Quels ministères pour l’Évangile ?

 

Présentation

Dans son vœu n°2, le synode national 2019 de notre Eglise a considéré que « [les sujets synodaux à venir pouvaient] se résumer en une seule interrogation : Quels ministères pour quelle mission pour quelle Eglise ? ».

La réalité de notre Eglise, sa vocation missionnaire et les ministères qu’elle met en œuvre pour y répondre sont en effet intimement liés. Il est difficile d’évoquer l’un de ces termes sans considérer aussi les autres, surtout pour notre Eglise se définissant prioritairement comme Eglise de témoins.

Une démarche synodale de fond, sur trois ans, est donc engagée sur tous ces aspects.Vouloir passer d’une Eglise de desserte à une Eglise de témoins est un défi essentiel, auquel vient s’ajouter désormais celui de (re)devenir une Église prophétique de l’Espérance et d’assumer de nouvelles formes d’Eglise dites émergentes, en créant aussi des structures plus adaptées.

Pour y répondre, il est nécessaire de s’interroger sur une manière missionnaire de vivre et d’annoncer l’Évangile : sous quelles formes ? Avec quel message ? Avec quel langage ?

Cette question suppose également une réflexion pragmatique sur l’évolution des ministères exercés en vue d’une vie d’Eglise renouvelée.

C’est par cette question des ministères, depuis longtemps attendue et des plus concrètes, que nous entrons dans la démarche synodale (Synode national 2021).Des précisions et ajustements pourront être réalisés l’année suivante (Synode national 2022) et l’inscription des dispositions nouvelles dans les textes de référence sera faite au plus tard au Synode national 2023.

Cela supposera engagement et créativité de la part de toutes et tous dans l’Eglise, pour nous efforcer de répondre à la question ainsi formulée : Quels ministères pour l’Évangile ?

 

Télécharger les annexes en PDF