Déclaration solennelle du CIRN suite à la profanation de l'église Notre-Dame-des-Enfants à Nîmes

Communiqué de presse du comité interreligieux nîmois

Actes de vandalisme et profanation de l’église Notre-Dame-des-Enfants à Nîmes

Ayant pris connaissance des actes de profanation qui ont eu lieu le mardi 5 février dans l’église Notre-Dame-des-Enfants à Nîmes, le Comité interreligieux nîmois (CIRN) qui réunit des responsables religieux des communautés juives, catholiques, musulmanes et protestantes de la ville fait part de sa profonde indignation devant de tels agissements.

Il s’agit là d’actes délibérés visant à toucher une communauté religieuse au cœur même de sa foi, dans ce qu’elle a de plus sacré.

Voulant faire part de sa profonde tristesse devant la multiplication de tels actes, puisque Nîmes n’est pas la seule ville à être touchée par de telles profanations, le CIRN assure l’ensemble des catholiques, leurs frères et sœurs dans la foi, de sa profonde solidarité dans l’épreuve qu’ils traversent.

Il veut également faire part de son inquiétude devant la montée des discours de haine et d’intolérance de toutes sortes qui s’expriment, ici ou là, avec de moins en moins de retenue, prélude à des actes de violences dont nul ne peut connaitre l’issue.

Les membres du CIRN appellent l’ensemble des Nîmois à se mobiliser contre de tels procédés qui rappellent les pires heures de notre Histoire qu’ils espéraient à jamais révolues.

Nîmes, mardi 12 février 2019

 

COMITE INTERRELIGIEUX NIMOIS
Association déclarée en Préfecture du Gard n° W302011290

3, rue Claude Brousson
30000 Nîmes

 

Partager par mail
Publié le 12 février 2019

Commentaires

Aucun commentaire