Protestant de l'Ouest.

Février 2017 N°412

 

Edito :

Folles idées 

En parcourant ce nouveau numéro du Protestant de l’Ouest, vous découvrirez que la double page On y était change de nom. Folles idées sera désormais sous l’égide du Conseil régional, sous la responsabilité de la rédactrice en chef. Pourquoi ce titre ? Lors du dernier Synode régional, notre président avait parlé dans son discours d’ouverture des « Fresh expressions » et l’un des vœux de ce synode avait été de franciser ces deux termes difficilement prononçables par les inconditionnels de la langue de Molière. Guillaume de Clermont, dans son article de cette même page, vous en expliquera la signification.

Sans aucune transition, février va voir fleurir dans ses vitrines les petits cœurs rouges des amoureux. Qu’on le veuille ou non, il sera impossible de ne pas les voir. Certes les amoureux s’en réjouiront – encore que, leur faut-il réellement un jour spécial pour qu’ils fassent la fête ? – mais n’est-ce pas remuer le couteau dans la plaie pour les personnes seules : veuves, divorcées ou célibataires ? La Saint-Valentin est l’occasion pour le dossier de ce mois de porter un regard sur le couple et, par extension, les « non-couples ». À quand la fête des « âmes seules » ?

Elisabeth RENAUD

 

Pierre, Mohamed, David et… les autres


               Élisabeth Renaud

 

Association charentaise créée en 2014 à l’initiative de chrétiens et de musulmans, Pierre Mohamed, David et les autres a pour but de favoriser, par une connaissance réciproque, le dialogue interculturel et religieux.

D’âges et d’origines très divers, une vingtaine de femmes de l’association se réunissent une fois par mois et posent la question : que voulons-nous transmettre à nos enfants ? Pierre, Mohamed, David et les autres regroupe chrétiens, juifs et musulmans mais aussi, comme le souligne le mot « autres » dans son titre, toute personne non croyante ou qui ne se reconnaît dans aucune tradition religieuse. D’une dizaine de membres à ses débuts, l’association regroupe actuellement 170 adhérents et une vingtaine de sympathisants. À l’origine de la création de l’association, une pièce de théâtre que les fondateurs ont découvert en 2014 : Pierre et Mohamed – Algérie, 1er août 1996 qui décrit l’amitié entre un évêque, Mgr Pierre Claverie, et son chauffeur, Mohamed Bouchikhi, un jeune algérien, assassinés le 1er août 1996 à Oran.

Rencontre

 

Différents sous-groupes composent l’association. Le pôle spiritualité propose une fois par trimestre, pour les membres de l’association et leurs amis, une rencontre autour d’une tradition. En novembre, le sacrifice d’Abraham était au cœur du débat. Un autre sous-groupe s’occupe de l’animation. En juin dernier, un rallye a emmené cent cinquante personnes à la découverte des lieux de culte d’Angoulême : de la mosquée de Basseau, au temple protestant de la rue Belat, en passant par l’église du Sacré-Cœur et la synagogue d’Angoulême fermée depuis la Seconde Guerre mondiale. En décembre, le rallye s’est dirigé hors de la ville jusqu’à l’église catholique Saint-Joseph l’Artisan à Soyaux, puis à la mosquée du Champ de manœuvre à Angoulême et au temple protestant d’Angoulême. Les étapes étaient ponctuées de visites guidées qui ont conduit à un éclairage sur le culte juif. Le sous-groupe événementiel propose, lui, spectacles et conférences une à deux fois par an.

Et dialogue

Solange Weiss-Déaux, pasteur à Angoulême, participe à l’association à titre individuel, elle est le relais avec la communauté protestante. Chaque individu, qu’il appartienne ou non à une culture religieuse, est le bienvenu, explique-t-elle, qu’il soit en rupture, en recherche, ou pour conforter sa foi. L’association veut instaurer un dialogue entre des personnes de générations et de cultures différentes pour mieux se connaître, se comprendre et mieux se parler. Elle souhaite faire vivre au mieux notre devise républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité, ajoute Claire Viennot, secrétaire. La fête de la fraternité sera l’événement du printemps prochain.

 

 

 

 

 

 

 

Partager par mail
Publié le 01 février 2017

Commentaires

Aucun commentaire