Partage en Région. Février 2018

Quel avenir pour notre Eglise ? (Dt 11 : 1-12)

Le présent, le passé et le futur… Dans ce texte, Moïse annonce la terre promise aux témoins de la libération d’Egypte. Et cette prédication ciblée ne s’adresse pas au futur. Ici, le peuple est invité à relire sa vie pour une vie nouvelle : les promesses ont été accomplies et c’est ce qui permet d‘attendre dans l’espérance, de garder confiance, sans s’inquiéter du « comment cela va-t-il se faire ? »

Ce texte nous dit aussi l’actualité pour notre Eglise. Invités à reconnaître les bienfaits de Dieu pour nous, pour nos communautés et pour le monde, il nous rappelle qu’il nous faut en effet regarder ce qui a été accompli pour accueillir demain, même si nous ne savons pas comment semer pour cueillir les fruits de demain ; même si nous n’avons pas su « entretenir » ce que des prédécesseurs dans la foi ont semé avant nous.

Rien ne peut se faire dans ce pays de la vie nouvelle sans que Dieu donne le nécessaire au coeur du désert. La bénédiction de Dieu, cette pluie qui descend du ciel sera donnée de toute façon. Dieu prend soin de l’Eglise d'aujourd'hui et de l'Eglise de demain. Le regard de Dieu se pose, aussi dans l’intemporalité, sur ce futur que l’on ne voit pas, que nous ne connaissons pas. Le regard de Dieu nous précède, précède notre avenir, celui de l’Eglise et celui de monde. Rappelons-nous qu’il est important de « garder » ce que nous avons vu, plutôt que ce qu’on nous a raconté !

*  *

*

Dans sa première séance de l’année, le conseil régional a poursuivi sa réflexion autour des quatre thèmes déjà travaillés en petits groupes lors du synode régional. Des binômes sont constitués pour réaliser des fiches d’animation qui seront proposées aux églises locales à la rentrée (septembre 2018).  Rappel des thèmes :

Le conseil a également pris des décisions :

 

Les suites du synode régional de Merville…

La faisabilité du vœu n°2 (garderie/espace enfants pendant les synodes) a été évoquée et nécessite de creuser certains aspects juridiques propres à l’organisation des synodes.

Concernant le vœu n° 3 adressé au Conseil national, le conseil régional invite toutes les AC à consulter le site www.egliseverte.com

Concernant le vœu n°5 relatif aux mutualisations, Pascale Sühr relaie l’information sur le groupement d’achat « le Cèdre » auquel une adhésion unique de la région pour le bénéfice de toutes les AC pourrait être proposé lors du prochain synode régional.

Après plusieurs années consacrées à des animations autour de Luther, la dimension du ministère régional du pasteur Volker Kronert évolue vers l’encouragement à la lecture de la Bible. Volker a présenté au conseil une ébauche des animations et formations qui démarreront après l’été. Un dépliant de ces propositions sera diffusé à l’automne. La structuration des interventions seront précisées lors du prochain synode régional.

Point sur les finances

Au 31 décembre vous avez versé 1 119 828 € (sur un total d’engagement de 1 173 300 €), soit 11.45 mois. Merci à chaque paroisse, à chaque donateur.

La date de notre rencontre annuelle sur les finances est fixée : nous avons rdv le samedi 2 juin à Rouen. Bien sûr cette réunion s’adresse aux trésoriers mais pas uniquement. Tous les présidents de CP et les ministres sont les bienvenus ainsi que tout conseiller qui s’intéresse aux finances.

Je vous rappelle le défi lancé lors du synode régional : mensualiser la contribution et verser chaque mois en privilégiant le virement.

Echos de l’assemblée générale (AG) de la Fédération Protestante de France

Olivier Filhol en a partagé les grandes lignes. Plus que jamais, la Fédération se veut être phare et vigie pour l’ensemble du protestantisme français. Son AG se déroulait quelques jours après des évènements significatifs comme les voeux de la F.P.F. en présence du premier ministre, ou autour de la crise migratoire la visite du Président de la République à Calais, puis en Angleterre pour évoquer notamment l’accueil des étrangers. L’AG a formulé trois recommandations sur la situation de la crise migratoire portée par la Cimade, vis-à-vis de la situation sécuritaire en RDC et sur le dialogue nécessaire et encouragé avec le Conseil national  des évangéliques de France (CNEF).

Olivier signale aussi la parution de documents très intéressants : la déclaration du 4 décembre 2017 de la FPF au judaïsme « Cette mémoire qui engage » à laquelle sont associées les allocutions "Fraternité et Espérance" du grand Rabbin de France Haïm korsia  et « Entre détresses et promesse » du Pdt de la F.P.F. le pasteur François Clavairoly, fruit d’un travail commun très important pour la compréhension inter-religieuse.

Une visite sur le site www.protestants.org s’impose !

Le secrétariat régional de l'EPUdF Nord-Normandie sera fermé du 26 février au 2 mars