Eglise protestante unie de France

Poissy et environs

 

Commencer la journée avec la parole biblique !

Cherchons ensemble ce qui est juste, examinons ensemble ce qui est bien. 

Job 34.4 

 

Job 34.1-37 

Élihou a continué à parler. Il a dit :

« Vous qui êtes des sages, écoutez ce que je dis. Vous qui avez de l’expérience, ouvrez vos oreilles.

Oui, l’oreille goûte les paroles comme la bouche goûte la nourriture.

Cherchons ensemble ce qui est juste, examinons ensemble ce qui est bien.

« Job a dit : “Je suis innocent, mais Dieu ne me fait pas justice.

Quand il me juge, il ment. Je n’ai pas péché, et pourtant, il m’a blessé à mort.”

« Ce Job, c’est qui ? Il insulte Dieu aussi facilement qu’il boit de l’eau.

Il va avec ceux qui font du mal, il se met du côté des gens mauvais.

En effet, il a dit : “Les gens n’ont aucun avantage à essayer de plaire à Dieu.”

« Vous qui avez du bon sens, écoutez-moi ! Dieu est absolument incapable de faire le mal, le Tout-Puissant ne peut pas être injuste !

Mais il donne aux humains ce qu’ils méritent, il traite chacun d’après sa conduite.

« Oui, c’est vrai, Dieu n’agit jamais mal, le Tout-Puissant ne fausse pas la justice.

Si c’était le cas, qui lui aurait confié la terre ? Or, il est le seul à être responsable du monde entier.

Si Dieu ne pensait qu’à lui-même, s’il reprenait pour lui le souffle de la vie,

les êtres vivants mourraient tous en même temps, et les humains redeviendraient de la poussière.

« Si tu es intelligent, Job, écoute ceci, fais très attention à mes paroles.

Est-ce que Dieu peut vraiment diriger le monde s’il déteste ce qui est juste ? Est-ce que tu oses condamner la seule personne vraiment juste et puissante ?

Il est le seul qui peut traiter un roi de “bon à rien”, le seul qui peut dire aux grands de ce monde : “Vous êtes des bandits.”

Lui ne prend pas le parti des chefs, il ne traite pas mieux un riche qu’un pauvre. En effet, il les a créés tous les deux.

Les grands meurent tout à coup au milieu de la nuit : le peuple se révolte, et les dirigeants sont tués. Les dictateurs sont supprimés sans effort.

Oui, Dieu surveille la conduite des humains, il voit tout ce qu’ils font.

Il n’y a pas de nuit ou d’ombre assez obscure pour cacher ceux qui font le mal.

« Dieu n’a pas besoin d’appeler quelqu’un pour l’amener devant son tribunal.

Il brise les puissants sans faire d’enquête et il en met d’autres à leur place,

car il sait ce qu’ils font. Il les renverse pendant la nuit, et les voilà par terre.

Il les gifle devant tout le monde, comme des criminels.

« Ces gens-là n’ont pas voulu suivre Dieu, ils n’ont pas compris ses enseignements.

Ainsi, ils ont poussé les pauvres à crier vers lui. Et Dieu entend les cris des malheureux !

« Au contraire, si Dieu reste silencieux, qui le condamnera ? S’il cache son visage, qui le verra malgré tout ? Pourtant, il prend soin des pays et de leurs habitants.

Il n’accepte pas comme dirigeant un homme mauvais, quelqu’un qui trompe le peuple.

« Supposons ceci : Quelqu’un dit à Dieu : “Je suis coupable, je ne ferai plus de mal.

Fais-moi connaître les fautes que je n’ai pas découvertes. Si j’ai mal agi, je ne recommencerai plus.”

À ton avis, est-ce que Dieu doit le punir ? Tu t’en moques, je le sais. Puisque c’est toi qui décides et non pas moi, dis donc ce que tu sais.

« Les gens intelligents et les sages qui m’ont écouté me diront :

“Job parle sans rien connaître. Ses paroles ne sont pas raisonnables.

Il parle comme un homme mauvais, donc il faut examiner son cas encore plus attentivement.

En effet, non seulement il a péché, mais de plus, c’est un révolté. En multipliant ses attaques contre Dieu, il répand le doute parmi nous.” »

Psaume 87 

Tous les peuples sont nés à Jérusalem

Psaume du groupe de Coré. Chant. Le Seigneur a bâti Jérusalem sur des montagnes saintes.

Il la préfère à toutes les villes du pays de Jacob.

Il parle de ta gloire, ville de Dieu ! Le Seigneur dit en effet :

« Parmi ceux qui me connaissent, voici les habitants d’Égypte et de Babylone, de Philistie, de Tyr et d’Éthiopie. C’est là-bas qu’ils sont nés.

Mais de Jérusalem, on doit dire : Tous les habitants du monde sont nés dans cette ville. Le Dieu très-haut lui-même l’a bâtie. »

Quand le Seigneur compte les peuples, il écrit sur son livre pour chacun « Né à Jérusalem ».

Ô ville de Dieu, les gens dansent en chantant : « Tu es toute notre joie. »

 

© FPF 2007 et SBF 

www.la-bible.net

La Bible : Parole de Vie