Célébration oecuménique 2017

Vous pouvez également télécharger le dossier Semaine de l'Unité 2017

 

Introduction

  Nous réconcilier. L'amour du Christ nous y presse
(cf. 2 Co 5, 14-20)

 

Commémoration du 500e anniversaire de la Réforme

Les Églises d’Allemagne ont décidé de commémorer cet anniversaire en fêtant le Christ. La Réforme a entraîné pour les chrétiens un recentrement sur la question du salut par la grâce par le moyen de la foi en Jésus Christ. Nous nous réjouissons dans le salut de Dieu, fondé sur le Christ crucifié qui abolit la division et nous rassemble. La célébration ci-après confesse ouvertement et demande pardon pour les péchés de division commis après la Réforme. Notre prière célébrera le Christ et son action réconciliatrice qui incite en leur cœur les chrétiens divisés à devenir des ambassadeurs du Christ, en se faisant ministres de réconciliation.

 

Le contenu de la célébration

Le thème « Nous réconcilier – L’amour du Christ nous y presse » célèbre la réconciliation qui nous est offerte de façon irrévocable par notre foi en Jésus Christ. L’amour du Christ est la force motrice qui nous fait dépasser nos divisions et poser des actes de réconciliation.

Par la lecture des psaumes et le chant, nous nous rassemblons au nom de Jésus pour louer les merveilles de Dieu. Nous confessons notre péché de division et implorons le pardon. La proclamation de la Parole de Dieu souligne l’action réconciliatrice du Christ : « Un seul est mort pour tous » (v. 14). Les fidèles répondent à cette bonne nouvelle en acceptant de devenir des ministres de réconciliation.

 

Actes symboliques durant la célébration

 

Le mur

 

En 1989 eut lieu la chute du Mur de Berlin qui débuta par un Mouvement de prière pour la paix en République démocratique allemande (Allemagne de l’Est). Les gens plaçaient des bougies à leurs fenêtres ou à leurs portes et priaient pour la liberté. « Nous avions tout prévu. Nous nous attendions à tout, sauf à des bougies et des prières » avouait Horst Sindermann, parlementaire de la RDA jusqu’en 1989. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de représenter par la construction et le démantèlement d’un mur la Le mur division des chrétiens que nous confessons et la réconciliation à laquelle nous aspirons. C’est un symbole d’espoir qui peut être employé dans toutes les situations où les divisions semblent insurmontables. Ainsi, la construction d’un mur symbolique au moment de la confession des péchés, la présence visible de ce mur durant la proclamation de la Parole et, enfin, le démantèlement de ce mur pour construire une croix en signe d’espérance, nous donne le courage de dénoncer ces terribles divisions et de les surmonter avec l’aide de Dieu.

 

Instructions/Matériel : construction et démolition du Mur

 

« Divisés à cause de nos péchés » : après une brève introduction, des membres de l’assemblée construiront le mur de la séparation représentant nos péchés et la division que nous reconnaissons. Le mur restera debout pendant toute la célébration jusqu’à la section intitulée « Répondre dans la foi Vivre dans la réconciliation ». À ce moment, les pierres seront prélevées du mur puis déposées pour former une croix.

Selon les dimensions de l’espace où se tiendra la célébration, voici le matériel qui sera nécessaire pour mettre en acte ce geste symbolique : 12 boîtes de la même taille (par ex. des boîtes à chaussures, des cartons) recouvertes de papier d’emballage pour confectionner les « pierres ». Sur le devant de chaque boîte, on inscrira une expression clé (manque d’amour, haine et mépris, fausse accusation, discrimination, persécution, communion brisée, intolérance, guerres de religion, division, abus de pouvoir, isolement et orgueil). Quand chaque péché sera nommé, la pierre correspondante sera amenée pour construire le mur. Après un moment de silence, la personne portant la pierre prononcera la demande de pardon à laquelle l’assemblée répondra : « Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ».

Après le sermon, qui conclura la proclamation de la Parole de Dieu, sera dite une prière de réconciliation. Pendant le démantèlement du mur et la construction d’une croix avec les mêmes pierres, on pourra entonner un chant de réconciliation ou une hymne à la gloire de la croix.

Pour une célébration en petits groupes, une alternative à ce geste liturgique pourrait être de prévoir un temps consacré aux témoignages personnels qui, si on le désire, pourrait aussi remplacer l’idée du mur. Dans la première partie, ces témoignages pourraient être l’occasion de nommer des situations dans lesquelles d’autres ont été blessés. Au cours de la seconde partie, consacrée à la réponse dans la foi, pourraient être racontées des expériences de réconciliation et décrits des gestes de guérison.

 

Bougies

Une fois le Credo récité, quatre prières d’intercession seront lues. Après chaque supplique, trois personnes allumeront une lampe/veilleuse d’une même source de lumière (par exemple un cierge pascal) et resteront debout autour de la Croix jusqu’à la partie intitulée « Envoyés par le Christ ». Ensuite, les douze passeront parmi l’assistance avec leur lampe/veilleuse jusqu’à ce que chacun ait allumé la sienne. La célébration se terminera par une bénédiction et l’envoi.

 

Déroulement de la célébration

C :      Célébrant

T :      Tous

L :      Lecteur

 

I. Rassemblés au nom de Jésus

Chants de rassemblement (à choisir par les organisateurs de la célébration locale) Entrée en procession des célébrants qui pourront porter une Bible/un lectionnaire.

Ouverture

C :      Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

T :      Amen.

C :      Que la grâce et la paix de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui en Christ, soit avec vous (2 Co 5, 18).

T :      Et avec votre Esprit.

Paroles d’introduction

C :      Chers frères et sœurs en Christ, cette année de nombreux chrétiens et Églises célébreront l’anniversaire de la Réforme. Saint Paul nous rappelle que Dieu nous a réconciliés en Jésus Christ et que l’amour du Christ nous presse d’être des ministres de réconciliation. Prions et louons ensemble le Seigneur dans l’unité du Saint-Esprit !

Psaume 98 (chanté) ou hymne de louange

II. Divisés à cause de nos péchés (confession)

 

Invitation à la confession

C :      Au cours de l’histoire, l’Église, qui a sans cesse besoin de se convertir plus profondément à son chef, Jésus christ, a été marquée par de nombreux mouvements de renouveau. Ceux-ci ont parfois conduit à des divisions involontaires, ce qui est en contradiction avec ce que Jésus demande à son Père en Jean 17, 23 : « Qu’ils parviennent à l’unité parfaite et qu’ainsi le monde puisse connaître que c’est toi qui m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé ». Confessons nos péchés et implorons le pardon et la guérison des blessures causées par nos divisions. En nommant ces péchés, nous comprendrons comment ils ont formé un mur qui nous sépare.

Silence

C :      Prions : Dieu et Père du ciel, nous venons vers toi au nom de Jésus Christ. Par ton Esprit Saint, nous sommes renouvelés et pourtant, nous continuons à ériger des murs qui nous séparent, des murs qui font obstacle à la communion et à l’unité. Voici les pierres avec lesquelles nous élevons ces murs et pour lesquelles nous te demandons pardon et implorons ton salut.

T :      Amen.

Alors que chaque péché est nommé, la pierre correspondante est apportée devant l’assemblée pour bâtir un mur. Après un instant de silence, le porteur de la pierre [L] demande le pardon de Dieu et l’assemblée répond : « Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ».

C :      Une des pierres de ce mur représente notre « manque d’amour ». La pierre portant l’inscription « manque d’amour » est posée.

L1 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour toutes les fois où nous avons manqué d’amour. Nous te prions :

T :      Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

C :      Une des pierres de ce mur représente « l’hostilité et le mépris ». La pierre portant l’inscription « hostilité et mépris » est posée.

L2 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour notre hostilité et notre mépris les uns envers les autres. Nous te prions :

T :      Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

C :      Une des pierres de ce mur représente les « fausses accusations ». La pierre portant l’inscription « fausses accusations » est posée.

L3 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour les dénonciations et les fausses accusations commises les uns envers les autres. Nous te prions :

T :      Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

C :          Une des pierres de ce mur représente la « discrimination ».

La pierre portant l’inscription « discrimination » est posée.

L4 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour toutes les formes de préjugé et de discrimination dont nous usons les uns contre les autres. Nous te prions :

T :       Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

Répons chanté : Seigneur, pardonne-nous.
Chaque comité local choisira un répons chanté.

C :       Une des pierres de ce mur représente la « persécution ».
(a pierre portant l’inscription « persécution » est posée.

L5 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour les persécutions et les tortures infligées les uns aux autres. Nous te prions :

T :       Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

C :       Une des pierres de ce mur représente la « communion brisée ». La pierre portant l’inscription « communion brisée » est posée.

L6 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour la communion brisée que nous perpétuons entre nos Églises. Nous te prions :

T :       Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

C :       Une des pierres de ce mur représente l’« intolérance ».
La pierre portant l’inscription « intolérance » est posée

L7 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour avoir banni dans le passé nos frères et sœurs hors de notre pays, et pour tous les gestes d’intolérance religieuse que nous commettons aujourd’hui encore. Nous te prions :

T :       Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

C :       Une des pierres de ce mur représente les « guerres de religion ». La pierre portant l’inscription « guerres de religion » est posée.

L8 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour toutes les guerres qu’en ton nom nous nous sommes livrées les uns contre les autres. Nous te prions :

T :       Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

Répons chanté : Seigneur, pardonne-nous.

 

C :       Une des pierres de ce mur représente la « division ».
La pierre portant l’inscription « division » est posée.

L9 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon car nous vivons notre expérience chrétienne divisés les uns des autres et négligeons notre appel commun à participer à la guérison de toute la création. Nous te prions :

T :       Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

C :       Une des pierres de ce mur représente l’« abus de pouvoir ». La pierre portant l’inscription « abus de pouvoir » est posée.

L10 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour les abus de pouvoir que nous commettons. Nous te prions :

T :       Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

C :       Une des pierres de ce mur représente l’« isolement ».
La pierre portant l’inscription « isolement » est posée.

L11 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour toutes les fois où nous nous sommes isolés de nos sœurs et frères chrétiens et des collectivités dans lesquelles nous vivons. Nous te prions :

T :       Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

C :       Une des pierres de ce mur représente l’« orgueil ».
La pierre portant l’inscription « orgueil » est posée.

L12 : Dieu de toute grâce, l’amour du Christ nous presse de te demander pardon pour notre orgueil. Nous te prions :

T :       Pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

Répons chanté : Seigneur, pardonne-nous.

C :       Prions ensemble : Seigneur, notre Dieu, regarde ce mur que nous avons construit et qui nous sépare de toi et les uns des autres. Pardonne-nous nos péchés. Guéris-nous. Aide-nous à surmonter tous les murs de division et fais que nous soyons un en toi.

T :       Amen.

Hymne/Chant/Musique douce

III. Réconciliez-vous avec Dieu Écoutez sa Parole

Première lecture : Ezéchiel 36, 25-27
Psaume responsorial : 18, 25-33 (chanté)

Répons : Je t’aime, ô Seigneur, tu es ma force.

Tu es fidèle envers l'homme fidèle,

sans reproche avec l'homme sans reproche ;

envers qui est loyal, tu es loyal,

tu ruses avec le pervers.

Tu sauves le peuple des humbles ;

les regards hautains, tu les rabaisses.

Répons : Je t’aime, ô Seigneur, tu es ma force.

Tu es la lumière de ma lampe,

Seigneur mon Dieu, tu éclaires ma nuit.

Grâce à toi, je saute le fossé,

grâce à mon Dieu, je franchis la muraille.

Ce Dieu a des chemins sans reproche,

la parole du Seigneur est sans alliage,

il est un bouclier pour qui s'abrite en lui.

Qui est Dieu, hormis le Seigneur ? le Rocher, sinon notre Dieu ?

C'est le Dieu qui m'emplit de vaillance

et m'indique un chemin sans reproche.

Répons : Je t’aime, ô Seigneur, tu es ma force.

Deuxième lecture : 2 Co 5, 14-20
Alléluia (chanté)

Évangile : Lc 15, 11-24
Alléluia (chanté)

Prédication

IV. Répondez dans la foi Vivez dans la réconciliation

Pendant que le mur est démantelé et que les pierres sont disposées pour former une croix, un chant de réconciliation ou un hymne à la gloire de la croix est entonné.

L :                Prions : Dieu de grâce et Père du Ciel, nous avons entendu ta Parole qui

proclame que nous avons été réconciliés avec toi en ton Fils Jésus Christ, notre Seigneur. Par la puissance de l’Esprit Saint, transforme nos cœurs de pierre. Aide-nous à devenir des ministres de réconciliation et à guérir les divisions de l’Église pour que nous puissions servir toujours mieux les œuvres de ta paix dans le monde.

 

C :      Amen.
Signe de la paix

L :      La paix du Seigneur soit toujours avec vous.
Échangeons un signe de paix.

Hymne/Chant
(Quête/Offrandes)

V. Répondez dans la foi Proclamez la réconciliation

Credo

Prière universelle

Après chaque prière, trois fidèles allument une veilleuse à une source centrale de lumière – par exemple un cierge pascal – et restent debout autour de la croix jusqu’à la section intitulée « Envoyés par le Christ ».

L1 : Dieu tout-puissant, tu as envoyé ton Fils Jésus Christ pour réconcilier le monde avec toi. Nous te glorifions pour ceux que, dans la puissance de ton Esprit, tu as envoyés proclamer l’Évangile à toutes les nations. Nous te rendons grâce pour les communautés d’amour qui se forment partout sur terre pour prier et travailler, pour tes serviteurs qui en tout lieu invoquent ton nom. Que ton Esprit éveille en nous tous une faim et une soif d’unité en toi. Nous t’en prions, Seigneur :

Répons récité ou chanté : Seigneur, entends notre prière.

On prendra soin de laisser le temps à trois fidèles d’allumer leurs veilleuses au

cierge pascal.

L2 : Dieu de bonté, nous prions pour nos Églises. Remplis-les de vérité et de paix. Là où la foi est corrompue, purifie-la ; là où les humains sont égarés, remets-les sur la voie ; là où ils négligent de proclamer l’Évangile, réforme-les ; là où ils témoignent de ce qui est juste, affermis-les ; là où ils sont dans le besoin, pourvois à leurs besoins ; et là où ils sont divisés, réunis-les. Nous t’en prions, Seigneur.

Répons récité ou chanté : Seigneur, entends notre prière.

On prendra soin de laisser le temps à trois fidèles d’allumer leurs veilleuses au

cierge pascal.

 

L3 : Dieu créateur de l’univers, tu nous as faits à ton image et tu nous as sauvés en Jésus Christ ton Fils. Regarde avec bienveillance toute la famille humaine ; libère-nous de l’arrogance et de l’hostilité qui corrompent nos cœurs ; fais tomber les murs qui nous séparent ; unis-nous par les des liens de ton amour. Et malgré toutes nos faiblesses, agis pour que ton plan divin s’accomplisse sur terre, afin que tous les peuples et les nations te servent dans l’harmonie, rassemblés autour de ton trône céleste. Nous t’en prions, Seigneur.

Répons récité ou chanté : Seigneur, entends notre prière.

On prendra soin de laisser le temps à trois fidèles d’allumer leurs veilleuses au

cierge pascal.

L4 : Esprit Saint, toi qui donnes la vie, nous avons été créés pour devenir un en toi et pour partager cette vie sur terre avec nos frères et sœurs. Ranime en chacun de nous ta compassion et ton amour. Donne-nous la force et le courage d’œuvrer pour la justice dans les lieux où nous vivons, pour amener la paix dans nos familles, pour être source de réconfort pour les malades et les mourants et pour partager tout ce que nous possédons avec les plus démunis. Pour que tous les cœurs humains soient un jour transformés, nous t’en prions Seigneur :

Répons récité ou chanté : Seigneur, entends notre prière.

On prendra soin de laisser le temps aux assistants d’allumer leurs veilleuses au

cierge pascal.

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous soumets pas à la tentation,

mais délivre-nous du Mal.

Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire,

Pour les siècles des siècles. Amen

VI. Ambassadeurs du Christ Ministres de réconciliation

Mandat du Christ

Les douze font passer leurs veilleuses parmi les fidèles jusqu’à ce que chacun d’eux

ait allumé la sienne.

C :       Une bougie allumée est un symbole profondément humain : elle éclaire les ténèbres, donne un sentiment de chaleur, de sécurité et d’appartenance. Elle symbolise le Christ, lumière du monde. Nous sommes les ambassadeurs du Christ et porterons cette clarté dans le monde, dans les lieux enténébrés où les conflits, la discorde et la division font obstacle à notre témoignage commun. Que la lumière du Christ apporte la réconciliation dans nos pensées, nos paroles et nos actes.

Recevez la lumière du Christ et portez-la dans les lieux enténébrés de notre monde ! Soyez des ministres de réconciliation ! Soyez des ambassadeurs du Christ !

Bénédiction et envoi

C :       Ô Dieu infiniment miséricordieux, nous te le demandons :

Fais que tous ceux qui cherchent ta réconciliation reçoivent ton aide et puissent ainsi proclamer les hauts faits de ton Amour !

Nous te le demandons au nom de ton Fils, Jésus Christ, notre Seigneur.

T :       Amen.

C :       Que la bénédiction du Dieu tout-puissant, le Père, le Fils et le Saint-Esprit descende sur vous et y demeure à jamais.

T :     Amen.

C :     Allez dans la paix de Dieu.

T :     Nous rendons grâce à Dieu.

Hymne/Chant

« Sonne der Gerechtigkeit » de Christian David ou autre chant choisi par le comité local organisateur