La province du sud Kivu

Je viens vous raconter l’histoire d’une aventure humaine, d’une rencontre qui a commencé en 2001 et qui se perpétue entre les Eglises de la région Haute-Normandie, ses paroissiens –mais aussi des amis, des associations indépendantes – et des paroissiens d’un village situé en République Démocratique du Congo (Ex Congo belge, ex Zaïre) dans la province du Sud-Kivu (extrême NE du pays) appelé KILIBA, de son Eglise protestante nommée Eglise de Pentecôte (et non église pentecôtiste), de son hôpital, de ses écoles, bref de la vie de ses habitants.

Ce récit m’a été demandé par notre Président de Région, mais aussi, des pasteurs de KILIBA m’ont sollicitée solennellement d’informer notre communauté de leur vie tant ils se sentent esseulés. Nous présenterons tout d’abord 3 chapitres qui seront  publiés dans les courriers régionaux de septembre, octobre et décembre 2014. En septembre : la province du Sud Kivu et son contexte, en octobre : la plaine de la Ruzizi et le village de KILIBA et en décembre : la géographie, l’histoire, la vie à  KILIBA.

Cette histoire ne vous est pas étrangère, vous avez déjà été témoins de cette mission d’une façon ou d’une autre ou avez lu un article intitulé MISSION KILIBA : mission ophtalmologique, hôpital doté de l’eau courante et de l’électricité,  bourses scolaires, atelier couture,  champ des veuves… sans oublier la mission auprès des cliniques Ruhigita à BUKAVU. Et cette histoire est notre histoire, nous pouvons en être fiers. Elle a profondément marqué les paroissiens de notre région et ne demande qu’à évoluer. C’est une chance, une richesse, une force, un ciment entre nous. Pour que cette histoire humaine devienne véritablement notre histoire en commun, il faut l’ancrer dans son contexte, y mettre des liens, de la chair (Ezékiel) pour que nous puissions tous nous l’approprier.

UN PEU DE GEOGRAPHIE 

La province des KIVUS se trouve dans la région dite des Grands Lacs à l’Est de l’Afrique en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE  DU CONGO –RDC-(ex Congo belge, ex Zaïre). Elle est contigüe au RWANDA et au BURUNDI. La province est divisée en 2 parties : le NORD KIVU, capitale : GOMA et le SUD KIVU, capitale : BUKAVU. Les villes d’UVIRA et de KILIBA se trouvent dans cette province du SUD KIVU. Au Nord, la ville de BUKAVU (1 million d’habitants) est bordée par le lac Kivu. Ce lac est partagé entre la RDC et le RWANDA. Au Sud, la ville d’UVIRA se trouve à l’extrême NO du lac TANGANYIKA. Ce lac est le 2e lac d’Afrique quant à sa superficie après le lac Victoria. UVIRA est située à 10 km de BUJUMBURA, la capitale du BURUNDI. La province du Sud Kivu se situe sur l’Equateur. On y parle le Swahili et le Français et des langues vernaculaires.

PROVINCE DU SUD KIVU : ENFER ET PARADIS

La ville de BUKAVU bénéficie d’un climat agréable en altitude. Les colons belges l’avaient bien compris car ils ont fait construire de magnifiques villas au bord du lac Kivu. La végétation est luxuriante et les fleurs de toutes sortes y abondent. La ville de BUKAVU (1million d’habitants)  comprend 3 étages : les villas au bord du lac, la ville avec ses infrastructures en dur et les bidonvilles en hauteur. Comme dans tous les pays pauvres, la ville a vu affluer les villageois qui cherchaient refuge pour se sentir plus en sécurité et trouver du travail. Ne pas oublier que cette ville est frontière avec le RWANDA et les massacres de toutes sortes ne sont pas rares.

La région regorge de richesses souterraines : métaux précieux, terres rares comme le coltan que nous trouvons dans tous nos téléphones portables. Malheureusement, le Congo étant un pays pauvre, ces richesses sont convoitées par beaucoup de pays dans le monde et ne profitent pas toujours aux autochtones.

La ville d’UVIRA au SE de BUKAVU est elle aussi située dans un cadre magnifique. Elle est bordée par le lac TANGANYIKA et entourée de montagnes à l’Est. La ville s’étage sur les pentes. Les habitants profitent des poissons du lac qui représentent leur nourriture de base  avec le manioc. Au NO s’étend la plaine de la Ruzizi, grande plaine qui s’étale jusqu’aux frontières du BURUNDI et du RWANDA. Cette plaine très riche, peu exploitée, se situe aux pieds de ces deux pays très peuplés qui la convoitent jusqu’à l’obsession.

Le génocide rwandais d’avril 1994 des Tutsis par les Hutus est une phase cruciale de violences qui durent depuis la fin des années 1950. Le Sud Kivu n’est pas épargné par  ces exactions encore aujourd’hui. On dit que la région a vu mourir entre 5 et 6 millions de personnes depuis le début des hostilités.

Le village de KILIBA, à 12 km d’UVIRA, se trouve dans ce lieu et dans ce contexte politique et économique des plus difficiles. Toutefois, lorsque nous avons la chance de venir rencontrer des villageois, nous sommes étonnés par leur dignité, leur courage, leur opiniâtreté, leur foi.

J’espère que ces quelques lignes vont vous donner envie de mieux connaître ces gens et d’imaginer des relations de toutes sortes avec eux. Toutes les personnes qui les ont côtoyé  sont rentrées en France  souvent « sonnées » d’avoir vécu dans la réalité du monde africain,  heureuses d’avoir non seulement fait de belles rencontres mais aussi d’avoir vécu dans un contexte qui leur a permis de réfléchir et d’ approfondir leur  foi ainsi que  leur façon de vivre à occidentale.

Martine DURAND

Article liée