Partage en région. Octobre 2014

Dieu ne répond pas au chantage… Même si notre foi a besoin de "preuves" et de points de repères, ne nous arrêtons pas aux signes, car ce ne sont pas eux qui assoient notre foi ou l’expliquent. L’expérience de Pierre (lire Mt 14 : 22-33) et la réponse de Jésus à sa demande « si tu es…, alors dis-moi… », nous dit bien que la "preuve" apportée par Jésus ne suffit pas à convertir Pierre qui s’engage sur l’eau, puis s’enfonce ! Dans le désir de "preuve" et de justification, la foi ne prend pas sa pleine mesure. Seule la confession que Pierre exprimera dans un « sauve-moi » désespéré (ou plein de l’espoir placé en l’Autre), apporte le salut offert par Jésus qui « le prend par la main ».

Jésus apporte plus qu’un signe, il mène au questionnement suprême : « qui es-tu ? », pour moi, pour le groupe d’apôtres, pour l’Eglise toute entière.

Eglise de témoins. Oui mais tachons de savoir aussi recevoir les témoignages alentours pour nourrir notre vie de foi car Dieu agit bien au-delà de notre Eglise !

Vie des églises locales

Lors de sa séance du 18 octobre, le Conseil régional a partagé des nouvelles relatives à la vie des églises locales et notamment à travers les accueils de pasteurs ou la poursuite de leur ministère :

- Pr Yvon Thomas pour un service à quart temps sur Roubaix,

- Pr Isabelle Alvès, proposante à Dunkerque,

- Pr Yves Noyer dans sa mission sur le consistoire Hainaut-Picardie,

- Pr Gilbert Méar qui poursuit son ministère à Compiègne après un bilan positif en cette 6ème année de son ministère dans cette Eglise locale

et aussi, l’accueil de Sœur Christiane, envoyée par la communauté de Pomeyrol au sein de la paroisse d’Alençon, ainsi que le Pr Claude Gillet nommée par la Mission populaire évangélique, sur le poste de la Fraternité de Rouen.

Que chacun trouve, là où le Seigneur le place, l’accueil, l’accompagnement et la gratitude pour le ministère confié et que celles et ceux qui traversent des temps difficiles soient assurés du soutien dans la prière du conseil régional.

 Finances

Les nouvelles financières restent encourageantes sur l'exercice 2014. Cependant, l’invitation adressée aux églises par le trésorier régional, à se prononcer sur leur capacité contributive pour le budget 2015, n’a reçu de quelques réponses. Elles sont  pourtant nécessaires pour construire un budget régional crédible et réaliste pour 2015, budget qui sera voté au synode de novembre. Michel Marcucci espère voir arriver d’autres réponses d’ici la fin du mois.

 En route vers 2017 !

Les consistoires se sont fortement mobilisés dans la préparation du 11 octobre, journée nationale de lancement. Même si les AC étaient quasiment toutes représentées lors des journées de Basse-Normandie, Haute-Normandie, Flandres-Artois-Littoral (celle de Hainaut-Picardie ayant été annulée), la participation des paroissiens est restée modeste, entre 40 et 80 personnes selon les consistoires, ce qui, numériquement est moins important qu’un rassemblement consistorial habituel.

De la dimension « secteurs », aux « ensembles »

Le conseil a entamé la réflexion relative à l’évolution possible des « secteurs » vers les « ensembles ». Olivier Filhol a présenté un panorama des situations connues dans la région. Aujourd’hui, seule la Côte d’Opale (AC de Boulogne/Mer et de Calais) dispose d’une charte de mutualisation validée par le Conseil national. Or, dans la mesure où sur certains lieux, un poste pastoral (ou plusieurs) dessert la circonscription de plusieurs AC, il faut impérativement redéfinir les lieux de responsabilité administratives et ecclésiales, d’où l’intérêt de rédiger des chartes de mutualisation. Globalement, celles-ci devraient définir l'animation de la vie d'Eglise et de la mission à l'échelle de l'ensemble, la répartition des dépenses locales, des frais de desserte, des contributions régionales ainsi que la composition du conseil d’ensemble qui n’est pas automatiquement  la somme des x conseils presbytéraux le constituant (à l'image de la pratique des conseils communs) et qui a la responsabilité des nominations des Pasteurs et l'accompagnement des ministères. Constitutionnellement parlant, l’ensemble est un espace ecclésial avec une charte de mutualisation reconnue par le Conseil national ce qui le distingue notamment du Consistoire.

L’atout principal de ces futures dispositions réside dans l’harmonisation de l'exercice du ministère pastoral, et l'égalité de responsabilité des AC vis-à-vis des ministres qu’elles accueillent. Mais les enjeux sont plus larges. En effet, l’ensemble ne marque pas la disparition des AC mais au contraire, les inscrit dans une dynamique nouvelle, les conforte dans la présence d’un pasteur (souvent partagé) même si numériquement et financièrement, elles n’ont pas la capacité d’accueillir à elles seules.

Nous comprenons en quoi il est nécessaire de lancer la réflexion en synode et d’intégrer cette dimension dans les projets de vie, car la vie locale s’inscrit dans la communion et ne peut se concevoir de façon isolée.

Commission immobilière régionale

Suite à la CRI du 4 octobre dernier, Jean-Etienne Régniez informe le Conseil régional des dossiers évoqués, en cours de réalisation ou nouveaux :

Après le rigoureux travail de la commission et son avis technique sur certaines demandes, le Conseil régional demande à l’ACREPU-NN d’octroyer une aide, et des notifications seront adressées prochainement aux associations concernées. C’est l’occasion de remercier tous ceux qui s’impliquent dans ces dossiers, en consacrant souvent beaucoup de leur temps. Puissions-nous faire de ces lieux de vie de réels outils au service de l’annonce de l’Evangile auprès du plus grand nombre. C’est en tous cas le souci maintes fois réitéré et porté par la région.

Familles pastorales

Nous nous réjouissons de l’arrivée au foyer de Petr et Emilie Skubal, du petit Tadéas à qui nous souhaitons la bienvenue et une vie épanouie par l’amour de ses parents, la bienveillance de tous ses proches et dans la grâce de Dieu.

Nous souhaitons beaucoup de joie et un beau chemin de vie partagée sous le regard et au service de Dieu à Emmanuel Rouanet et Marion Heyl à l'occasion de leur mariage qui a eu lieu à la mairie du Havre le samedi 25 octobre 2014 dans l'attente de la cérémonie religieuse en Alsace au cours de l'été prochain.