Un "Ensemble" : une proposition pour nos Eglises

Présentation des "ensembles" par l'équipe juridique régionale (Mars 2015)

Marcher ensemble : c’est déjà ce que nous faisons quand nous vivons la vie du Synode régional ; c’est aussi ce que nous pourrions faire en formant, entre deux ou plusieurs Églises locales qui travaillent déjà ensemble ou projettent de travailler ensemble, un ensemble.

Depuis la formation de l’Église protestante unie de France, c’est ce que la Constitution prévoit dans son article 2 § 3.

Il s’agit donc dans ce document de vous présenter ce que peut être un « ensemble ».

Deux cas de figures se présentent aujourd’hui dans notre région :

  1. des Églises ont déjà des activités en commun ; par exemple catéchèse, formation des prédicateurs, réunion commune des Conseils presbytéraux…
  2. certaines d’entre elles partagent ou ont le projet de partager un ou plusieurs postes pastoraux.

 

Qu’est-ce qu’un ensemble ? De quoi a-t-il besoin ?

 

  1. D’un accord, ce qui suppose une délibération de chaque Conseil presbytéral et l’élaboration d’un projet en commun qui soit propre aux Églises concernées et parties prenantes au projet ;
  2. D’une charte de mutualisation qui est la convention propre aux Eglises concernées et formant alors un ensemble. Cette charte doit prévoir la durée de vie de l’ensemble et la procédure par laquelle il pourra être prolongé, les activités communes, les règles de fonctionnement propres concernant les nominations et la prolongation des ministères au service dans l’ensemble… La charte est ainsi à périmètre variable en fonction de l’accord passé entre les Conseils presbytéraux concernés.
  3. De statuts adaptés (cf. dans le classeur blanc : statuts-type des AC articles 4, 5 et 7).
  4. D’une demande de la part de chaque Association cultuelle à laquelle aucun poste pastoral n’est attribué afin d’être représentée par un délégué à voix délibérative au Synode régional.

Qu’est une charte de mutualisation ?

« La charte de mutualisation doit préciser notamment :

 

Pour être reconnu au sein de l’Église protestante unie, l’ensemble doit présenter sa charte de mutualisation au Conseil national (pour cela, ladite charte doit être envoyée au Conseil régional pour visa, ce dernier se chargeant de la transmettre) afin que celui-ci puisse ou non la valider, cela représente la marche commune au sein de l’Église protestante unie de France !

Il est aussi important de préciser que l’ensemble existe pour un temps, certes renouvelable mais prévu par la charte de mutualisation et qu’il s’inscrit dans le cadre d’un Consistoire déterminé.

L'équipe juridique régionale (Mars 2015)