Voeux de l'aumônerie de l'hôpital de Trévenans décembre 2017

"Que l'Eternelle te bénisse..." Voeux de l'aumônerie de l'hôpital de Trévenans.

Lettre de l’aumônerie protestante

Hôpital Nord Franche-Comté

Trévenans

Décembre 2017

« On lui amena des petits enfants, afin qu’il les touchât. Mais les disciples reprirent ceux qui les ame­naient. Jésus, voyant cela, fut indigné, et leur dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les empê­chez pas ; car le Royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point. Puis il les prit dans ses bras et les bénit, en leur imposant les mains. »

Mc 10,13-16

Ce sont les seules paroles audibles en ces temps de l’Avent, de Noël et des festivités du début de l’année ! Les rites jadis religieux, encore faut-il savoir lesquels, sont devenus laïques ou dé­risoires et s’imposent en effaçant peu à peu les origines même cette fête de la joie de naître en Jésus- Christ. Pour nous, c’est essentiellement un moment de louanges et de reconnaissance, car Jésus vécu parmi nous : il est né d’un père et d'une mère, il était frère et cousin, ami et Maître. Nous savons également par les Évangiles que Myriam, sa mère, reçut de Dieu lui-même, sous la forme d’un ange, sa bénédiction ; et c’était lui dire que désormais, elle aura été mise à part pour Lui. Elle se devait donc, avec Joseph son futur époux, de prendre soin de cet enfant, de lui apprendre à être frère et fils et elle se devait, enfin, d’accepter qu’il se consacre tout entier à sa mission. Nous savons aussi que ce chemin ne fut pas de tout repos pour lui et sa famille qui céda, plus d’une fois, à l’inquiétude et même au doute quant à son ministère.

Jésus devint Christ au moment où son Père l’arracha à la mort : en effet, « il ressuscita des morts », voilà tout le sens de cette parole et ce n’est que par les yeux de la foi que nous pou­vons comprendre pleinement le « venez à moi » de ce récit.

Nous recevons en ce temps de l’Avent et cela avec joie, le miracle de la foi, ce qui est pour nous pécheurs, le seul et véritable chemin de la guérison.

« Que l’Éternel te bénisse, et qu’il te garde ! Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce ! Que l’Éternel tourne sa face vers toi et qu’il te donne la paix ! »

Nb 6,24-26

Amen !

Votre aumônier, Michel Clément

Aumônerie protestante de l’Hôpital Nord Franche-Comté, 100 route de Moval, CS 10499 Trévenans, 90015 Belfort CEDEX ; tél. : 03-84-98-33-08 ; courriel : aumonerie.protestante@hnfc.fr

Partager par mail
Publié le 23 décembre 2017

Commentaires

Aucun commentaire