Mai 2015

La vie continue avec le Christ, Il l'a dit: "Je suis avec vous jusqu'à la fin du monde."

            La vie après Pâques n'est pas silencieuse, lourde de l'absence ou ne résonnent que des interrogations, elle est en Christ et par Christ une vie de paroles et d'actes. Au lendemain de Pâques Jésus prend encore du temps avec l'Humanité, reste encore un peu de temps en humanité et réconforte celles et ceux qui seraient découragés, tentés de dire "l'histoire est finie", Il réaffirme l'oeuvre salvatrice de Dieu qui guérit et fait signe à ses enfants en accompagnant leur histoire.

            Au lendemain de Pâques, il y a eu un sursis, un temps de prolongation de présence pour les disciples, la pêche est encore abondante et miraculeuse, le pain est rompu, la confiance est annoncée. Le Christ prend le temps de ne pas laisser ses amis avec leurs seules questions, leurs incompréhensions, le Royaume a toujours besoin d'être annoncé ainsi l'Evangile se poursuit.

Oui la vie continue et Il l'a dit: "Je suis avec tous les jours jusqu'à la fin du monde!"

"Jetez le filet et vous trouverez du poisson" Jean 21/6

            Au coeur de la vie de ce monde, de nos sociétés qui donnent parfois l'impression d'être à la dérive, de faire silence face aux appels à l'aide, de nier les besoins toujours grandissant de solidarité face aux précarités multiples, l'Eglise à la suite du Christ, est invitée à jeter les filets et à exhorter à jeter les filets  pour que chacun trouve l'essentiel pour vivre l'aujourd'hui. Le Christ ouvre pour nous ces espaces de pêche abondante. Riches de la Joie de Pâques et sûrs de la présence du Christ, à nous de trouver l'audace de ce geste!

"Sois le berger de mes moutons" Jean 21/16 et "Suis-moi!" Jean 21/19

            Au fil des jours entendons-nous le Christ ressuscité nous dire et nous redire sans cesse d'être ces bergers de la vie à sa suite. Recevons-nous de Lui cette exhortation signe de la confiance qu'Il place en nous et devenons-nous des relais de cette invitation afin que d'autres avec nous trouvent la joie de devenir bergers plaçant alors leur confiance en Lui, Lui qui leur dira "Suis-moi". En Eglise être aujourd'hui ces bergers de la vie qui n'imposent pas un chemin de vie mais le proposent, qui ne dictent pas le rythme de la marche mais l'accompagnent en veillant à ce que tous ceux qui y prennent part restent dans un bon tempo d'espérance.

"Attendez ce que le Père vous a promis" Actes 1/4

            Le Ressuscité nous invite aussi à attendre! C'est réaliser qu'il y a toujours quelque chose à recevoir que nous ne pouvons obtenir ni par nos efforts, ni par nos labeurs mais qui vient de Dieu et que Lui seul peut donner. Comment dire d'attendre encore à celles et ceux qui ont vu tant de promesses non tenues, tant d'espoirs déçus? En Eglise, trouver la force d'attendre encore, d'attendre toujours les signes de ce Dieu qui ne se lasse pas d'aimer, de nous aimer, d'aimer le monde!

"Vous serez baptisés dans l'Esprit Saint" Actes 1/5

            Le Ressuscité nous assure que ce baptême dans l'Esprit sera pour nous réalité, Il ouvre devant nous  un  espace pour que Dieu y manifeste pleinement son Alliance et s'engage dans notre vie par un don, celui de son Esprit. Espace de création nouvelle, le Souffle a donné vie d'Homme à Adam, le Souffle doit donner vie Ressuscitée à la vie Mortelle. Baptisé dans l'Esprit l'homme reçoit la grâce de discerner les signe du Royaume déjà là et découvre sa réalité de concitoyen des cieux. Restons disponibles à ce don, osons l'abandon au temps de Pentecôte, nos vies en seront transformées, vivifiées!

"Allez dans le monde entier, annoncez la Bonne Nouvelle" Marc 16/15

            Comment ne pas entrer alors dans cette dynamique du témoignage et de l'annonce de la Bonne nouvelle pour tous? Trouver la joie personnelle et communautaire de parcourir les chemins du monde qui commencent sur les chemins de notre quotidien et de nos voisinages pour dire qu'Il est ressuscité, qu'Il est monté au ciel, qu'Il règne, qu'Il reviendra, pour annoncer tout simplement qu'Il est tous les jours avec nous jusqu'à la fin du monde!            

            Après le temps de Noël, après le temps de Pâques, après celui de Pentecôte vient le temps de l'Eglise. Il n'est plus un temps qui fait référence à un moment particulier de la vie de Jésus, sa naissance, sa mort et sa résurrection, son  ascension, son esprit donné, il est notre temps avec Lui, il est ce temps ponctué de nos instant de vie portés par sa Parole, vécus dans sa Présence, osés pour sa Gloire, partagés dans la solidarité et la reconnaissance des dons reçus et offerts... 

            Le temps de l'Eglise est ce temps de vie ouvert sur la vie de Dieu,  il est le temps de l'annonce, de la présence au monde, de l'incarnation de l'Evangile qui rencontre les actualités du monde qui vont et viennent et reste lui, toujours d'actualité.

            Riches des signes discernés, des paroles méditées, des promesses réalisées, des solidarités vécues, jetons les filets, assumons notre rôle de bergers de la vie, attendons de Dieu ses dons, recevons l'Esprit et parcourons les chemins du monde dans la joie, avec confiance, le regard posé sur ce qui nous sera donné de rencontrer au fil des étapes de la route!

La vie continue dans l'assurance de la présence du Christ à nos côtés et cela jusqu'à la fin du monde!

 

Olivier Filhol