Blandy-Les-Tours (77)

Sur la route de Coulommiers à Melun qui mène à Blandy, on traverse Mauperthuis et le parc de l’ancien château du Marquis de Montesquiou. A l’époque de Voltaire, ce seigneur avait recueilli les restes de l’Amiral Coligny et avait fait construire par Brognard, un magnifique tombeau. Plus tard, le cercueil fut rendu à la famille, à Chatillon Coligny.
A 30 kms au sud, près de Vaux le Vicomte, subsiste un très beau château du Moyen Age, restauré actuellement par le Conseil général. Jacqueline de Rohan, née vers 1520, veuve en 1548, devenue Marquise de Rothelin, et huguenote en 1558, en était l’héritière. Sa fille Françoise d’Orléans y naquit et épousa Louis de Condé, le chef du parti huguenot, veuf, celui qui sera assassiné à Jarnac en 1569. C’est à Blandy qu’eut lieu, en 1572, le mariage de Henry de Condé, son beau fils, avec Marie de Clèves ; en présence d’une foule de nobles protestants dont beaucoup périrent à Paris, lors du massacre de la Saint-Barthélemy. Jacqueline de Rohan mourut en 1587 et fut inhumée dans la crypte de l’église Saint-Maurice du village. A la Révolution , le plomb du cercueil servit à faire des balles. En 1853, l’ancien fossoyeur du village, apprit à Mr.Taillandier, l’historien de Blandy, que les restes de la dépouille mortelle lui avaient été confiés et qu’il les avait enterrés dans le cimetière communal. Après quelques fouilles, on les retrouva. Le conseil municipal avait l’intention, au cours d’une cérémonie de remettre le cercueil dans la crypte, avec l’autorisation de l’évêque de Meaux.. Apprenant qu’elle avait été protestante, il refusa. Elle fut donc inhumée de nouveau dans le cimetière communal avec les non-catholiques, sous les auspices du duc d’Aumale, le plus proche descendant.