Geneviève ARMENT nous a quittés

Geneviève Arment est décédée le samedi 4 juin 2016, à Argenton sur Creuse. Femme de conviction, femme d'engagement, Geneviève Arment fut une 'grande dame' dont le rayonnement marquera longtemps la mémoire de ceux et celles qui ont croisé sa route. Le Pasteur Bertrand Vergniol lui rend hommage. 

 

 

Geneviève Arment (1934-2016)
In memoriam – par le pasteur Bertrand Vergniol

 

Geneviève Arment nous a quittés samedi matin, le 4 juin 2016. Elle avait 81 ans.

 Elle vivait en maison de retraite depuis quelques mois. Elle a eu quatre enfants, Marie-France, Jean-Jacques, Patrice et Frédéric, dix petits et arrières petits-enfants. De famille alsacienne (les Pfrimmer), elle était mariée à André qui est mort en 2004.

 Elle a débuté sa vie professionnelle comme ouvrière et femme de cantine chez Simca à Poissy. Puis elle a travaillé comme vérificatrice à Conflans Ste Honorine dans une entreprise de téléphonie (LTT) où elle s’est engagée syndicalement (CFDT). En 1975 elle quitte le salariat pour devenir bénévole à plein temps aux côtés du pasteur Gérard Gougne au Centre protestant de rencontre (CPR) à Cergy-Pontoise.

 Son mari ayant perdu son emploi dans l’industrie automobile, ses enfants élevés, Geneviève entame une nouvelle vie.

 En 1981 elle devient équipière de la Mission populaire évangélique à Rouen : elle y développe des activités d’éducation populaire, auprès des enfants comme des adultes, elle fait équipe avec le pasteur Bertrand Vergniol, elle devient femme de référence dans le quartier où est implantée la Fraternité, rue Saint-Julien.

 Un cancer l’agresse : elle le combattra victorieusement vingt années durant.

 Elle aimait la Bible et publiait ses réécritures de paraboles ou de psaumes bibliques.

 En 1993 Geneviève fait valoir ses droits à la retraite et s’installe dans le Berry avec André. Elle s’engage alors dans son village de Chavin, elle écume les brocantes, elle devient un pilier de la paroisse protestante, elle est visiteuse de prison.

 Elle termine sa vie active à Châteauroux. Mais que veut dire « vie active » pour la grande dame que fut Geneviève ? Toute sa vie fut active, des cantines de Poissy à la paroisse protestante, de la Fraternité de Rouen au village de Chavin.

 Attentive à son prochain comme à sa famille, engagée dans la vie sociale, les bras ouverts à la suite de Jésus de Nazareth, Geneviève mena pleinement sa vie.

 Dieu sait combien nous en sommes reconnaissants.

 

Bertrand Vergniol, pasteur

6 juin 2016

 

Deux temps de cérémonie sont prévus

A Châteauroux (36), mardi 14 juin 2016 à 13h15

Les proches de Geneviève, les connaissances du Berry se réuniront au crématorium pour une cérémonie religieuse avant l’incinération.

Crématorium, Rue de Gireugne, 36000 Châteauroux.

A Paris (75), vendredi 24 juin 2016 à 14h

La famille de Geneviève, ses proches et tous ceux avec qui elle a cheminé en Alsace, à Cergy, Rouen et Paris se retrouveront pour un culte de reconnaissance.

Foyer évangélique de Grenelle, 17 rue de l’Avre, 75015 Paris

 

Jésus dit à ses disciples : « croyez-moi ne vous préoccupez pas sans arrêt de nourriture et de tenue vestimentaire, car ce n’est pas cela la vie… »

Cherchez plutôt à réaliser « son projet » et tout le reste vous sera donné largement…

Tranquillise-toi petit peuple des enfants de Dieu, car votre Père vous a promis la justice et l’amour…

Abandonnez sans regrets vos égoïsmes… constituez-vous un capital combien plus précieux que tous les placements en bourse, car la « banque du cœur » est un trésor inattaquable… vous ne craindrez ni les braquages, ni les dévaluations là où votre Père vous envoie.

(Evangile de Luc, 12/22-34, réécriture de Geneviève Arment, 1985)

 

Partager par mail
Publié le 06 juin 2016