Mazagran - Saint-Denis-lès-Rebais

Quand le centre de la Brie devint protestante.
Dès 1560, de nombreux seigneurs, au centre de la Brie, adoptent la Réforme et s’allient à Condé, de la Ferté sous Jouarre, le chef du parti huguenot (Chalendos-Saint-Siméon, Touquin, Lumigny, Mortcerf, la Charmoy, Launois-Renault, etc…). Sur leurs terres, on devient protestant.À Saint-Denis -les- Rebais, près de Chalendos, de nombreux huguenots se réunissent à la chapelle du seigneur Lhuillier. En 1598, un temple est accordé à Mortcerf ; le pasteur itinérant présidera aussi les cultes dans toutes les chapelles de fief. Voir, à la mairie, les registres protestants originaux de 1598 à la Révocation et dans l’église, les magnifiques boiseries classées, provenant probablement d’un château huguenot détruit.Après la Révocation, une trentaine de familles, principalement de tisserands, s’exilent vers la Suisse et l’Allemagne. À Neu-Isenburg, près de Francfort, le musée de la ville, est l’ancienne auberge du Lion d’Or, la maison d’Isaac Jolly de Saint-Denis-les-Rebais, plusieurs fois le bourgmestre de la ville. Un descendant, Auguste Jolly, professeur de droit à l’université d’Heidelberg, devint ministre de Bismarck, et signa en 1871 le traité de Versailles, qui fondait l’empire allemand. En 1768, l’église au désert est reconstituée avec le pasteur Charmusy qui mourra torturé en 1771, dans la prison de Meaux. En 1811, le premier temple protestant est reconstruit en Ile de France, dans les murs de l’ancien pressoir moyenâgeux de l’Abbé de Rebais. En 1837, un pasteur est nommé. L’église devient très dynamique avec plus de 200 membres, d’où une école protestante (1846), un nouveau temple (1858 ) et plus tard, une salle paroissiale,un grand presbytère et un cimetière protestant à l’emplacement du premier temple. Voir plaque (1787). Sur le mur du presbytère, une autre plaque évoque le souvenir d’Edmond Pinhède, fils du pasteur, né ici en 1911, compagnon de la libération, devenu général et décédé en 1996. À l’intérieur du temple, sur quelques panneaux, histoire de Mazagran et de la Brie protestante.À 10 kms à l’est, le château de Launois - Renault, bien conservé, construit sous François 1er, appartenait à la famille de Beauvau et fut un rendez-vous des seigneurs huguenots au 16e siècle.