Eglise protestante unie de France

Région Inspection Paris

Culte régional de la Réformation

Le vendredi 31 octobre au soir, ce culte de l’Eglise unie a célébré ensemble à Saint-Jean l’air frais de la Réforme

Cet air frais, c’est la liberté : on oublie les indulgences, Luther frappe à la porte pour afficher ses thèses et ouvre cette porte. En célébrant son geste devenu emblématique, c’est le retour vers le Christ, vers la grâce donnée à tous, vers la liberté d’être soi-même que nous voulons chanter, « remplis d’amour et de reconnaissance ».
   Dans cet esprit, ce premier culte commun de la Réformation avait été préparé par Denis Heller, Marc Frédéric Muller, Jean-Frédéric Patrzynski, Arnaud Lépine-Lassagne avec ce qu’il fallait de tradition – le chant du choral C’est un rempart que notre Dieu – et aussi comme un jalon vers la célébration de 2017 avec ses thèses pour l’Evangile.
   Pour vivre l’actualité et l’ouverture de la Réforme, le père Jérôme Bascoul, délégué diocésain à l’Œcuménisme, commenta le document « Du conflit à la communion », révision des désaccords du XVIè siècle élaborée par l’Eglise catholique et la Fédération luthérienne mondiale, en attendant notre Eglise unie.

Partager par mail
Publié le 01 décembre 2014

Commentaires

Aucun commentaire