crois à l'amour plus fort que la mort et à la vie Eternelle.   Amen.


Avec les premiers témoins de Jésus-Christ,
nous confessons notre foi :
Avec Jean-Baptiste :
Voici l'agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Avec André :
Nous avons trouvé le Messie. Avec Nathanaël :
Tu es le fils de Dieu, tu es le Roi d'Israël. Avec Pierre :
Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant,
Tu as les paroles de la vie éternelle. Avec les samaritains :
Nous savons que c'est vraiment lui le sauveur du monde. Avec le centurion :
Cet homme était véritablement fils de Dieu. Avec Marthe :
Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ,
le fils de Dieu qui devait venir dans le monde. Avec Jean :
Il est la lumière véritable qui éclaire tout homme. Avec le Père de l'enfant malade :
Je crois ! Seigneur, viens au secours de mon incrédulité !


Je crois que Dieu crée le monde pour le bonheur et pour la vie
Je crois en l'unique Dieu d'amour. Je crois qu'il a créé l'homme
non seulement pour l'amour mais dans l'amour
et que l'homme ne sera véritablement humain
que s'il vit de cet amour.

Je veux croire en l'homme - image de Dieu. Je crois que pour atteindre les hommes,
la parole de Dieu s'est faite chair en Jésus-Christ.

Je crois en Jésus-Christ - image parfait de Dieu,
le lieu de sa présence. Je crois que sous l'action de son Esprit,
tout homme peut recevoir l'Évangile de Jésus-Christ
comme Parole de Dieu qui console et libère,
qui insuffle joie et ardeur et permet de se tourner vers autrui

Je crois en l'Esprit - souffle de Dieu. Malgré mes limites et mes doutes,
je veux croire que Dieu est avec nous dans la vie,
dans la mort, dans la vie après la mort.

Je crois qu'il fait toute chose nouvelle.


Je crois en Dieu notre Père,
qui nous prend pour ses enfants et nous aime comme il aime Jésus-Christ. Je crois en Jésus-Christ,
le fils unique de Dieu, qui s'est fait homme pour que nous ayons le pardon, la joie, et le salut. Je crois en l'Esprit Saint 
qui demeure en notre esprit
et nous atteste que nous sommes enfant de Dieu,
et nous révèle la Parole de Dieu en Jésus-Christ. Je crois que l'Église du Christ
est universelle, visible et invisible,
pécheresse et pardonnée.
Je crois que tous les hommes sont unis en Jésus-Christ. Je crois à la vie qui ne cessera pas.


Éternel,
je crois que tu es le Dieu vivant,
que tu es mon Dieu. Je crois que tu as donné ton Fils Jésus-Christ pour nous sauver,
il est mon frère, mon ami, mon Seigneur. Je crois que ton Esprit nous fait vivre :
avec plus de foi, plus d’espérance et plus d'amour. Je crois que c'est ensemble que nous avançons vers toi,
et qu'ensemble nous ferons un monde plus juste. Mon Dieu, Je crois qu'il n'y a en toi que du bien,
et que tu nous fais vivre éternellement..


Pour le monde et pour nous-mêmes,
nous avons confiance en Christ.
Il est le seul Sauveur et Maître. Il a été l’homme véritable,
comme nul être humain ne peut l’être par lui-même.
Il est mort sur une croix pour les autres et pour le monde,
comme pour nous.
Il est ressuscité. Il est présent en chaque être humain,
et pour les servir il appelle à rejoindre son Église,
sans tenir compte de nos distinctions. Il agit par l’humanité dans l’histoire
pour la mener à son but,
un univers réconcilié dans l’amour. Ainsi, nous ne croyons à la fatalité
ni de la guerre, ni de la haine,
ni de la catastrophe, ni de la mort,
parce que nous croyons que le Christ libère
les femmes et les hommes, pour des décisions libres. Grâce à lui, notre vie a un sens, l’univers aussi.
Pour le monde et pour nous-mêmes,
nous espérons en Christ.


Je crois que Dieu veut établir sur le monde entier
son règne de justice, d'amour et de paix. Je ne crois pas que la guerre et la faim soient inévitables,
et la paix inaccessible. Je crois qu'en Jésus-Christ le Royaume de Dieu s'approche,
Manifestant l'amour de Dieu pour nous,
il nous appelle à nous aimer les uns les autres. Je veux croire à l'action modeste,
au service des autres, à l'amour aux mains nues. Je crois que le Saint-Esprit donne vie à nos corps mortels
et nous donne part à l'éternité de Dieu. J'ose croire au rêve de Dieu pour nous :
un ciel nouveau, une terre nouvelle 
que l'amour habite.


Jésus-Christ est le pain de vie.
Celui qui vient à lui n'aura jamais faim,
et celui qui croit en lui n'aura jamais soif. (Jean 6:35) Jésus-Christ est la lumière du monde;
celui qui le suit ne marchera pas dans les ténèbres,
mais il aura la lumière de la vie. (Jean 8:12) Jésus-Christ est la porte.
Si quelqu'un entre par lui, il sera sauvé ;
il entrera et il sortira, et il trouvera avec abondance. (Jean 10:7) Jésus-Christ est le bon berger.
Il donne sa vie pour ses brebis.
Ses brebis entendent sa voix; il les appelle par leur nom,
il les conduit dehors, il marche devant elles ;
et ses brebis le suivent... (Jean 10:14) Jésus-Christ est la résurrection et la vie.
Celui qui croit en lui vivra, quand même il serait mort. (Jean 11:25) Jésus-Christ est le chemin, la vérité, et la vie.
Nul ne vient au Père que par lui. (Jean 14:6) Jésus-Christ est le vrai cep, et son Père est le vigneron.
Celui qui demeure en lui et en qui il demeure 
porte beaucoup de fruit. (Jean 15:1)


Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur des cieux et de la terre.
L'Eternel règne. Il est Esprit. Il est Amour. Je crois en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur.
L'amour de Dieu envers nous s'est révélé en ceci:
alors que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.
Il est venu chercher et sauver ce qui était perdu.
Il est le chemin, la vérité et la vie,
le même hier, aujourd'hui, éternellement.
À ceci tous reconnaîtront que nous sommes ses disciples,
si nous avons de l'amour les uns pour les autres. Je crois au Saint-Esprit, qui rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Nous avons été baptisés d'un seul Esprit pour former un seul corps. La victoire par laquelle le monde est vaincu, c'est notre foi.
Seigneur, augmente notre foi. Amen


Nous croyons en toi, Seigneur, tu es source de vie.
Nous croyons en toi, Dieu, Père de tous les hommes,
créateur de tout l’univers et de tout ce qui vit.
Tu as fait l’homme et la femme à ton image. Nous croyons en toi, Seigneur, tu apportes la vraie vie.
Nous croyons en ton Fils Jésus-Christ, notre Seigneur,
né d’une femme en notre condition humaine,
mort et ressuscité pour nous faire partager sa vie.
Toujours vivant parmi nous, il est l’espérance du monde. Nous croyons en toi, Seigneur, tu es vie.
Nous croyons en l’Esprit, qui vient de toi et de ton Fils.
Il soulève nos vies par la force de son amour.
Il nous rassemble en un seul peuple, dans son Église. Nous croyons en toi, Seigneur, ton amour nous unit.
Nous croyons qu’aimés de Dieu, nous sommes tous frères
et que notre amour doit s’étendre à tout homme.
Nous croyons que, sauvés du mal et de la mort,
nous sommes dans la vie nouvelle, qui n’aura pas de fin. Nous croyons en toi, Seigneur, tu nous donnes la vie.


Nous croyons en Dieu, qui nous appelle à œuvrer à ses côtés,
en vue de maintenir le monde et de le faire, chaque jour, nouveau.
Il est notre lumière, et nous avons besoin de son amour,
tout comme, lui aussi, il a besoin de notre amour. Nous croyons que Christ est venu pour aider tout être à porter sa souffrance, et lui indiquer le chemin de la vie et de la joie.
Il est à nos côtés, que nous soyons ou non capables de le reconnaître,
et nous avons confiance en lui,
tout comme, lui aussi, il a confiance en nous.
Il nous a donné son esprit, qui nous ressource et nous appelle,
afin que nous ne restions pas au-dehors,
mais que nous puissions contempler sa gloire. Nous croyons que Dieu établira un jour sur la terre son Royaume,
qu’il transformera notre monde et nous transformera nous-mêmes.
En vue de ce Royaume, il nous appelle à former un peuple nouveau,
et il nous conduira jusqu’à ce matin éternel,
où nous saurons reconnaître en tout visage son visage,
en tout être et en tout regard l’image de sa divinité. C’est en lui et en lui seul que nous plaçons notre foi,
car c’est lui et lui seul qui peut nous conduire à la vie. Amen.


Je crois que Dieu est créateur,
aujourd'hui encore il embellit le monde,
faisant doucement reculer ce qui reste de chaos. Rien à craindre de Dieu, mais tout à espérer.
Voici quel est son jugement : la bienveillance.
Voici quelle est sa promesse : la vie,
la vie belle et éternelle par son amour.
De quoi aurions-nous peur ? Par amour, il crée l'être humain, l'homme et la femme.
Il le crée inachevé, dans un monde inachevé,
dans un monde où tant reste à accomplir
pour que la vie soit aussi belle qu'il l'espère
et pour que je sois un peu digne de lui,
lui qui, déjà, m'appelle "mon enfant bien aimé". Il y eut, enfin, un homme sur terre : Jésus de Nazareth,
un être à l'image et à la ressemblance de Dieu,
mon sauveur et le sauveur de tous, le Christ.
Il est bon de le reconnaître comme Seigneur,
pour aimer Dieu et mon prochain comme moi-même. Seigneur augmente ma confiance en toi. Amen.


Je crois en un Dieu unique, un Dieu d´Amour, libre et tout-puissant,
Créateur des choses visibles et invisibles.
Il parle à tous les cœurs et nous aime sans conditions. Je crois en Jésus-Christ, notre Seigneur, Dieu et homme,
venu pour annoncer la grâce que Dieu donne gratuitement à tous.
Toujours vivant, Il nous appelle à construire, aux cotés de Dieu,
un monde de justice, d´amour et de paix. Je crois au Saint-Esprit,
puissance créatrice, présence et sagesse de Dieu,
qui atteste que nous sommes enfants de Dieu. Je crois que la véritable nature de l´homme, image de Dieu, est de faire le bien.
Je crois que par l´Amour, la vie touche à la Vie éternelle
et qu´en Dieu, nous demeurons dans la dignité et la liberté. Amen.


Confession de foi de Dietrich Bonhoeffer

Je crois que Dieu peut et veut faire naître le bien à partir de tout, même du mal extrême. Aussi a-t-il besoin d’hommes pour lesquels « toutes choses concourent au bien ».

Je crois que Dieu veut nous donner chaque fois que nous nous trouvons dans une situation difficile la force de résistance dont nous avons besoin. Mais il ne la donne pas d’avance, afin que nous ne comptions pas sur nous-mêmes, mais sur lui seul. Dans cette certitude, toute peur de l’avenir devrait être surmontée.

Je crois que nos fautes et nos erreurs ne sont pas vaines et qu’il n’est pas plus difficile à Dieu d’en venir à bout que de nos prétendues bonnes actions.

Je crois que Dieu n’est pas une fatalité hors du temps, mais qu’il attend nos prières sincères et nos actions responsables, et qu’il y répond.


La confession de foi de Martin Luther KING

Oslo, 10 décembre 1964

Aujourd'hui, dans la nuit du monde et dans l'espérance de la Bonne Nouvelle, j'affirme avec audace ma foi en l'avenir de l'humanité.
Je refuse de croire que les circonstances actuelles rendent les hommes incapables de faire une terre meilleure.
Je refuse de croire que l'être humain n'est qu'un fétu de paille ballotté par le courant de la vie, sans avoir la possibilité d'influencer en quoi que ce soit le cours des événements.
Je refuse de partager l'avis de ceux qui prétendent que l'homme est à ce point captif de la nuit sans étoiles, du racisme et de la guerre que l'aurore radieuse de la paix et de la fraternité ne pourra jamais devenir une réalité.
Je refuse de faire mienne la prédication cynique que les peuples descendront l'un après l'autre dans le tourbillon du militarisme vers l'enfer de la destruction thermonucléaire
Je crois que la vérité et l'amour sans condition auront le dernier mot effectivement.
La vie, même vaincue provisoirement, demeure toujours plus forte que la mort.
Je crois fermement que, même au milieu des obus qui éclatent et des canons qui tonnent, il reste l'espoir d'un matin radieux.
J'ose croire qu'un jour tous les habitants de la terre pourront recevoir trois repas par jour pour la vie de leur corps, l'éducation et la culture pour la santé de leur esprit, l'égalité et la liberté pour la vie de leur cœur.
Je crois également qu'un jour toute l'humanité reconnaîtra en Dieu la source de son amour. Je crois que la bonté salvatrice et pacifique deviendra un jour la loi.
Le loup et l'agneau pourront se reposer ensemble, chaque homme pourra s'asseoir sous son figuier, dans sa vigne, et personne n'aura plus raison d'avoir peur.
Je crois fermement que nous l'emporterons.
Amen.


par Antoine Nouis

Je crois en Jésus de Nazareth,
Le nourrisson né dans une étable,
D’un couple d’étrangers poussé sur les routes de l’exil
Pour obéir aux ordre d’un empereur.
Je crois en Jésus de Nazareth,
L’homme fatigué qui s’est assis au bord d’un puits,
Et qui a osé parler à une femme étrangère.
Il lui a permis de découvrir qui elle était,
Elle qu’on appelait la femme aux six maris.
Je crois en Jésus de Nazareth,
Le Juif qui croyait que son message
Etait réservé aux enfants d’Israël.
Mais qui a élargi son regard
Lorsqu’une femme cananéenne
S’est humiliée à l’image des petits chiens.
Je crois en Jésus de Nazareth,
Cet homme qui accepte qu’une femme
Lui lave les pieds de ses larmes,
Les essuie de ses cheveux,
Et répande sur eux un parfum précieux.
Je crois en Jésus de Nazareth,
Le prisonnier victime d’un procès inique,
Cet homme de souffrance,
Abandonné, humilié, flagellé, crucifié,
Suivi par quelques femmes jusqu’à la croix,
Mais qui trouve encore la force de pardonner à ses bourreaux.
Je crois en Jésus de Nazareth,
Qui n’est pas au tombeau
Lorsque les femmes veulent l’embaumer,
Mais qui partage la route des pèlerins découragés,
Et qui se révèle dans le pain rompu et partagé.
Je crois en Jésus de Nazareth.
Je crois qu’il est le Christ de Dieu le Père.
Je crois que, par son Esprit, il est avec nous tous les jours.


Écoute, dit Jésus, je viens bientôt
J’écoute, à la suite d’Abraham et des prophètes,
la Parole de Dieu que Jésus, présence cachée du Royaume, a accomplie.
Par la foi en sa mort et sa résurrection,
je me reçois du Père comme une créature nouvelle, libérée.
Tous les hommes sont les destinataires à la fois indignes et reconnaissants
de l’Amour inconditionnel du Père.
Approuvés, nous n’avons rien à prouver.
Je crois que le but de la vie chrétienne est l’acquisition du Saint-Esprit.
Son cri profond se communique à Israël et aux Églises :
L’Esprit et l’Épouse disent : Viens ! (Ap. 22,17).
Depuis une génération, je vois toutes les Églises, y compris les Juifs,
touchés par la grâce du Saint-Esprit : l’Épouse se prépare aux noces de l’Agneau.
J’attends la révélation pleine et entière des Cieux nouveaux et de la Terre nouvelle
où les morts entendront la voix du Fils de Dieu et ressusciteront.
Déjà l’ami de l’Époux est heureux de l’entendre dire : Je viens bientôt (Ap. 22,12).
Telle est ma joie, elle est parfaite (Jn 3,29).
Serge Jacquemus, pasteur à Belleville


Je crois en Dieu qui est pour l’Homme
Un Père qui prit voix pour animer la terre et l’Homme,
qui prit dialogue pour donner route à l’Homme,
qui prit parole pour rencontrer chez lui l’Homme,
un Fils qui prit des pieds d’Homme pour marcher avec lui,
qui prit des mains d’Homme pour donner avec lui,
qui prit un cœur d’Homme pour partager avec lui,
un Esprit qui prit souffle pour habiter en lui,
qui prit vent pour ouvrir ses frontières plus loin que lui,
qui prit feu pour qu’il réchauffe son monde à Lui.
Je crois en Dieu qui est le Père, le Fils et l’Esprit,
une voix, un dialogue, une parole
pour dire et aussi pour chanter et pour rire,
des pieds, des mains, un cœur
pour marcher et aussi pour danser et porter,
un souffle, un vent, un feu
pour envoyer et aussi pour stimuler et espérer.
Amen
Gwenaël Boulet, pasteure à Sochaux-Charmont


Il arrive...
Il arrive que les conflits nous éprouvent
au point que nous perdions pied.
Il arrive que nous peinions à marcher,
comme en terrain mouvant,
engagés sur des chemins que nous n’aurions jamais choisis de nous-mêmes.
Il arrive que nous soyons déstabilisés
au point que la vie paraisse aussi fugace
qu’un peu de poussière à la merci du moindre souffle.
Il arrive qu’il ne reste qu’une fidélité aride
dans la prière, même la plus simple,
dans la méditation de la Bible,
même la plus rugueuse.
Il arrive aussi, après coup,
quand se lève sur notre vie un jour nouveau,
quand vient le temps où l’on découvre que tout cela est derrière,
et que finalement, étonné,
nous avons traversé ;
Il arrive que nous découvrions
combien sous le sable de nos peurs,
Tu étais là,
Jésus,
comme un roc solide qui nous tenait debout.
Et alors au plus profond de l’être peut surgir une parole,
Encore maigre filet d’eau ou déjà rivière jaillissante,
Mais, certaine, obstinée, limpide,
Une parole qui donne corps et vie et voix à tous nos « je crois » :
Je crois que tu es là Père, même si je l’ai parfois oublié
Je crois que ton Esprit me guide
et nourrit mon cœur de la présence de ton Fils
qui me fait frère des nombreux fils et filles de ton amour.
Pierre-François Farigoule, pasteur


Pour le monde et pour nous-mêmes, nous avons confiance en Christ.

Il est le seul Sauveur et Maître.

Il a été l’homme véritable, comme nul être ne peut l’être par lui-même. Il est mort sur une croix pour les autres et pour le monde, comme pour nous. Il est ressuscité. Il est présent en chaque être humain, et pour les servir il appelle à rejoindre son Église sans tenir compte de nos distinctions.

Il agit par l’humanité dans l’histoire pour la mener à son but, un univers réconcilié dans l’amour. Ainsi, nous ne croyons à la fatalité ni de la guerre, ni de la haine, ni de la catastrophe, ni de la mort, parce que nous croyons que le Christ libère les femmes et les hommes, pour des décisions libres.

Grâce à lui, notre vie a un sens, l’univers aussi.

Pour le monde et pour nous-mêmes, nous espérons en Christ. Il vient.

Po


N˚ 10 dans Au commencement : Textes liturgiques pour le culte
Je crois que Dieu nous aime. Il se tient patient auprès de nous. Il prend la main que nous ouvrons pour nous faire découvrir la paix et la joie. Il nous demande d’exister dans une identité renouvelée de fils et de filles, à la suite de Jésus-Christ. Je crois que Jésus-Christ est venu incarner l’amour de Dieu. Cet amour a été donné par ses gestes et ses paroles à des hommes et des femmes qui nous ressemblent.
Il a su se laisser porter par Dieu pour faire advenir son Royaume. Sa souffrance témoigne de la douleur de Dieu devant la souffrance humaine. Sa résurrection est une manifestation de la présence de Dieu dans toutes nos ténèbres.
Je crois que l’Esprit Saint nous fait recevoir l’amour de Dieu. Il est à l’œuvre dans le monde d’aujourd’hui et qu’il met en route une multitude d’hommes et de femmes. Il nous fait reconnaître les signes du Royaume, donnés dès maintenant.
Je crois qu’au sein de la communauté chrétienne se transmet le rôle de veilleur pour dire notre espérance au monde.


Écrit par Evelyne SCHALLER
Avec ceux qui, chaque jour, rencontrent les signes de l’amour de Dieu dans le monde, nous confessons notre foi : Avec Ruth, nous croyons que Dieu est partout, présent dans notre histoire. Il nous précède, il nous accompagne et il nous appelle à le suivre. Avec Pierre, nous croyons que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant Avec les pèlerins, nous croyons aux multiples visages de Dieu et aux dons qui fleurissent en chacun de nous. Avec ceux qui l’ont acclamé à l’entrée de Jérusalem, nous croyons que Jésus est celui qui vient au nom du Seigneur : le Messie, le Sauveur. Avec le centurion au pied de la croix, nous croyons que Jésus est le Fils de Dieu Avec Thomas, nous croyons que Jésus est notre Seigneur et notre Dieu Nous croyons en Jésus Christ, qui nous a fait connaître le Père et qui, par son Esprit, est avec nous tous les jours. Amen


Charles Singer et Alexandre Hollan, 1980.
Avec toi, il en est ainsi.
Avec toi Jésus, Dieu…passe chez les hommes.
Avec toi Jésus, les yeux éteins... passent à la lumière, les bouches closes... passent à la chanson, les pauvres... passent au salon, les malades... passent à la guérison, les difformes... passent à la beauté, les exclus... passent à l’amitié, les haineux... passent à la douceur, les clochards... passent à table, les peureux... passent au courage, les serviteurs... passent aux premières loges, les grands... passent derrière, les petits... passent à la grandeur !
Depuis ces jours-là il en est ainsi.
Avec toi Jésus, le pécheur... passe au pardon, l’homme passe chez Dieu, la mort... passe à la vie.
Avec toi Jésus, impossible de s’arrêter. Toujours on se lève, toujours on surgit hors de ce qui enchaîne.


Nous croyons et proclamons avec joie Que Jésus-Christ s’est donné pour toute l’humanité : Pour celles et ceux qui ont vécu depuis les origines de l’histoire, Pour celles et ceux qui naîtront jusqu’à la fin des siècles Pour les foules qui se pressent dans les villes, Pour les habitants de la montagne la plus reculée, Pour le bébé qui vient de naître et pour le vieillard sur le seuil de l’éternité. Nous croyons qu’il s’est donné pour nos amis et nos ennemis, Pour les croyants et les incroyants, pour les riches et les pauvres, Pour les martyrs et les bourreaux. Oui, pour tous, pour toi, pour moi, Jésus-Christ est venu. Il a vécu, lutté, souffert, Il a traversé l’agonie de Gethsémané et les ténèbres de la croix pour toi, pour moi. Il a triomphé de la mort et ouvert devant nous les portes d’une irréductible espérance, De sorte que « rien désormais, ni passé, ni avenir, ni bonheur, ni malheur, ni vie, ni mort, ni hauteur, ni profondeur, ni aucune force qui soit au monde, ne pourra jamais nous séparer de l’amour Qu’en lui Dieu a manifesté. » Amen


Nous sommes l’Eglise en ce lieu. Avec elle, nous affirmons notre foi :   Nous croyons en Dieu qui a créé le monde pour que nous le cultivions et en célébrions la bonté et la beauté. Il est la source de vie.   Nous croyons en Dieu qui a remis son pouvoir à Jésus le serviteur, mort et ressuscité pour le pardon et la liberté de tous les hommes. Il est le prix de notre vie.   Nous croyons en Dieu qui, par son Esprit, nous unit à son Fils pour que nous combattions le mal et construisions une juste paix dans l’espérance de son Royaume. Il est le sens de notre vie. Amen.

 

Partager par mail