Partage en Région. Septembre 2016

En ce temps de rentrée, l’exhortation qui nous est adressée par le passage biblique médité en conseil (Luc 12 : 22-32) et qui est aussi au coeur du message du Président joint à cet envoi, pourrait constituer le leitmotiv de cette année pour chacune de nos communautés :

« Ne vous inquiétez pas pour votre vie ni pour votre corps »

Vous l’aurez noté, Jésus s’adresse à ses disciples et pas à la foule. Il s’agit donc d’un discours d’édification que nous pouvons reprendre à notre compte. Pour Jésus, il est normal dans  le monde de se soucier de choses matérielles. Les humains ne sont pas des ectoplasmes ! Dans le cadre de la création, un corps humain ne peut vivre « sans », sans nourriture, sans vêtement (quoi que), sans toit… Mais l’objectif des disciples, c’est d’amener les gens à un retour à l’essentiel : la vie, la vie qui met la créature en relation avec son créateur, la vie dans une dimension bien différente que la vie organique pour laquelle le boire et le manger sont indispensables. Notons au passage, que les récits de création dans la Bible, ne disent jamais si Adam et Eve mangent ! Ce n’est pas l’essentiel. Et au nom de la foi qui nous porte, le manger, le vêtir, sont seconds, bien que pas secondaires.

Alors, en ces temps de rentrée, de projets, de difficultés parfois pour certaines associations locales d’envisager leur organisation, gardons vivant ce témoignage : ce qui est premier, c’est d’être, par le Christ, réunis autour de la Parole. Ce qui est essentiel, c’est de se rappeler que Dieu donnera toujours au-delà de ce que nous pensons avoir besoin. Certes il est difficile d’admettre que le chemin sur lequel Dieu nous accompagne n’est pas celui que nous aurons choisi nous-mêmes, que le projet que Dieu trace n’est pas celui que nous aurons préparé. Mais nous sommes toujours étonnés de constater parfois que ce sont les plus disponibles à ce qui se passe autour d’eux qui sont les plus bénis, que le détachement de nous-même est source de croissance.

Trop souvent, quand dans certains lieux, nous pensons encore lever les foules, ce sont celles que nous avons choisies ou que nous croyons connaitre. Ne nous acharnons pas sur nos fichiers de paroisse, mais ouvrons sans crainte nos portes pour accueillir l’imprévu.

*  *  *

Pendant l’été, nous avons appris le décès de Philippe Simenel, à Compiègne, ancien membre du Conseil national, celui de Philippe Riglet, ancien membre du CP d’Evreux,  ainsi que celui du père d’Augustin Rivo (aumônier des hôpitaux à Reims) à Madagascar. Et tout dernièrement, le décès brutal de Catherine Roy, ancienne trésorière du Havre, le 16 septembre. Le Conseil régional partage avec les paroisses et les familles endeuillées leur peine et leur espérance dans la communion de prière. Il témoigne également sa solidarité avec celles et ceux qui traversent l’épreuve de la maladie et tout particulièrement avec les pasteurs Gilbert Méar et Loïc de Putter auxquels nous souhaitons un bon rétablissement.

*  *  *

Le conseil a consacré une large partie de sa séance à la préparation du Synode régional et reçu le Pasteur J-A Roetman, modérateur de ce synode, pour une relecture détaillée du projet d’emploi du temps. Le bureau et les différentes équipes sont pressentis, les délégués concernés vont être contactés prochainement par téléphone. Ce synode élira également le nouveau conseil régional. Certains membres partent en retraite, ont quitté la région ou n’ont pas souhaité renouveler leur mandat. Le Conseil régional a poursuivi son discernement. Concernant la trésorerie, un successeur est pressenti en la personne de Pascale Suhr à qui le conseil a demandé de se tenir disponible. Le Président Olivier Filhol a communiqué les grandes lignes du rapport qu’il a rédigé pour le Conseil. Ce rapport met l’accent sur la dynamique des églises, sur le témoignage et pose un certain nombre de questions au synode face aux constats faits par les Eglises locales et dans la vie régionale.

C’est ici l’occasion de rappeler que pour une bonne organisation générale et le respect du travail de ceux qui en ont la charge, les retours des bulletins d'inscription pour le synode régional sont attendus pour le 30 septembre, peu sont à ce jour arrivés. Merci de relayer ce rappel autour de vous.

Un pré-projet de budget pour l’année 2017 a pu être présenté. Les titres A et D augmentent chacun  de 1,3%, le titre B subit une diminution de près de 5%, tandis que le titre C augmente de 20% sur les prévisions 2016. Il s’agit pour ces deux derniers chapitres, d’ajuster les dépenses au plus près des réalités. La vigilance est toujours de rigueur concernant les dépenses administratives. L’augmentation est donc justifiée par la prise en compte des recommandations du Synode 2015 concernant la vie régionale en terme de formation et communication notamment. Globalement, ce budget prévisionnel fortement impacté par la diminution de pourvoi des postes pastoraux pour les six premiers mois de l’exercice, affiche une baisse d’environ 0,3%.  En 2017 la région Nord-Normandie ne bénéficiera plus du soutien spécifique que l’Union nationale (U.N.) lui accordait dans le cadre de la révision de la carte des régions (pour mémoire : 100000 euros sur 4 ans). Le Conseil régional fait le choix de maintenir le montant des participations des églises au niveau 2016, voire de l’alléger pour certaines d’entre elles dont les difficultés s’accentuent d’année en année, parallèlement, un geste de solidarité est demandé à certaines églises. Globalement, les contributions  diminueront donc d’environ 1,5%. L’équilibre sera malgré tout trouvé par prélèvement sur le fonds ACREPUNN (un pourcentage des legs, pour des animations) et sur la réserve générale.

*  *  *

Le Conseil régional est conscient des bénédictions reçues dans la vie des églises, manifestées en signe, dans la joie des cultes, l’engagement solennel des conseillers presbytéraux, la qualité des échanges avec les églises visitées. Au-delà de l’instantané, que tous ces beaux moments irriguent la vie courante des églises, comme l’eau vive.

Le CR a aussi partagé des informations et  pris quelques décisions au cours de sa séance. Il a

Suite à une relance de l’U.N., il est rappelé aux responsables des Consistoires, qu’ils doivent communiquer au plus vite les changements de bureaux et de la délégation de signature au secrétariat régional.