Culte dégustatif

Etre savoureux !

 

chants

aliments  (prévoir une musique pendant la mandication et le partage des aliments)

 

Annonce de la grâce

Esaïe Chapitre 55/1-3 : Vous tous qui avez soif, venez

1Holà ! vous tous qui avez soif ! Voici de l'eau, même celui qui n'a pas d'argent ! Venez, achetez et mangez, venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer !

2Pourquoi pesez-vous de l'argent pour ce qui n'est pas du pain ? Pourquoi vous fatiguez-vous pour ce qui ne rassasie pas ? Ecoutez-moi donc et mangez ce qui est bon, et vous vous délecterez de mets succulents.

3Tendez l'oreille et venez à moi ; écoutez, et vous vivrez ; je conclurai pour vous une alliance perpétuelle, …

 

Il nous a été donné de goûter à tous les fruits de la création, les mets succulents. goûtez, savourez. Nous sommes accompagnés dans cette saveur et ce savoir. Les dons de la nature manifestent la présence de Dieu, sa grâce et sa paix données pour nous.

Pomme en tranche (nous pouvons manger cette tranche de pomme et la laisser sur notre palet pour mieux s’imprégner du goût)

 

Psaume 36 1,2.

 

Accueil . Introduction :

Avec Dieu nous sommes appelés à vivre et être à l’écoute des préoccupations du monde pour que règne dans notre monde et dans nos vies sa justice.

Le goût pour tous les goûts, dans le monde la création, la saveur et l’alimentation :

 

COP 21, conférence climatique…

184 jours d’exposition, du 1er mai au 31 octobre 2015, plus de 130 pays participants, et plus de 20 millions de visiteurs attendus sur un site gigantesque d’un million de mètres carrés. Un voyage à travers les saveurs …

Les visiteurs, impliqués … dans des parcours thématiques et des approfondissements sur le monde complexe de l’alimentation, ont l’opportunité d’effectuer un véritable voyage autour du monde à travers les saveurs et les traditions des peuples de la Terre.

L’Expo Milano 2015 sera la première Exposition … pour son apport au débat et à l’éducation en matière d’alimentation, de nourriture et de ressources au niveau planétaire.

 

 

Louange

Nous louons.

Sur les chemins de terre et de poussière, les chemins de campagne et de montagne,

tu marches sans fin, Fils de l’humain !

 

Et tu as faim, toi le pain de vie, tu as soif, toi la source d’eau vive,

Tu te blesses, toi le Samaritain de bonté

 

Dans ta faim qui rassemble nos faims, dans ta soif qui porte nos soifs,

dans ta chair qui accueille nos blessures,

 

nous découvrons le don de l’amour d’où nous ressuscitons

avec toi Premier-né d’entre les morts, Fils du vivant à Jamais.

Amen.

 

12-20. Rendez grâce au Seigneur, car il est bon (Psaume 136)

  1. Rendez grâce au Seigneur, car il est bon, car il est bon, Car éternel est son amour, car éternel est son amour.
  2. Lui seul fait des merveilles, car il est bon, car il est bon, Car éternel est son amour, car éternel est son amour.

Doxologie : Gloire au Père et au Fils, au Saint-Esprit, car il est bon, Car éternel est son amour, car éternel est son amour.  

 

Promesse de Dieu à tous les peuples :

Esaïe 25/6-8 : Un banquet pour tous les peuples

6Sur le mont Sion, le Seigneur de l'univers offrira à tous les peuples un banquet de viandes grasses arrosé de vins fins — des viandes tendres et grasses, des vins fins bien clarifiés —.

7C'est là qu'il supprimera le voile de deuil que portaient les peuples, le rideau de tristesse étendu sur toutes les nations.

8Il supprimera la mort pour toujours. Le Seigneur Dieu essuiera les larmes sur tous les visages. Dans l'ensemble du pays, il enlèvera l'affront que son peuple a subi. Voilà ce qu'a promis le Seigneur.

 

Cervelas, Olives., vin.

 

 

 

56-01. Dans le désert Dieu a parlé (Go down, Moses)

 

  1. Dans le désert, Dieu a parlé :
    Libère Israël !
    Du milieu d’un buisson en feu :
    Libère Israël !

Refrain
Descends, Moïse,
En Egypte descends !
Dis à Pharaon :
Libère Israël !

  1. Car mon peuple est chargé de liens :
    Libère Israël !
    Opprimé par les Egyptiens :
    Libère Israël ! Refr.

 

  1. Je suis l’Eternel tout-puissant :
    Libère Israël
    Je briserai le joug pesant :
    Libère Israël ! Refr.

 

 

Mais où en sommes-nous ? Reconnaissance, confession du péché :

Osée 9/1-4 : Le peuple de Dieu va tout perdre

1Israël, ce n'est pas la peine de faire la fête jusqu'au délire comme les autres peuples. Car tu t'es éloigné de ton Dieu en pratiquant la prostitution ; tu aimes en recevoir le salaire partout où l'on bat le blé.

2Mais le blé qu'on bat sur l'aire et l'huile qu'on recueille au pressoir ne seront pas pour toi. Le vin nouveau que tu attends te passera sous le nez.

3Éfraïm ne pourra pas rester dans le pays du Seigneur, il devra retourner en Égypte ou aller en Assyrie vivre de nourritures impures.

4Alors les gens d'Éfraïm ne pourront plus répandre des offrandes de vin en l'honneur du Seigneur, ou offrir des sacrifices pour lui être agréables. Pour eux la nourriture sera comme le pain de deuil : quiconque en mange se rend impur.

Leur pain satisfera leur faim, mais on ne pourra l'introduire dans la maison du Seigneur.

 

 

21-20. Seigneur, rassemble-nous


Refrain
Seigneur, rassemble-nous
Dans la paix de ton amour !

  1. Nos fautes nous séparent,
    Ta grâce nous unit.
    La joie de ta victoire
    Eclaire notre nuit.
  2. Tu es notre espérance
    Parmi nos divisions.
    Plus haut que nos offenses
    S’élève ton pardon.
  3. Seigneur, vois la misère
    Des hommes affamés.
    Partage à tous nos frères
    Le pain de l’unité.
  4. Heureux le cœur des pauvres
    Qui cherchent l’unité !
    Heureux dans ton royaume
    Les frères retrouvés.

 

 

Difficulté de ce que l’on a à vivre Partage du pain (endives fines, herbes amères)

 

 

Proclamation du pardon de Dieu.

 

Ainsi donc, nous sommes rencontrés.

Vivre nous arrive d’ailleurs

Il faudrait prêter plus souvent attention à cette Bonne Nouvelle

Cesser d’aller dans nos vies comme si de rien n’était

Car c’est le rien qui est tout et qui fait tenir debout

Rester dans ce tremblement de l’être qui est la force des humbles

Et respirer le souffle comme un pain quotidien.

 

14-03. Magnifique est le Seigneur (Magnificat)

 

  1. Magnifique est le Seigneur !
    Tout mon cœur pour chanter Dieu !
    Magnifique est le Seigneur !
    Alléluia, alléluia !
  2. Le nom du Seigneur est saint !
    Son amour toujours rejoint
    Ceux qui se confient en lui.
    Alléluia, alléluia !
  3. Il nourrit les affamés,
    Mais le riche et le repu,
    Il les renvoie les mains vides.
    Alléluia, alléluia !
  4. Que puissance, honneur et gloire
    Reviennent au Dieu trois fois saint !
    Aujourd’hui et à jamais !
    Alléluia, alléluia !

 

 

 

Amandes naturelles, puis grillées.

 

Nous recevons l’amande naturelle, nous recevons le pardon de Dieu.

 grâce au Don de Dieu, nous pouvons être en route pour notre action vers les autres… comme une amande qui reçoit le travail de l’homme.

 

Esaïe 55/10-11

10« La pluie et la neige tombent du ciel, mais elles n'y retournent pas sans avoir arrosé la terre, sans l'avoir rendue fertile, sans avoir fait germer les graines. Elles procurent ainsi ce qu'il faut pour semer et ce qu'il faut pour se nourrir.

11Eh bien, il en est de même pour ma parole, pour ma promesse : elle ne revient pas à moi sans avoir produit d'effet, sans avoir réalisé ce que je voulais, sans avoir atteint le but que je lui avais fixé. »

Tomate cerise

 

Réflexion sur la saveur

Ezéchiel 3.

1Il me dit : Humain, mange ce que tu trouveras, mange ce rouleau et va parler à la maison d'Israël ! 2J'ouvris la bouche, et il me fit manger ce rouleau. 3Il me dit : Humain, nourris ton ventre et remplis tes entrailles de ce rouleau que je te donne ! Je le mangeai, et il fut dans ma bouche doux comme du miel.

 

Chers sœurs et frères en Jésus-Christ !

« Manger au culte » ne se fait pas  sauf pour les enfants  afin qu’ils ne pleurent pas de faim ou  qu’ils ne bavardent pas fort  car la bouche est pleine ! Mais  « manger la Parole » est peut-être ce pourquoi nous sommes invités au culte ?

« Manger la parole !? »  Une phrase qui peut nous rappeler la manducation du rouleau par Ezéchiel.(Ez3/1ss) Dieu lui a ordonné de manger le rouleau pour pouvoir répéter et redire au peuple le message que Dieu lui adresse.

Il faudrait donc manger « le rouleau » qui est le symbole de la Parole de Dieu pour pouvoir parler en son nom. CE qui signifie qu’il faudrait que la Parole entre et habite à l’intérieur de l’homme que Dieu appelle et envoie en son nom pour pouvoir la transmettre. Ce qui nous renvoie à un verset biblique : « Je mets dans ton cœur ses paroles. »

 

(1er chocolat 100°/100 = manger la parole telle qu’elle est, une parole brute)

 

La Parole n’habite pas seulement dans l’homme, dans le sens de s’abriter. Mais la Parole est Vivante en l’homme et elle influe sur tout ce qui constitue l’être, sur ses actes, ses sentiments, ses pensées, ses marches … Ainsi l’homme qui mange la Parole, qui s’en nourrit porte beaucoup de fruits de la Parole : l’amour du prochain, le pardon, la générosité…

 

Ezéchiel entend dire de Dieu : « toi homme, remplis ton ventre et nourris-toi avec ce rouleau ! »

Il y a 2 actions par lesquelles s’accomplit donc l’action de manger.

 D’une part par l’acte de remplir le ventre c’est-à-dire de se rassasier de la Parole.

Ce qui suggère qu’il est nécessaire de  prendre son temps pour être pleinement gonflé, rempli par la Parole.

D’autre part par l’acte de se nourrir de la Parole c’est-à-dire de s’alimenter avec la Parole qui est  donc vitale à l’humain. De ce fait ce dernier a besoin d’y revenir et d’en prendre, de s’en servir quotidiennement et régulièrement en picorant ou en la dévorant !

Ezéchiel en mangeant le rouleau dit : « dans ma bouche, il est doux comme du miel ! » La Parole de Dieu est donc Bénédiction et Salut pour l’homme qui la goûte. La Parole est le moyen de communication de Dieu à l’homme. Dans l’Ancien Testament, elle renvoie aux 10 Paroles  connues sous le nom des 10 commandements. Dans le Nouveau Testament, elle s’identifie à Jésus-Christ  qui est l’incarnation de la Parole de Dieu. Et dans les 2 cas, la Parole est la Révélation de Dieu Aimant qui sauve et bénit l’humain.

« Manger la Parole » est entendu alors littéralement comme « manger Dieu », « manger Jésus-Christ », le Pain de Vie. Ce qui signifie « aimer Dieu et aimer Jésus-Christ ». Dans le langage des amoureux on entend : « je veux te manger ! » Il y a donc ce désir d’être uni, de ne faire qu’UN avec son aimé, avec Jésus-Christ. « Etre un » et non se fusionner car dans l’acte de  manger la Parole, l’homme certes entre en communication et en communion avec Dieu mais reste un homme, un vis à vis, un interlocuteur tout en étant proche et intime de Dieu.

La Parole même assimilée reste la Parole de Dieu,  de l’Autre qui ne se confond pas avec l’homme mais qui le transforme profondément!

(2ème : chocolat au citron= la parole qui sauve et qui bénit qui vient de Dieu et qui crée un homme nouveaux)

 

Pour terminer « manger la Parole »nous renvoie à 3 actions : mâcher la Parole, avaler la Parole et digérer la Parole.

-Mâcher la Parole désigne toutes les réflexions entreprises pour essayer de comprendre la Parole que Dieu nous adresse en lisant la Bible.

- Avaler la Parole nous renvoie à l’écoute de la Parole. Elle est entendue, reçue, acceptée dans notre cœur et nous interpelle.  Elle nous convertit,bouscule nos pensées, éclaire  nos décisions et oriente notre vie. …

- Enfin digérer la Parole c’est quand elle est incarnée, témoignée en paroles et en actes dans notre existence, dans nos relations, dans notre monde.

Il faut reconnaître que dès fois il y a des paroles qui nous sont indigestes mais un beau jour elles trouveront sens dans notre vie ou notre vie trouvera sens en elle et nous la trouverons douce comme du miel !

 

(3ème : chocolat à l’orange+jus de grenade qui affine le gout du chocolat+ la parole de Dieu et le travail de l’homme !)

 

Par ce culte en mangeant, nous  sommes tous appelés et invités à « manger la Parole ! »A nous remplir et nous nourrir de la Parole, à la mâcher, à l’avaler, à la digérer !

Nous voyons donc que ce n’est pas une mince affaire encore moins une histoire d’un jour ou de dimanche mais celle de toute notre Vie chrétienne.

 

Nous savons aussi que manger tout seul n’est pas exaltant alors, prenons tous du temps pour manger ensemble la Parole. Donnons-nous du temps pour casser la croûte avec nos frères et sœurs en humanité , pour lire et étudier les paroles bibliques, pour échanger et partager sur ce que nous croyons, pour dire ce que nous entendons comme la Parole de Dieu et pour mettre en œuvre notre foi, être ensemble les porteurs de la Bénédiction et de la Grâce de Dieu dans notre monde.

 Ensemble mangeons la Parole ! Nous trouverons combien elle est douce comme du miel !

 

Nous reconnaissons aussi que la Parole de Dieu n’a pas pour nous tous, le même goût à cause de notre vécu et notre histoire. C’est comme un plat que nous mangeons ou cuisinons différemment avec  sauces et les légumes de nos pays et de notre culture! Ainsi va de la Parole de Dieu que certes nous avons mangé et digéré et qui a transformé notre vie mais qui va être transformée et  interprétée  et annoncée différemment selon notre personnalité et notre expérience de vie ! Quelle Bonne nouvelle ! Dieu a  confiance en  l’homme. Il accepte que sa Parole soit désormais incarnée, portant l’espérance ou marquée par la détresse de l’homme !

 

La Parole de Dieu est vivante car elle se laisse confronter, dialoguer par  notre vie par nos questionnements et nos convictions. Elle est transmise de façon toujours nouvelle d’un croyant à un autre car elle est transformée par une nouvelle compréhension, traduite avec un autre contexte et s’affine, s’éclaire et s’actualisée avec notre histoire ! 

De ce fait, « manger la Parole » ne nous invite-t-il pas sans cesse à la créativité ? Transformer la Parole ? L’interpréter ? La traduire ? L’incarner ?

On dit que l’appétit vient en mangeant !

Plus on mange la Parole, plus aurons-nous faim et soif de la Parole ?

Plus on la mange, plus serons-nous rassasiés de la Parole ? Amen

 

(Pastorale régionale juin 2015 : Culte dégustatif)

Patricia RANDRIANAME

 

 

Chocolat pur (100%) avec chips (pour enlever l’amertume).

Puis chocolat au citron

Chocolat noir à l’orange. Puis un jus de grenade.

 

Confession de foi

Je vous invite maintenant à vous unir à cette déclaration de foi adaptée de l’évangile de Jésus-Christ selon Jean :

Jésus-Christ est le pain de vie.
Celui qui vient à lui n'aura jamais faim,

et celui qui croit en lui n'aura jamais soif.                                                                            (Jean 6/35)

Jésus-Christ est la lumière du monde ;
celui qui le suit ne marchera pas dans les ténèbres,

mais il aura la lumière de la vie.                                                                                           (Jean 8/12)

Jésus-Christ est la porte des brebis.
Si quelqu'un entre par lui, il sera sauvé ;
il entrera et il sortira,

et il trouvera des pâturages.                                                                                                  (Jean 10/7)

Jésus-Christ est le bon berger.
Il connais ses brebis, et elles le connaissent,
comme le Père le connaît et comme il connaît le Père ;
et il donne sa vie pour ses brebis.
Ses brebis entendent sa voix ; il les appelle par leur nom,

il les conduit dehors, il marche devant elles ;

et ses brebis le suivent, parce qu'elles connaissent sa voix.                                                 (Jean 10/14)

Jésus-Christ est la résurrection et la vie.

Celui qui croit en lui vivra, quand même il serait mort.                                                       (Jean 11/25)

Jésus-Christ est le chemin, la vérité, et la vie.

Nul ne vient au Père que par lui.                                                                                          (Jean 14/6)

Jésus-Christ est le vrai cep, et son Père est le vigneron.

Celui qui demeure en lui et en qui il demeure porte beaucoup de fruit,

car sans lui nous ne pouvons rien faire.                                                                                (Jean 15/1)

Amen.

 

Proverbes 27 :

Celui qui est rassasié foule aux pieds le rayon de miel, celui qui est affamé trouve doux ce qui est amer !

Noisettes et dattes.

 

Sainte cène

Loué sois-tu Notre Dieu pour Jésus-Christ,  Il est le grain de blé tombé en terre, gage de fruits abondants !

 Il est juste pour nous de te louer, de reconnaître les milles saveurs que tu nous confies pour vivre chaque jour avec cette terre que tu as créée !

Nous te louons, nous célébrons ton nom et nous te chantons.
.

24-06. C’est toi, Seigneur, le pain rompu

 

  1. C’est toi, Seigneur, le pain rompu,
    Livré pour notre vie.
    C’est toi, Seigneur, notre unité,
    Jésus ressuscité !
  2. Jésus, nous rappelons ta mort
    Et ta résurrection,
    Et dans la foi nous attendons
    Le jour de ton retour.
  3. Nous partageons un même pain
    Dans une même foi,
    Et nous formons un même corps,
    L’Eglise de Jésus.
  4. Voici venir le temps de Dieu,
    Il faut nous préparer.
    C’est maintenant le temps de Dieu,
    Il faut changer nos cœurs.
  5. Si nous souffrons en Jésus-Christ,
    En lui nous régnerons.
    Si nous mourons en Jésus-Christ,
    En lui nous revivrons.

 

 

Institution
 A la veille de planter sa croix comme un signal au carrefour de nos chemins.  Jésus prit le pain... Il le rompit en bénissant le nom de Dieu et le partagea entre ses amis en disant : “Prenez, mangez en tous, Ceci est mon corps livré pour vous”. 
 Après le repas, il prit la coupe et de nouveau, en bénissant le nom du Seigneur, il la donna à ses amis en disant : “Prenez, buvez-en tous; Ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’Alliance nouvelle et éternelle, il sera versé pour vous et pour la multitude pour le pardon des péchés. Vous ferez ceci en mémoire de moi !”.

Avant de partager le pain et la coupe, nous prions :

Prière

Tu dis que la moisson est abondante

Ouvre nos oreilles pour que nous entendions la parole semée

Donne-nous des yeux pour que nous voyions les épis qui mûrissent.

Fortifie nos bras pour que nous travaillions à ta récolte

Réchauffe nos cœurs pour que nous aimions les grains dorés

Seigneur tu cherches des ouvriers pour ta vigne,

Appelle-nous et fais de nous tes serviteurs,

Conduis nos regards et nos pas vers les grappes à rassembler,

Eveille nos cœurs à la joie de la vendange,

Avec le jus des raisins, mets en nous le goût de ta vie donnée

Nous te prions pour que chacun d’eux deviennent grain de blé

Prêt à devenir le pain qui nourrit l’humanité

Pour que chacun d’eux deviennent sarment qui offre les grappes et annoncent la vie promise

 

Toi qui nous rassemble sur ta vigne, nous te disons Notre père…

 

Invitation 
 Voici le repas de Pâques qui fait de nous des vivants !
 Le pain et le vin, le corps et le sang du Seigneur, pour nourrir notre marche dans les déserts de la vie. 
Le Seigneur est là, Il nous attend ! Venez, car tout est prêt !

 

Fraction

Le pain est communion au corps du Christ, pain de vie.

Le vin est communion au sang de Jésus-Christ, alliance et joie pour la multitude


Action de grâces
-
Seigneur, Aide nous à vivre chacun de nos repas en communion avec toi, et avec nos frères et sœurs dans la simplicité du pain et du vin partagé.

Nous te remercions, Père, pour le repas que nous avons pris ensemble.

Accorde-nous de vivre de cette nourriture, de te célébrer toujours avec joie

Et d'être ainsi témoins de Jésus-Christ.

 

Allons dans la joie et la paix du christ.

 

Exhortation et bénédiction

Cherche encore, va devant

Passe les vallons, foule l’herbe des champs

Enjambe l’horizon, épouse le vent

Et tu verras que chaque pas est une création

 

 

 

Le Seigneur vous bénit et vous donne d’habiter la terre

De l’habiter avec tout ce que vous êtes

Tout ce que vous savez faire et tout ce que vous rêvez !

 

Le Seigneur vous garde et vous donne d’habiter la terre

Avec toute la tendresse dont vous êtes capable,

Tout le courage qui vous habite

Toute l’espérance qui vous berce le cœur

 

Le Seigneur tourne sa face vers vous et vous donne d’habiter la terre

Avec votre cœur ouvert à tous

A tous ceux qui ne sont pas comme vous

Ceux qui ne vous ressemblent pas, ceux qui parfois vous font un peu peur

 

Le seigneur vous donne d’habiter la terre avec vos limites mais aussi vos coups de cœur

Avec votre pauvreté et parfois votre richesse

Avec votre maladresse et surtout avec votre créativité

Le Seigneur vous donne d’habiter la terre

Un peu comme lui, il sait l’habiter

Amen

 

62-81. Que la grâce de Dieu

 

Que la grâce de Dieu soit sur toi

Pour t’aider à marcher dans ses voies !

Reçois tout son pardon et sa bénédiction,

Va en paix, dans la joie, dans l’amour !

 

 

Quelques grains de café à croquer  et dattes.

(de l’énergie pour la route et une date, pour se retrouver nous, mais le Seigneur est là de tout temps et de toute manière)