3 ème dimanche de l'Avent

Qu'est-ce qu'on attend ?

Inutile de poser cette question aux enfants pendant le mois de décembre, les réponses jailliront : Noël, les cadeaux, le sapin, les festins. Les grands-parents répondront : « les petits-enfants » et au milieu une d'âge de personnes très actives diront qu'elles n'ont pas le temps d'attendre, l'attente n'est plus qu'un souvenir.
Qu'est-ce qu'on attend ? La tradition a instauré un temps d'attente pour la fête de Noël. Mais au juste, Noël c'était il y a, à peu près, 2000 ans. On ne peut attendre quelque chose qui s'est déjà passé. Techniquement c'est difficile.
 
En attendant que le gui tombe.
L'attente, dans Astérix en Corse est plus positive ! Les héros gaulois croisent un druide semblant sommeiller sous un arbre. Mais fait-il la sieste ? Pas du tout ! Il ramasse le gui, en attendant qu'il tombe ! C'est peut-être à cette vérité évangélique d'une attente des dons que réfère cette histoire et c'est de cela que témoignent les enfants à Noël. Alors, attend-on le retour du messie ou attend-on son levain qui ferait lever la farine de nos existences ? Mais, l'attente serait-elle de tout repos ? Pas si sûr !
 
Et si l'attente était active ?
D'un point de vue militant, la question est souvent rhétorique : « qu'est-ce qu'on attend … pour agir ? ». Nous avons tout dans nos mains pour agir, depuis là où nous sommes. Alors puisque nous n'avons rien d'autre à faire de fondamental, attendons ! C'est-à-dire, agissons ! Et comment ? En aplanissant, les sentiers par exemple (Mc, 1,3). Ces chemins serviront peut-être à d'autres avant qu'il (re)vienne, mais qu'importe ! Car ce qu'il nous faut c'est d'attendre sans ennui, dans la joie et le service !

Nicolas GEOFFROY, Pasteur,

 
 

 

Partager par mail
Publié le 01 décembre 2017

Commentaires

Aucun commentaire