Les enfants au culte

Je vous présente quelques éléments liturgiques pour un culte qui prend en compte la présence des enfants.

Tout d’abord : il y a une place pour les enfants au culte. Tous, nous avons malheureusement vécu déjà des exclusions : des officiants ne savaient pas intégrer, au moins pendant quelques instants, les enfants ou valoriser par leur langage leur présence. Je sais que c’est difficile, mais avec un petit sens d’observation, il faut avoir le courage de transformer une formule qui ne s’adresse qu’aux adultes en ajoutant par exemple une parole spéciale de bienvenue aux enfants présents, les choses changent très vite. Chacun, chacune veut être reconnu/e et respecté/e. Mais il y a aussi des limites : les enfants à eux tout seul ne peuvent pas dominer le culte.

Généralement nous connaissons les cultes classiques pour les enfants :

À l’école/éveil biblique pendant le temps du culte sans lien direct sur deux lieux différents.

Problème : les enfants ne sont normalement pas avec leurs pasteurs/es et ne connaissent pas l’ambiance du culte dominical. Certains parents prennent ce module comme une occasion de déposer leurs enfants au début et de venir les chercher à la fin sans participer au culte. Les enfants vivent seul l’expérience du dimanche.

L’école/éveil biblique pendant le culte avec lien direct.

Les enfants commencent le culte ensemble, avec leurs parents/grand parents. Après les lectures ou une prière ils vont dans leur salle avec les moniteurs/rices pour retrouver ensuite leurs familles avant ou après la bénédiction.

C’est aussi une possibilité de rester avec les enfants pour le culte au temple.

Dans ce cas les adultes vont dans la salle ou dans plusieurs salles pour un travail biblique en groupes par exemple. Possible une/ deux fois par année, mais pas trop souvent.

Avantage : Les enfants découvrent le temple sans les grands et vivent « leur » culte au temple entièrement.

Ou, les parents accompagnent leurs enfants.

Avantage : dans la diaspora les parents ne se connaissent souvent pas assez. Occasion de créer des liens entre les familles et de construire une confiance entre elles en partageant un thème de l’école/éveil biblique.

D’autres connaissent les « garderies » avec parfois vitres et amplificateurs pour que les parents avec leurs enfants petits suivent le culte sans être dans la même salle.

Il y a aussi les journées catéchétiques, souvent un samedi avec les enfants, également les groupes bambins.

Avantage : les pasteurs/es peuvent accompagner ces groupes partiellement sans être occupés par une prédication/ Cène / solidarité consistoriale etc.

Nous connaissons aussi les cultes pour les grands et les petits (cultes familiaux).

Un moment les enfants dessinent pendant la prédication, un moment les adultes s’échangent en groupe de murmures.

 

Je vous propose maintenant le culte avec 4 étapes majeures. Bien entendu la préparation au culte et le chemin vers le culte sont importants. Ces moments se passent en famille dans la plupart des cas. Je n’aborde pas cette question ici. Sur l’après culte j’ajouterai quelques remarques à la fin de mon propos.

 

Les enfants au culte   -    Les 4 étapes d’un culte

I          Ouverture et adoration

II         Écoute ; lectures, prêche et affirmation de la foi

III       Partage et la Sainte Cène

IV       Envoi et bénédiction

 

I          Ouverture et adoration avec les enfants

Le langage liturgique au début d’un culte par rapport aux enfants doit être soigneusement révisité. Avec la créativité de chacun(e) voir comment lui/ elle peut améliorer son propre langage.

Par exemple utiliser un chant au temps de Noël, à l’occasion d’un conte de Noël.

Louange avec les enfants

Une phrase de louange ou un chant ensemble

Besoin de préparer cette phrase de louange. On peut aussi chanter ensemble 42/09 Merci, d’abord dans une version simplifiée. Tous chantent seulement « Merci mmmmmmm, Merci mmmmmmm, Merci mmmmmm » et à la fin « Louons le Seigneur » en levant les bras. Les gestes avec les mains aident à retenir un texte.

Présenter un psaume (psaume 23, psaume 22)

C’est l’occasion de découvrir les psaumes du recueil ALLELUIA 64/ etc. Les versets en retraits par les enfants, les versets en avant par les adultes. Autre possibilité : les Messieurs chantent avec les garçons et les dames avec les filles.

On pourrait découvrir un psaume acoustiquement. Je vous donne en annexe l’exemple avec le psaume 22, à bien préparer avec les ados.

Pour la prière de repentance et l’annonce du pardon

Il est important de faire silence devant Dieu, silence suivi d’un moment de joie à l’écoute de l’annonce du pardon. Ici c’est l’occasion d’attirer les regards et de créer ce temps de silence, par exemple avec un instrument de percussion.

Le Moment pour les enfants

Après la louange/ après la volonté de Dieu c’est l’occasion de rassembler les enfants autour de la table de communion avant qu’ils partent pour partager un moment à l’école/l’éveil biblique - souvent une bougie posée sur la table rappelle que le Christ est la lumière du monde. Cette bougie (dans une lampe) allumée par le cierge de Pâques lie bien la communauté des grands avec la communauté des petits.

Ce moment est aussi l’occasion de développer avec les enfants un thème du texte biblique du jour (tentation/ parabole du semeur/ noces de Cana), du temps liturgique (Carême/ Passion, Temps de Pâques) ou de l’intercession du jour (nous prions avec le COE de Genève chaque dimanche pour d’autre pays www.coe.geneve.ch).

Pour illustrer ce discours je propose toujours quelques objets. Par exemple pour la parabole du semeur : graines, terre, cailloux, épines… Pour un pays : une mélodie, un chant avec un objet classique, par exemple Astérix et Obélix pour la France, Tintin pour la Belgique… À vous de découvrir dans vos souvenirs de voyage !

II         Lecture biblique / prédication / affirmation de la foi

Lecture biblique animée

Certains récits, se prêtent aisément au mime.

Avec quelques tissus/ costumes bien préparés on peut faire une répétition générale au temple en cherchant les acteurs principaux, quelques gestes, quelques itinéraires et le moment venu on lit –avec des grandes pauses ! ou en racontant pendant que les « acteurs » miment le récit. Très recommandé avec les grands récits de l’année liturgique tels ceux de Noël (Matthieu et Luc), des Rameaux et de Pâques.

Il n’y a pas de limites pour votre créativité, mais il faut rester simple et clair. Ne mettez pas des personnes en responsabilité pour un texte qu’ils ne puissent pas vite reproduire. Mieux vaut une petite phrase ou une pantomime.

Alternative pour les « pro » : Jeu/ sketch thématique/ une parabole.

Prédication

Ce moment peut être partagé.

Le pasteur s’adresse aux grands et aux petits

Il peut prêcher de manière à ce que tous le comprennent.

Prédication en deux étapes

Le pasteur s’adresse au fur et à mesure à son public petit, après aux grands ou l’inverse.

Le Kindertisch/ groupes murmures

Les enfants peuvent aussi pendant la prédication découvrir des objets au premier rang ou autour d’une petite table (Kindertisch), devant la table de communion ou juste à côté. Ils ne vont pas déranger la communauté. Ils s’organisent bien entre eux. Ayez confiance !

Il y a aussi la possibilité d’avoir le banc des enfants/ le tapis des enfants.

À la fin, présentation du travail des enfant.

La confession foi

Préparée par exemple par les confirmands/ ou groupes de murmures (matériel en avance).

III       Partage

Offrande

C’est la tâche du CP (à discuter), mais…

Les enfants offrent la lumière/ etc.

Cène

Préparer la table avec raisin et pain fabriqué par le groupe.

Pour la participation à la Cène - si pour des raisons diverses l’accueil des enfants à la Cène n’avait pas encore eu lieu - le moment où l’officiant invite il pourrait dire : « les enfants participent à la Cène sous la responsabilité de leurs parents ».

Plusieurs Églises locales proposent déjà le jus de raisin, au moins comme alternative.

Le Notre Père

Veillez particulièrement sur ce moment de la prière de Jésus. Un enfant qui le prie avec ses parents/ la tradition est assurée.

Notre Père avec gestes

Le signe de la paix même un enfant comprend.

Les canons de la série 49/… ALLELUIA

 

IV       Intercessions  COE (info Pays)

Annonces

Bénédiction

Après culte temps de rencontres fraternelles (avant culte)

 

Conseils pour le coin des enfants

Ne soyez jamais radins. Les enfants sont capables de reconnaître la valeur et la qualité des objets qui leur sont destinés. Voici quelques idées : origami, pastels à l’huile, papier cartonné, grands Lego, en ce moment Playmobil Luther… Attention, la qualité au lieu de matériel qui les décevront…

PS : matériel pour jardins d’enfants d’excellente qualité en Allemagne, voir : coin des enfants (Kinderecke), pastels à l’huile (Bleistifte Öl), tableau pour enfants (Kindertisch), images de la Bible (Bilderbuch)…