Le Quartier latin

Le Quartier latin
Jean Calvin fréquenta le collège de La Marche, rue de la Montagne Sainte-Geneviève, et le collège de Montaigu (à l'emplacement de l'actuelle bibliothèque Sainte-Geneviève). Ces deux collèges n'existent plus aujourd'hui.
Calvin devint lecteur au collège Fortet. Dans la cour du 21, rue Valette, il en reste, à droite, deux murs anciens et un escalier gothique, surmonté d'une chambre. Au 17, rue jean de Beauvais se trouvait l'imprimerie de Robert Estienne, qui imprima le Nouveau Testament en français de Lefèvre d'Etaples. L'église des Mathurins (discours de Nicolas Cop et fuite de Calvin en 1534), dont un vestige subsiste sur l'immeuble du 7, rue de Cluny. L'ancienne abbaye Sainte Geneviève (l'actuel lycée Henri IV), le clocher de l'église de l'abbaye dans la rue Clovis, et la façade gothique de l'ancien réfectoire, rue Clotilde, étaient familiers au jeune Calvin. La place Maubert fut, avec la place de Grève, le plus important lieu de martyre des huguenots. Des prêches se tenaient rue Saint-Jacques, à l'emplacement de l'actuel observatoire de la Sorbonne.