Partage en région. Juin 2015

Une foule qui accourt, attirée par un grand bruit… du feu qui jaillit du ciel… du charabia dans le brouhaha… C’est la première Pentecôte des chrétiens. Un évènement qui aurait pu déraper et tourner au drame, au désastre. Tous les ingrédients sont réunis : le grand bruit aurait pu provoquer la panique, les langues de feu un incendie, la foule multi-ethnique s’empoigner dans la discorde. Pourtant, rien de cela. Bien au contraire, c’est un jour d’apaisement et de fraternité. A la différence de Noël ou du baptême de Jésus, le ciel « ne parle pas », et cela ne provoque aucune interrogation. Tout semble serein, tant pour la communauté réunie que pour la foule rassemblée. L’apaisement ne vient ni d’une parole théologique ni d’une parole strictement humaine mais de la langue maternelle entendue, la langue coutumière, celle qui résonne intra utero.

Cet évènement a de quoi interpeller l’Eglise aujourd’hui : comment annoncer l’Evangile aux hommes et femmes de notre temps, dans un langage qu’ils peuvent comprendre et qu’ainsi ils reçoivent une part du mystère, parce que la part de grâce est déjà offerte.

Un détail vient nous surprendre : « ils sont ivres » disent certains. C’est dire qu’il existe toujours dans ce monde de la moquerie, une fermeture à l’Esprit. C’est dire que le don de l’Esprit a aussi « ses limites » quand il rencontre l’humanité. Car, oui, en humanité, il y a aussi des murs de fermeture et Pentecôte ne détruit pas tous ces murs de séparation entre l’homme et Dieu. L’Esprit souffle mais n’établit pas encore ici-bas le Royaume.

Si nous reprenons trois temps symboliques de manifestation de Dieu, nous reconnaissons divers visages : à la création, l’Esprit plane (le souffle) et le Père crée par sa Parole ; à Noël, Dieu est fils et la Parole s’incarne grâce à l’Esprit Saint ; à Pentecôte, la parole signifiée l’est par l’action du Saint Esprit.

Réalisons-nous qu’à chaque fois que nous nous exprimons en Eglise, nous mettons en avant un visage de Dieu, « une manière d’être » mais jamais tout en même temps ? Soyons attentifs à l’Esprit qui apaise et témoignons des merveilles de Dieu ! (Ac 2 : 1-13)

*   *

*

Nous avons appris le décès de l’épouse du Pasteur Yves Jonas qui avait exercé une partie de son ministère à Douai-Bassin Minier puis à Evreux; et aussi le mariage de Eckhart Altemüller avec Bénédicte (en Allemagne, le 8 mai dernier). Nos prières accompagnent ces familles ainsi que tous ceux qui sont atteints dans leur santé. Que Dieu bénisse et fortifie chacun dans sa vie et ses projets personnels.

Le pasteur Petr Skubal, actuellement installé à Castres, adresse ses remerciements pour la solidarité manifestée dans la région : « Depuis quatre mois, les communautés de la région (et bien au-delà) se mobilisent, suite à l’appel du Conseil régional de Nord-Normandie pour venir à mon aide dans un contexte qu’il est, je crois, inutile de rappeler. Aussi, j’aimerais exprimer par ces quelques mots et en toute simplicité, ma reconnaissance et ma gratitude envers les uns et les autres qui m’ont soutenu, chacun et chacune à sa manière. Merci pour les dons matériels et financiers qui me sont parvenus pour relever le défi d’avoir tout perdu dans un incendie. Merci pour les différents gestes d’amitié qui m’aident à me reconstruire après la perte de mon épouse Emilie. Merci pour la prière dont je sais être accompagné dans mon épreuve, ainsi que mon fils Tadéas. Petr Skubal »

*   *

*

MOUVEMENTS PASTORAUX    A compter du 1er juillet, nous aurons la joie d’accueillir dans notre région :

Simultanément, le pasteur Eckhart Altemüller quittera la région et la métropole lilloise pour une paroisse en Allemagne à Fürstenberg/Havel.

Accompagnons chacun et chacune dans la reconnaissance et la joie et sachons entourer les nouveaux venus et leur famille.

*   *

*

SYNODE  Le Conseil régional poursuit la préparation du synode régional qui se tiendra à Merville-Franceville dans le Calvados. Les équipes sont constituées, le projet d’emploi du temps fait une large place aux échanges qui orienteront la façon de vivre de notre région dans les prochaines années (les formations, les équipes, les solidarités, les ensembles, 2017…). A ce sujet, les rapporteurs ont adressé à chaque église locale un courrier et attendent en retour les projets de vie des AC.

*   *

*

FINANCES    Michel Marcucci récapitule la situation financière, somme toute très proche de celle de l’an passé. Fin mai, les contributions locales représentent 3,57 mois de participation au budget ce qui laisse espérer une réalisation quasi complète du budget voté en synode. C’est avec cette espérance que pourra être construit le budget 2016, avec la participation de toutes les églises. A cet effet, les trésoriers sont invités aux rencontres des 20 juin en Normandie et 6 juillet dans la partie Nord (Présidents de CP, Ministres sont aussi les bienvenus). N’oublions pas non plus la formation proposée par Logéas qui se déroulera à Lille les 19-20 juin prochain.

*   *

*

SITE INTERNET  Nous vous rappelons que le Site régional pourra devenir un outil de communication si les Églises Locales pensent à tenir à jour leur carrousel d'actualité. Ce qui ne fera que renforcer la visibilité de leurs activités.

*   *

*

MANDAT DE DESSERTE  Nous rappelons aussi que les conseils presbytéraux doivent, après discernement, envoyer au secrétariat régional la liste des prédicateurs laïcs afin que le conseil régional puisse délivrer les mandats de desserte selon ce qui est attendu par la Constitution de notre Eglise.

Articles liées